Sous la poussière numérique, le blog !

27 août, à une semaine de la rentrée scolaire je n’ai rien à faire. Enfin si, en vérité si. Evidemment. Mais des trucs peu divertissants, du genre les vitres du premier étage (mais il pleut, enfin presque, c’est très gris, il va pleuvoir), du repassage (une seule tournée ? Petit joueur ! La centrale ne s’allume pas à moins de 3 !) et pour ma décharge j’ai déjà fait tout ça hier. Enfin pas les vitres du premier étage, je suis barrée mais pas au point de faire les vitres tous les jours. J’ai fait le rez de chaussée. Et du repassage. Et le grand tri, rangement de la chambre de Juliette. 

Je sais, je te vends du rêve à chacun de mes passages !

Donc je disais que vu que je n’avais rien à faire d’épanouissant, j’allais dépoussiérer numériquement le blog. Pas la peine de passer le balai swiffer ou de chercher 2h où est le chiffon à poussière pour se souvenir qu’il est dans la bannette à linge sale…

Ce n’est pas pour autant plus rapide. J’envie les blogueuses qui mettent 10 minutes à faire un post qui tient la route du début à la fin. J’ai du mal à faire moins d’une heure. Et ça c’est si je n’insère pas de photos.

Je manque de pratique ! 

La période de la rentrée est la période des bonnes résolutions chez moi, comme en janvier, comme à chaque début de mois, surtout s’il débute un lundi. 

Toi aussi tu as ta liste de bonnes résolutions qui traine dans ta tête et ressort tranquille au milieu de la nuit ? Avec toute la meilleure volonté du monde que tu as dans ton lit à 2h30 du mat’ de te coller au régime (-10 pour Noël ), te mettre au sport ( je m’inscris à la salle de sport demain matin/ je participe au groupe facebook pour le footing collectif autour du  lac/ 6000 pas par jour, non 10 000, 10 000 pas par jour), tester les recettes vegan healthy pinterest… 

A 2h30 je suis partante pour tout, à 7h30 pour rien. Du tout. Mon poids ? Pfffff, je suis née grosse, on ne peut pas lutter contre sa nature. Le sport ? Le plus adapté à ma morphologie c’est le lancer de poids. Ca va me  déboîter l’épaule ça. Le vegan healthy ? Avec 3 ados et une 7 ans qui n’aime que les pâtes, laisse moi rire !

Mais il y a une résolution que je peux essayer de tenir sans que ça ne me coûte un sous, ni devoir affronter la pluie et qui me tient le plus à cœur, c’est de reprendre l’écriture.

L’écriture, c’est pompeux, vu ma prose littéraire, mais n’empêche que ça me manque. 

J’ai envisagé de changer totalement de blog, de fermer définitivement celui ci et recommencer ailleurs. Parce que j’envisage un autre angle que la déco, mes petites coutures moyennes, et puis finalement…Le 13 c’est chez moi, depuis 10 ans. 

Et tu auras moins de déco parce qu’il y a bien moins à faire, même s’il en reste, que lorsque nous avons emménagé. Tu auras encore quelques cousettes quand je serai un peu fière de ce que je fais. Tu auras encore quelques brico maison mais tu auras surtout de la vie de tous les jours. 

Dans l’idéal tous les jours. Dans la réalité ?!

La nouvelle chambre de Valentine

Aujourd’hui, il faut bien avouer que si tu me suis sur les réseaux sociaux tu n’auras pas une grosse grosse exclusivité.

On est même sur du réchauffé, mais il faut bien reprendre le fil du blog quelque part. Et aux fondations de ce blog il y avait la déco et l’aménagement du 13 nouvellement acquis. Il y a bientôt 10 ans. Le temps passe…Sur ma face aussi…Je me le dis tous les jours !

