Premier ensemble

Si c’est pas incroyable ! Je reviens dans les temps et avec le programme prévu.

Je n’en reviens pas moi même.

Alors aujourd’hui ce sera encore couture au programme.

Oui tu vas en bouffer. De la couture.

Avant, explications.

Vendredi, je débarque les 3 grandes chez ma mère afin qu’elles partent en tribu élargie une semaine en Bretagne. Et nous profitons avec l’homme d’une semaine de semi tranquillité avec un seul enfant à demeure.

Un enfant qui en plus se lève vers 10h et fait la sieste !!!

Bon, un enfant qui a 18 mois, montre son hostilité grandissante à toutes formes d’autorité, d’ordre ou de contrainte quelconque.

Et pour un enfant de 18 mois, mettre des chaussures est une contrainte, ainsi que brosser les cheveux, s’attacher dans le siège auto, sortir de la poussette, donner la main pour marcher…En gros tout est une contrainte, sauf boulotter du chocolat, mettre le bazar et faire le plus de bruits possible. En gros tout ce qui gonfle le parent.

Mais on va mettre tout ça de côté et profiter d’une semaine de calme, sans disputes, cris et hurlements.

Une semaine que nous mettrons à profit pour faire quelques travaux dont tu verras les avancées. Chouette non ?!

Mais en attendant, pour cette semaine en Bretagne, qui s’annonce rafraîchissante, j’ai cousu quelques vêtements pour Valentine histoire qu’elle ne soit pas sans rien.

Comme toujours photos :

Veste en jersey, vêtements faciles pour filles et garçons T.130

Maille Buttinette

Tunique Oslo, C’est Dimanche

Coton offert

Pantalon droit, vêtements faciles pour filles et garçons T.130

denim Buttinette

Rhoooooooo un gilet en maille, comme maman !

Avec des poches, pour un vrai effet loose à accentuer à mort.

Trop bien !!!

Attends, même le pantalon à des poches, des vraies.

Des poches partout, à remplir de tout plein de trucs, comme du sable, des coquillages, des cailloux…

Et s’il y a besoin, il y a encore des poches à l’arrière.

Je te promets les poches sont alignées, c’est un effet d’optique le décalage de la photo.

(Le gilet est remonté pour admirer le travail, mais ça donne envie de coudre un petit boléro…Je dis ça, je dis rien)

J’aime cet ensemble, j’aime le noir, j’aime le gris, j’aime l’imprimé, j’aime le gilet à poches.

Une tenue de tous les jours. Et j’aime les tenues de tous les jours avec lesquelles on ne se prend pas la tête.

Coudre la maille, une fois qu’on a le bon réglage à la surjeteuse, n’est pas plus difficile que le jersey. Par contre à couper, ça met des petites peluches partout. Niveau finition, j’ai fais au plus simple du plus simple. Un simple surjet 3 fils en bas et aux manches et roule ma poule. Un gilet loose quoi ! Et j’ai pas eu envie du tout de tenter l’ourlet sur la maille. Non du tout !

Par contre, les épaules sont entoilées ainsi que la parementure devant, histoire d’avoir un minimum de tenue et pas une vraie serpillère.

Rapport qu’à 7 ans ma fille n’a pas besoin d’une serpillère « Mais non, Pierre, c’est un gilet » pour sortir les poubelles. Elle ne les sort pas. Elle pourrait, y a qu’à ouvrir la porte et les déposer sur le trottoir. Moins loin que d’aller dans le jardin.

Demain, on se fait un point Anémie de Fanconi de la Dame du 13. Chouette chouette chouette !!!