La chambre de Valentine version 2.2

J’ai commencé ce petit post il y a 4 jours ! Embarqué l’ordi en Normandie avec moi le temps du week end pour le finir et le valider là bas et tu sais quoi, y a des trucs qui ne prennent que « 2 minutes oui, t’inquiètes, je me dépêche ! » et qui se terminent en 4 jours !

Entre deux, j’ai récupéré les filles et Valentine a découvert sa chambre. Elle est ravie, moi aussi aussi.

J’ai aussi des photos de la cuisine, mais ça mérite un article à part.

Bien que le avant/après de la chambre de Valentine ne soit pas plus « waouhhhhhhhh » que ça.

Mais ce sera quand même le thème du jour.

Quand nous avons acheté la maison, c’était comme ça :

Chambre de Valentine

Papier arraché, frise invisible parce qu’à 2m50 de haut, moche de toute façon

Peinture vert sale peu engageante.

Et maintenant, enfin vendredi, avec la luminosité d’un four. Bah oui, les photos sous la flotte ça rend toujours moyennement bien…Nan et puis c’est pas comme si il avait fait un temps magnifique la semaine dernière jusqu’à vendredi hein…Absolument pas.

Oh bah tiens une étagère plate derrière la porte !!! Le tuto est et c’est génial

La maison de poupée vient de chez Cultura mais je ne sais pas s’ils la vendent encore.

Il reste pleinnnnnnnnnnnn de finitions :

– changer l’affreuse poignée dorée

– changer l’affreux interrupteur doré et ses amies les prises dorées tout aussi laides mais qu’on ne voit pas

– remettre le 4e petit cadre dont le clou est tombé. Là comme ça, pour m’embêter pour la photo

– faire des jolis coussins plus assortis que le rouge

– changer la lampe de chevet turquoise

– et ranger les étagères bon sang, c’est pas déco ça ! Je sais bien, mais y a que là où Juliette ne peut pas atteindre les petits trucs alors on entasse, on entasse.

Mes 3 grandes ont retrouvé le chemin de l’école, Olivier celui du boulot, de mon côté je vais tenter de retrouver le chemin de la machine à coudre. J’ai un pyjama en cours depuis 2 semaines. Même pas eu le temps de coudre les ourlets qui sont épinglés. Et après je m’attaque à une tenue pour moi. Il serait temps..