Et les 9 ans étaient aussi bien passés sur la chambre de Valentine. C’était la toute première pièce que nous avions faite dans la maison, avec du papier peint blanc assez épais et de bonne qualité. Comme la pièce est vraiment petite, biscornue et en bonus exposée nord j’avais préféré ne garder les couleurs qu’en « touche ».

A l’approche de l’entrée en 6e, il m’a paru important de faire basculer la chambre de Valentine du côté ado. Elle avait besoin d’un plus grand bureau et de rangements plus adaptés à son âge. Quasi fini les jouets, bonjour la collec’ de mangas.

J’ai gribouillé des plans, rassemblé des idées sur pinterest, vérifié avec mon mètre ce qui passait ou pas, fait des simulations et présenté le tout à ma cliente.

En gros, on gardait le lit et la chaise. L’armoire, la vieille desserte informatique en guise de bureau, la table de chevet tout est parti chez Emmaüs. Et nous  à Ikea faire les choix finaux. Bureau, dressing, étagères, tout en vient.

Pour les murs, Valentine ne savait pas trop ce qu’elle voulait. J’ai plusieurs échantillons de papier peint qui auraient pu mais non, mais à voir, mais ouais, mais « allez, faut se bouger maintenant, je t’emmène faire les magasins et on verra sur place ».

Nous n’avons pas été bien loin, nous sommes passées devant Chantemur en allant à Leroy Merlin, on a vu un papier dans la vitrine. Coup de coeur partagé. Aussitôt vu, aussitôt acheté.

Expo nord, je confirme ouais

Dressing (c’est vite dit) Ikea:

2 modules pax 50cm en 236cm de haut : un côté lingère( étagères+tiroirs coulissants), un côté penderie (tringles et range-pantalons coulissants)

Portes Tyssedal

Intérêts de ces 2 photos ? Te montrer que je n’ai posé le papier que sur les 2 murs qui entourent le lit. Certes nous l’adorons, mais pas sur tous les murs.

Sinon

Papier peint Chantemur

bureau et sur bureau Micke Ikea

Chaise La Marie Ghost de Stark

Oui, mais oui, mais carrément je suis fière de mes raccords !

Ma technique ? Avec un papier à motifs sur un mur absolument pas droit ?

Commencer à l’angle !

Pas sûre que ce soit académique mais ça marche. J’en bave sur les 2 premiers lés, pour raccorder les motifs dans l’angle et être de niveau mais après c’est finger in the nose ou presque.

Etagères Lack et Lack

 

Et quand tu as fini le chantier et que ta maison a retrouvé une allure normale, tu fais cette photo

Tu la postes sur les réseaux sociaux, et notamment Instagram, tu n’oublies pas de mettre le # qui va bien et 7 mois plus tard quand tu es à la recherche du futur papier peint de la chambre de Maïa tu la retrouves sur la page d’accueil de Chantemur (si tout en bas, scrolle, encore, encore, encore un peu, ah tu vois!) et alors là, purée mais tu te sens presque une blogueuse influente.

PS 1: le raccord entre les 2 lés est quasi au milieu de la photo. Je ne suis pas douée pour grand chose dans la vie, mais raccorder des papiers peint si. Ça ne sert à rien ? C’est un fait…

PS2 : mon compte instagram contient royalement 11 photos…pour la blogueuse influente, on repassera !

PS3: quand je  l’ai postée ici en fin d’article la semaine dernière je ne savais même pas qu’elle était mise en avant ailleurs.

PS4: le hasard existe t il ?

 

Mise à jour

Et voilà, j’ai réussi l’exploit de laisser passer un an complet sans venir mettre un mot ici. A croire que j’avais pris une bonne résolution et que celle là, pour une fois, je l’avais tenue.

Sauf que non, en vrai, non.

2017 a t elle été une grande année ? Ce qui me vient en premier est un grand NON. Alors qu’en regardant les photos finalement…On a eu de très chouettes moments.

Aurait elle pu être pire ? Ouiiiiiiiiiiiiii de très loin ! Le potentiel du 13 est conséquent.

