la guirlande de fanions ( photos + vague tuto)

Tissus achetés depuis, pfiouuuuuuuuuu, 2 mois … Idée en tête, pas compliqué à réaliser. Tissus assortis et tout et tout.

Mais aucune volonté/énergie. Et voilà encore un projet qui a poireauté des semaines. Et encore celui là, il a du bol, il a vu le jour avant que la destinataire soit bien trop grande pour trouver ça interessant.

Destinée à Maïa dont les murs étaient un peu nus autour de son lit. Et puis l’envie d’un truc un peu rigolo, festif et hyper tendance.

Si si, c’est tendance,  une fois que je l’ai finie et enfin installée, j’ai reçu le p’tit dépliant du mois de la boutique Casa montrant une guirlande de fanions, prête à poser à 5.99 euros … Mais j’ai envie de penser que c’est moins beau. Et qu’à ce prix là, qui peut bien le fabriquer ? Que ça me semble pas très éthique un truc pareil, etc etc. En gros, je fais tout pour pas penser que je me suis pris la tête pour rien.

Allez je te montre et je t’explique rapidement après comment ça se fabrique. Au cas où y aurait encore une couturière sur la blogosphère qui ne voit pas comment ça peut se faire ce truc là.

Photo 4412.jpg

Photo 4416.jpg

Photo 4413.jpg

Guirlande de fanions, plus ou moins 4m, tissus assortiment patchwork buttinette

biais rose buttinette.

 

Oh mais comment on fait ça ? ( tiens un tuto !)

C’est très très simple, si si. Ca demande que des tissus assortis, chutes ou neufs, tu fais comme tu le sens et du biais. Une bonne paire de ciseaux et un gabarit pour découper.

Première étape, faire le gabarit. N’ai crainte, c’est très simple. Tu prends une feuille A4 dans le sens de la hauteur, comme si tu allais écrire dessus quoi. Tu traces une ligne horizontale à 21cm vers le bas. Tu fais un point au milieu de cette ligne à 10.5cm pour ceux qui suivent. Et là, le plus dur. Tu tires un trait de chaque coin du haut vers le milieu de la ligne et tu obtiens un triangle ! Ouhhhhhhh dur.

Il te reste plus qu’à le découper et voilà ton gabarit.

Après tu épingles sur chaque morceau de tissus de façon à obtenir des petits triangles. J’ai choisi de prendre les même tissus pour le recto et le verso mais c’est pas obligatoire.

Pour ma guirlande, il y a 20 fanions, soit 40 triangles de découper. C’est l’étape la plus longue.

Quand tu as tes triangles, tu les assembles endroit contre endroit et tu ne couds que les côtés du triangle pas la base droite. Tu coupes la pointe, tu retournes et tu passes au suivant. Quand tous tes fanions sont prêts, il te faut les fixer sur le biais. Le plus dur sera de les fixer à distance égale les uns des autres, mais c’est pas insurmontable. Suffit d’une règle. J’ai choisi de mettre 2cm d’espace entre chaque. Puis tu glisses chaque fanion dans le biais, tu épingles et tu couds.

Et voilààààààààààà

C’est le truc à faire pour les hyper débutantes parce qu’aucune couture à la main, que du point droit à la machine. Et pas besoin d’une machine performante non plus. La plus basique réussira sans aucun problème.

Faut juste avoir du temps devant soi et être un tout petit peu minutieux. Mais si j’y arrive, tout le monde peut le faire.

 

 

 

Avril …

Oh un nouveau mois qui débute, qui a plutôt intérêt à me foutre la paix niveau nausées et autres tête-à-tête cuvette parce qu’en plus de me bouffer une energie importante, ça commence sérieusement à me coller le bourdon.

J’arrive quand même vaguement à faire des trucs, tel que finir ( enfin !) le papier peint de l’escalier du 2e étage ! Ouaisssssssssssssss !

Preuve en image :

Photo 3169.jpg

Avant

Photo 4395.jpg

Et après !

