La cuisine chapitre IV

Tu l’as vu avant, en cours, presque finie, mais jamais totalement.

Evidemment tant que le plaquiste n’est pas passé, il reste ce plafond horrible, mais le plaquiste n’interviendra que lorsque que le charpentier viendra poser les velux du grenier et refaire le toit de la véranda. Apparemment dans 3 semaines. Après les ponts du mois de mai. Il faudra aussi rappeler le chauffagiste pour faire changer le radiateur de la cuisine. Ce qui permettra de libérer de la place sur le seul mur possible mais bouffé à moitié par un radiateur très long. Le remplacement sera tout en hauteur et dissimuler derrière la porte quand celle ci est ouverte.

Façon étagère plate comme dans la chambre de Valentine ou mon bureau.

Tout ça pour dire que la version absolument définitive, on y est pas totalement. Mais quand même, en ce qui nous concerne le plus gros est fait.

 

La cuisine avant, quand nous avons acheté la maison :

photo prise une semaine après l’emménagement

Papier peint moucheté type collectivité

meuble sans intérêt au dessus de la table, très pratique pour avoir toutes sortes de bosses après chaque petit déjeuner, largeur très réduite, je ne pouvais même pas ranger une tablette de chocolat en long. Je crois qu’il a fait un mois.

Sublime décroché de plan de travail en bas à gauche de la photo. Pour compléter les bosses par des bleus. L’angle était traître en plus d’être fourbe (et moche, y en a qui cumule)

Hotte rustique en diable

Panneau de liège ultra top tendance en 1985, aujourd’hui on a pinterest.

Radiateur trop long

Prise de téléphone au dessus de la porte de la cuisine (mais enfin pourquoi ???)

Ah tiens, j’avais oublié qu’il y avait aussi un spot à graisse près de la fenêtre

des étagères d’angle inutiles au possible de l’autre côté de cette même fenêtre.

On voit mal, mais le meuble de l’évier est coupé au niveau des faux tiroirs.

Esthétisme ou fonctionnalité les anciens proprios avait eu du mal à choisir, ils ont opté pour moche et brise dos. Mais pourquoi pas, moi je dis, pourquoi pas ?! Il faut de tout pour faire un monde.

C’était le bazar je sais, mais ça ne faisait qu’une semaine que nous étions dans les murs.

Un bon observateur verra le décroché de hauteur du plan de travail sur le côté du micro onde.

Aussi appelé ramasse miettes et autres joyeusetés et toujours aussi pratique.

« ah bah tiens, on va mettre ça ici. Ah bah non, avec la différence de niveau ça va pas tenir… »

Evidemment.

Les côtés des meubles pas de la même teinte que les portes

Et l’unique tiroir sous le micro onde. Le bouton qui fait genre ici y a un tiroir sous la plaque de cuisson, c’est un faux.

Bref une merveille !

Et pour parfaire le tableau, le crépi sur la hotte !!!

Hummmmmmmmmm chouette chouette chouette

Voilàààààààààààààààà !!!

Juste pour info en vrai le carrelage ne fait pas beigeasse moche comme ça. Il fait son timide le carrelage dès que je veux le prendre en photo. Il est pas neuf non plus, on ne l’a pas changé.

En gros de l’avant il reste la fenêtre ( sûrement pas pour toujours), le plafond ( plus pour longtemps) et le carrelage (qui fait son con en photo). Et la table, qui a son permis de séjour jusqu’à ce que le radiateur soit changé et pareil pour les chaises et tabouret.

Adieu les angles, fini les décrochés de hauteur, le carrelage multi joint impossible à nettoyer du plan de travail.

Maintenant on peut cuisiner ! Et tout ranger sans empiler au dessus des meubles.

C’est mieux.

Et la vitrine, dans le renfoncement du mur. Plus de décroché de plan de travail, du rangement en veux tu en voilà.

Merci Ikea !!!