Un petit bilan rapide pour se mettre à jour :

  • La moelle osseuse de Juliette va bien !
  • Son foie moins. Pourquoi ? Pour le moment aucun médecin ne trouve la cause…
  • Nous avons dit adieu à la maternelle avec une joie non dissimulée. Je comptais les jours, je n’en pouvais plus.
  • Juliette est donc au CP et sait lire ! Oui et même très bien. Et écrire aussi. Et même très bien.
  • La chambre de Valentine est passée en mode ado, avec changement de papier peint et nouveaux aménagements.
  • Nous avons adopté une petite Sibérienne en septembre, Plume, qui a quasiment 8 mois et commence seulement à nous montrer des signes d’affection. Les chats demandent de la patience C’est qu’elle a l’air aimable non ?

 

  • J’ai cousu…pas autant que j’aurais voulu mais j’ai cousu…parfois très bien, parfois très mal…notamment un pantalon tellement inadapté que je n’ai même pas pris la peine de fait les ourlets. Mauvais choix de tissus. Trop large. Horrible. Une robe à fleurs dans un tissu adoré, portée 3 fois. Une blouse à carreaux qui ne va avec rien.  Et je me demande encore pourquoi j’ai tant de mal à me coudre des trucs pour moi ?
  • La couture pour les filles, j’ai tout réussi ! Yepaaaaaaaaa
  • J’ai mis 6 mois à réaliser un cadeau de naissance. A moins que ce ne soit 7…
  • Je suis tombée amoureuse de la série de livres La passe-miroir. Je n’avais pas eu un tel coup de cœur depuis des années.  Je t’en reparlerai.
  • Je n’ai pas refait un seul coussin pour la maison !
  • Et sinon je peux reprendre toute ma liste de l’année dernière 

 

J’ai vraiment vraiment vraiment très envie de reprendre ce blog, de partager à nouveau des choses avec vous. Même si ça fait très « moi, ma vie, mon oeuvre ».  Tant pis hein, on fera avec ?!

Bonne année mes lecteurs chéris. Celle là, on se la fait ensemble ?

Trop de coussins

Très cher lecteur, je dois te faire une confession.

Je suis accro. Aux chocolats(surtout les pralinés lait  miammmmm Jeff de Bruges me voilààààààààà) coussins. Je suis accro aux coussins. J’en colle partout.  Le 13 est envahi de coussins et ça commence à devenir un problème.

Georges ne trouve même plus de place sur le canapé pour s’étaler, se répandre, dormir !

Coussin 50x50cm

tissu métis offert (merci Charlotte !)

Fil écofil Annika

Broderies urban threads

Je t’aime

Roses

Coussin intérieur, Cap Tissus Châteauroux/Saint Maur

Ce coussin est un rescapé ! J’ai d’abord brodé les roses mais je n’étais pas convaincue du tout par le résultat. Je trouvais ça petit et trop romantique. J’avais aussi opté pour une couleur trop proche du tissu pour les écritures. Rien ne ressortait, sauf les roses.

Du coup, foutu pour foutu j’ai remis le tissu dans le cadre à broder, changer la couleur du fil des écritures et hop au boulot la brodeuse !

Le tissu n’ayant pas été remis exactement pareil le motif est décalé, mais ça ne choque tellement pas que j’avais même oublié ce détail !

Mais même comme ça, laisse tomber !

Re foutu pour foutu j’ai rajouté un grand Je t’aime en biais ! Histoire d’occuper l’espace, je ne sais pas si c’est parce que je me suis habituée à le voir ou pas mais il me plait bien ce grand coussin.

Coussin 40×40

tissus métis offert

broderie urban threads

Fil écofil Annika

Rien à redire, j’adorais le motif, j’adore le rendu !

Coussin 40x40cm

Tissu métis offert

broderie urban threads

Fil écofil Annika

J’adoreeeeeeeeeeee !!!

coussin 50x50cm

tissu métis

broderie Urban Threads

Fil écofil Annika

J’avais envie de couleur ! Mais discrète.