Et tu vois que l’escalier monte encore…Ce qui veut dire qu’il reste encore du mur à couvrir, les pires, les plus hauts, ceux qui arrivent directement sous les toits, avec 5m de hauteur pour le plus haut. Et 5m c’est haut. Alors, j’aurais dû faire ma courageuse aujourd’hui et tenter le coup, mais j’ai déjà le mal de mer sur le plancher des vaches alors j’ai pas eu envie de tenter mon équilibre sur à 10/12 mètres au dessus du vide … Etonnament. Mais je le tenterai un jour ! Peut être demain …

J’ai aussi fais une petite guirlande de fanions pour la chambre de Maïa. Qui en photo, est tout à fait mouais bof, alors qu’en vrai ça rend très bien. Comme quoi, l’oeil du photographe y est pour beaucoup. Suffit qu’il soit vitreux, nauséeux pour ne rien tirer de bon.

J’essaierai de faire mieux dans les jours à venir pour te montrer ça.

Les grandes négocations sur la répartition des chambres avec l’arrivée de nouveau bébé est en cours. Qui va où ? Qui récupére la grande chambre ? Qui récupére la petite ? Qu’est ce qui est juste ???

Ninon et Maïa sont assez à l’abris, on ne s’est même pas posé la question de savoir si elles refilaient leur espace pour un nouvel occupant. C’est de l’acquis. Par contre Valentine qui a une petite chambre pourrait récupérer la grande au deuxième. Et donner la petite chambre au bébé.  Oui mais, nous on dort au 2e étage et on sait très bien qu’un enfant ne fait pas forcément ses nuits à 4 mois. C’était même pour ça que Valentine était finalement repassé du 1er au 2e étage parce qu’on en pouvait plus de se lever et descendre l’escalier toutes les nuits, voire plusieurs fois par nuit. 

L’autre solution consiste à déménager mon atelier à l’étage du dessous, laisser à Valentine la grande chambre et mon atelier en chambre de bébé. Tout le monde sur le même étage. Mais tout ce qu’il y a à déménager !!! Oh mon dieu ! Nonnnnnnnn, pitié !!!

Ou laisser chacun chez soi et laisser la grande chambre à bébé nouveau. Peu de déménagement, pas de grands changements. Juste un sentiment de culpabilité énorme du fait que Valentine garde la plus petite chambre de la maison, alors que les 3 autres auront une belle surface. 

MAIS, nous allons aménager le grenier d’ici 3 ans. Si si si, on va l’aménager. C’est obligatoire. Déjà que je suis presque sur le point de mettre une affiche à vendre pour trouver plus grand. Il me faut gagner du mètre carré. Et dans ce cas là, la grande chambre supplémentaire serait reservée à qui n’en voudra chez les grandes et Valentine récupérera obligatoirement une chambre plus grande. Nous une chambre d’amis au premier, et Olivier un studio de musique au grenier. Chacun son espace, chacun sa pièce.

Ouh que ça m’enerve de tourner le problème dans presque tous les sens !!! Mais on va bien finir par y arriver. Il faudra bien !!!

Pour ceux qui oseront me dire  » oui mais ta cuisine est en bas, pour le bib’ de la nuit, faudra toujours descendre… » Parce que je n’allaite pas. Ne me jette pas la pierre, je ne peux pas. La nature m’a pourvu d’accessoires féminins extérieurs tout à fait généreux, mais pas de la double fonction !  Et même si tu me jettes la pierre, j’en ai rien à secouer. L’important c’est bien qu’il mange ce bébé.

Enfin bref, ça fera l’objet d’un autre article plus tard…

Donc, problème réglé, petite glacière electrique branchée pour la nuit avec biberon au frais, et chauffe biberon au 2e étage et voilààààààààààààà ! Pas besoin de descendre.

Nan, je sais, moi aussi parfois je me fais peur avec mes idées tordues et ma fainéantise accrue …