Pour le message, je suis absolument d’accord !

Manque qu’un bon fauteuil !

Et pour finir dans le romantisme cucul la praline !

Un énorme coussin 40x60cm

Brodé du même Je t’aime que plus haut

 Fil écofil Annika

et deux plumes Urban Threads

Je n’ai pas vraiment d’avis sur celui là…

Je n’arrive pas à savoir si c’est juste sympa ou kitsch.

Tu me diras ce que tu en penses !

Je vais te dire qu’en produisant ces coussins à la chaine, j’ai pensé très fort à celles et ceux qui tiennent boutique de leur créations et je leur tire mon chapeau. Comment réussissez vous à faire des choses en série ? Au 3e coussin j’avais envie de tout brûler pour passer à autre chose.

Je ne suis clairement pas faite pour la vente !

Going Grey 2 ans après

 

Pardon pour le choc ! Je sais que tu n’es pas habitué à avoir la photo avant le texte. Courage, le plus dur est passé !!! Enfin presque…

Quand tu penses que ce sont les meilleures photos, imagine les autres !!!

C’est fini ! Promis !

Pour les nouveaux arrivants, il y a 2 ans j’ai décidé de ne plus colorer mes cheveux (ici) puis de dégager ma tignasse longue et bousillée pour une coupe courte (). Je vis plutôt bien mon gris, même si quelque fois j’aimerai retrouver mes cheveux noirs de naissance, mais ça c’est impossible sans colorer !

Ce qui me manque le plus, à vrai dire c’est la longueur. Mes cheveux longs me manquent. Mes boucles me manquent, la liberté de coiffage me manque.

Du coup je laisse repousser. Jusqu’où ? On verra bien !

Je garde le rythme d’un passage chez le coiffeur tous les 3 mois histoire d’entretenir la base et d’avoir une certaine « structure » (Ou sinon j’investis dans une topiaire…) pour ne pas me sentir « negligée ». Parce que les cheveux gris plus une vieille coupe informe ça ne va pas être possible.

Les cheveux gris naturels, faut pas croire c’est de l’entretien ! Et j’use des shampoing déjaunisseurs et même avec ça j’ai des quand même des mèches quelque peu jaunasse…Et ça m’énerve !!!

Et bien sûr plus les cheveux sont longs plus ça risque de jaunir, puisque c’est l’exposition au soleil, à la pollution et  aux brushings et/ou lissages quotidiens qui font que ça oxyde.  Je ne porte jamais de chapeau, je vis en centre ville et j’alterne brushing et lissage ! Tout pour plaire !

Mais quand même je veux des cheveux longs ! Affaire à suivre !

Une vraie chemise

Dans la vie d’une couturière amatrice il y a des défis à relever.

Coudre une chemise en fait partie.

C’est une pièce qui demande technique, minutie et patience.

Mais un bon patron et un tissu simple aident beaucoup à passer l’épreuve.

Au 13, Maïa rêvait d’une chemise blanche, toute simple, sans aucune fioriture, pas de flex, pas de broderie, même pas une minuscule sur une poche, pas de surpiqûre colorée. Une chemise blanche point barre.

J’avais en stock du coton blanc tout ce qu’il y a de plus simple, acheté je ne sais où je ne sais quand, on s’en fout, du coton blanc y en a partout et pour tester c’était parfait. Si je me loupais ce n’était pas la fin des haricots.

J’ai proposé plusieurs modèles de chemise parmi les ottobre en ma possession et Maïa a opté pour le School Days du 04/2014

Modèle 34 ottobre 04/2014

Taille 158cm

coton blanc basique

Dos un peu plus long que le devant, parfait pour planquer ce qu’on ne souhaite pas montrer

Non elle n’a pas un enorme pli en travers du dos, juste que le coton porté une demi journée avant d’être photographié, ça se voit !

Double surpiqûre un peu partout pour un résultat hyper net, autant endroit qu’envers

Tu la sens ma fierté de réalisation là ?

Une vraie chemise, avec un vrai col, des vrais poignets boutonnés

Je m’en faisais une montagne et en fait ce n’est pas si difficile que ça de faire une chemise. Celle là en tout cas. Une fois les pattes indéchirables des manches réalisées rien ne m’a posé de réel soucis

J’ai enfin testé la couture des boutons à la machine, vu le nombre et mon manque de motivation à tout coudre à la main et je crois qu’en 15 minutes tout était fait.

Maintenant que j’ai passé l’épreuve du feu, je vais enfin pouvoir me lancer dans une chemise pour l’homme, à qui je n’ai jamais rien cousu. Les tissus sont en stock, y a plus qu’à !

Un coeur gros comme ça

Le week end du 2 et 3 décembre s’est déroulée la 30e édition du Téléthon. Garou en était de nouveau le parrain, comme en 2014 quand nous étions famille ambassadrice. Il s’était passé un truc entre les deux et je crois qu’autant Garou que Juliette souhaitaient se revoir.

Mais il lui fallait une tenue !

Suivant le cahier des charges : assez chaude, pas les fesses à l’air quand elle se penche ( exit les pantalons), plutôt une robe mais sans lui voir  la culotte si Garou la porte.

Restait en gros le combo Robe/Legging.

Je lui avais cousu une robe parfaite, un jersey sublime, des finitions impeccables. Rien à redire.

 

Juste qu’elle est trop grande. Trop longue, trop large, trop tout.

Désespoir !

Je n’avais rien trouvé qui me plaisait en boutique et surtout, orgueilleuse que je suis , je voulais lui coudre sa tenue.

Pas eu envie de trafiquer du Ottobre pour avoir la taille parfaite, je me suis jetée sur mes livres japonais. Les mensurations de Juliette correspondent bien plus aux enfants japonais que suédois.

La bonne nouvelle ? Je vais pouvoir rentabiliser tous mes livres japonais maintenant que Juliette est assez grande !!!

J’avais un reste de jersey milano en stock, comme la robe que j’allais porter dis donc ! Une broderie et c’est parti !

Robe Y taille 100 avec marges de couture ( Juliette mesure 101,5 cm)

Livre Petites filles modèles (plus édité)

Jersey Milano Les Coupons de Saint-Pierre

Broderie Urban threads (ça étonne quelqu’un ???)

Bonnet Clayeux vintage (c’était le mien quand j’était petite et en voyant les couleurs on voit que j’ai été conditionnée à aimer le prune, rose, violet tout ça. C’est pas de ma faute quoi !)

Patte de fermeture au dos, j’en suis assez fière !

Encolure . Tissu très difficile à photographier

Envers de la robe ,même pas honte ! Tout est propre, merci la surjeteuse !

En situation !

J’avais raison pour le combo legging/robe !

En bonus la bouille qui accompagne le

« S’il te plait, on peut avoir un chien ??? »

Déco de table à la cameo

Quand j’ai acheté la cameo c’était au point de départ pour personnaliser mes coutures et me remettre au scrap.

Je n’ai quasi rien scrappé depuis des années bien que je possède une certaine quantité de matériel et que le sujet m’intéresse toujours autant. Mais je sais que pour arriver au niveau désiré il va falloir que je me plante beaucoup avant. Et la perspective de faire du moche me bloque immédiatement.

Par contre faire des marques place, des pochons à dragées, des invitations, de la déco de table, ça, ça me parle !

Pour les 15 ans de Ninon je me suis éclatée à faire des fleurs. J’ai une passion pour les fleurs, en tissus, en papier, en cadre, en broderie, en vrai, bref j’aime ! D’ailleurs ma copine Grain de Cél  se moque gentiment de moi quand je lui dis que j’ai (encore) acheté du coton fleuri !

Papier Mahé Cultura

Fichiers fleurs silhouette studio :

Coreopsis

Gardenia

Rose Quenn Anne

Rose

Mes fleurs sont bien moins en volume que ce qui est présenté sur le store silhouette mais c’est volontaire.

Et une fois la fête passée j’ai pu les recycler !

Rien ne se perd, tout se transforme !

J’ai aussi été chargée de mission cet été pour une déco de table où nous étions invités. De nouveau des fleurs, mais aussi des marque place.

La très mignonne boite n’est pas de moi !

Pot+fleurs  coupés à la Cameo,  papier mahé

Marque place: papier mahé, arbre vectorisé par mes soins et dessiné par la Cameo au stylo bic noir comme le contour

Police Mademoiselle Camille L pour le prénom, dessiné par la Cameo, crayon rose silhouette

Coeur empreinte , mon index et de l’encre rose !

J’ai passé du temps sur ce projet mais qu’est ce que je suis contente du résultat ! Le plus difficile a été l’assemblage et le collage pendant la grosse vague de chaleur du mois d’août. J’ai dû migrer tout mon matériel dans la salle à manger, impossible de travailler dans mon atelier au grenier.

Et les machines n’aiment pas la chaleur non plus. La tenue prévue pour Juliette était tout à fait incompatible avec la météo prévue, j’ai cousu une petite robe en urgence (celle sur  l’article des 5 ans). Le modèle le plus simple du monde qui m’a demandé 3 fois plus de temps que prévu. La surjeteuse ne voulait rien savoir, mon cerveau bouillait littéralement. Et il est clair que ce n’est pas ma plus grande réussite…Mais va trouver une robe d’été portable mi aout toi ! C’est comme chercher un pull en février tiens…

 

 

Pourquoi je ne vendrais jamais rien !

Parfois certaines personnes s’aventurent à me demander pourquoi je ne tente pas de vendre ce que je fabrique. Une fois mon ego flatté et l’étalage de tout ce qu’il y aurait à perfectionner pour vendre je dois surtout admettre que je suis nulle en terme de prévision et de délais.

Tiens par exemple pour ce que tu vas voir, soit des cadeaux d’anniversaire, il m’a fallu 6 mois pour les coudre et les offrir. La honte royale.

J’ai demandé aux destinataires en les offrant de commencer à réfléchir sur le prochain anniversaire s’ils voulaient du fait main parce qu’en terme de délais on était pile poil bon. 6 mois en avance quoi…

Ce n’est pas tellement la difficulté de réalisation c’est que j’ai tellement peur de me planter, que ce soit en terme de taille, de couleurs ou simplement de réussite que je repousse, repousse, repousse. Et un jour je me mets un coup de pied aux fesses et j’y vais !

Sac sur mesure

Toile spéciale sac de fil en étoile 

Sangle fuchsia de fil en étoile

Broderie Urban Threads

C’est beau non ?

Ce sac aux dimensions hors normes est destiné à ranger le corset médical d’une jeune fille. Le sac fourni avec l’engin inconfortable était moche. Et un corset pas demandé plus un sac moche, ça faisait beaucoup. Je me suis basée sur les dimensions du sac moche pour un faire plus joli.

Et oui, il y a un peu de symbole dans la broderie choisie  !

Quand elle n’aura plus besoin du corset, elle pourra toujours garder ce sac pour y mettre je sais pas moi…une couette ? On a toujours besoin d’un rangement à couette je trouve. Quoi ? On appelle ça un placard ? Ah oui, maintenant que tu le dis…

Cette jeune fille a un frère, plus jeune dont la chambre a été entièrement redécoré par des parents habiles. Je voulais lui faire/offrir une fringue à la base mais je sens que côté garçon j’ai encore beaucoup de progrès à faire pour imaginer une pièce et même pour choisir une à acheter. Du coup, j’ai opté pour des coussins. Sur le thème Minecraft selon les goûts du jeune homme !

J’ai cherché un moment pour les couleurs, histoire d’être raccord et pendant une éniéme errance chez Cultura, v’la t’y pas (patois normand inside) que j’tombe sur 2 coupons pile poil bien !

Zou dans ma besace et hop sous la machine.

Housse 40x40cm toujours selon le tuto des Lubies de Louise

Cotons vert et turquoise Cultura

Flex Happyflex

Coussin intérieur Cap Tissus Châteauroux (oui on ne le voit pas mais il est là et à un prix imbattable d’où la montagne de coussins que tu vas voir ces prochains jours. Courage !)

Pour une fois j’ai mis des fermetures éclair coordonnées. Elles ne se voient pas puisqu’elles sont sont sous-pattes mais j’essaye de m’améliorer pour soigner les détails.

Le passepoil est fait maison avec les chutes des tissus. Au moins j’ai exactement les bonnes couleurs et ça rentabilise

Rien de délirant dans l’article d’aujourd’hui mais il est à noter que pour une fois j’ai fait des photos de ce que j’ai offert ! Incroyable !!!

Les licornes -partie 1

Il était une fois une grande ado d’1m70 qui avait une passion étrange pour les licornes.

Mais pas les licornes magiques, non. Non ce qu’elle aime ce sont les licornes un peu décalées, grassouillette, rigolotes. Pas la licorne qui se la pète de la crinière et qui balance de la paillette à tout va.

Alors quand je croise une licorne dans mes pérégrinations webesque ( comprendre pinterest et urban threads ) je la mets de côté au cas où grande ado aurait envie d’une pâle copie ou d’une plus colorée !

C’est l’histoire d’une image épinglée sur deux tableaux pinterest, le mien et celui de fille aînée. Etant abonnée l’une à l’autre l’histoire ne dit pas qui des deux a épinglé la première. En tout cas, l’idée de contrefaçonner la chose avait germé dans 2 esprits.

C’est l’histoire d’une fille qui dit à sa mère :  » Maman ??????? Tu pourrais me faire ça, s’il te plait ?????? » ou d’une mère qui dit à sa fille « Hé Ninonnnnnnn ? T’as vu ce sweat ? Tu veux que ? »

C’est à dire que les souvenirs sont flous parce que ça remonte à plusieurs mois tout ça.

En tout cas nous sommes parties de ça :

Drôle mais triste non ?

En vente ici pour les puristes

Fille ainée voulait du doudou, du chaud, et de la couleur.

Alors j’ai dégainé le sweat doublé minky des coupons saint pierre (plus en ligne au moment où j’écris)

Je suis habituée au super sweat intérieur minky hyper doux de mon magasin local (cap tissus Châteauroux/Saint Maur) qui a des merveilles de jersey et sweat depuis 2 ou 3 ans. Des tueries je te jure. Je te montrerai, j’ai fait un peu de stock. Et je t’avoue que j’ai été un peu déçue à la réception du sweat des coupons saint pierre. Le tissus est de belle qualité mais l’intérieur n’est pas tout doux tout doux comme ce que je connaissais déjà. Cela dit il a été facile a travailler et le rendu vaut la peine. Mais je ne l’aurais pas qualifié d’intérieur minky.

En gris, mon magasin local

En rose les coupons de saint pierre. J’aurais plutôt appelé ça du molleton gratté…Ca reste doux hein, mais pas autant.

modèle 15 ottobre 05/15

sweat coupons saint pierre

flex sparkle happyflex

flex noir happyflex aussi

Aucune difficulté alors que je me faisais une montagne de la pose de la capuche. Des finitions qui s’améliorent grandement, même que plusieurs camarades (mais que c’est vieillot ce mot) de classe lui ont demandé où elle l’avait acheté.

Bref ça valait la peine de contrefaçonner !

Bonus photo :  » je fais des moustaches avec mes cheveux ou quelque chose comme ça »