Châtaigne…et des peluches !

Avec un titre pareil, tu vas penser que j’ai réitérer une recette étrange de 12 jours et demi avec un taille haie !!!

Mais non ! Même pas !

Châtaigne, c’est le nom d’un patron Deer and Doe. Que j’avais eu pour mon anniversaire. Parce que fille ainée voulait un short pour l’hiver et que quand Deer and Doe fait un short, tu achètes le patron, tu réfléchis pas et tu fais le short.

Le short, elle le rêvait en gros velours marron. Buttinette est venu à mon secours. Ou comment faire ses courses sans sortir de chez soi.

Ninon demande, Maman exécute ( pas tout le temps non plus !)

Ninon 12 ans et demi ( patron maison !)

Short Châtaigne Deer and Doe taille 38

Velours côtelé marron Buttinette

Aucune modification. Zéro adaptation. Patron parfait !

Ce qui est super avec le velours c’est que ça met des petites peluches partout.

Absolument partout.

Un bonheur sans faille

Ça met même des peluches de velours sur le velours…

De dos hein tu avais vu.

Les rabats ne sont que décoratifs, il n’y pas de poches de ce côté là.

De plus près.

Regarde donc ce raccord impeccable entre le milieu de la ceinture et le milieu du short.

Du travail de pro !

Empiècement devant en pointe, plis creux sur les côtés.

J’aime ces détails qui font toute la différence.

Peluches décoratives…

La fermeture éclair sur le côté droit, presqu’invisible.

La prochaine sera peut être totalement invisible.

Côté gauche, on admire l’alignement des raccords, la belle poche et les peluches.

Des vraies poches ! Pour mettre les mains dedans. Et le portable.

Dieu merci le portable rentre !

Je suis sauvée.

J’ai une seule question suite à ce short, pourquoi se prendre la tête à coudre autre chose que du Deer and Doe si c’est pas aussi bien coupé/expliqué/confortable ?! Hein pourquoi ?!!!!

N’empêche, j’ai acheté Grains de Couture pour femmes et hommes, parce que celui pour enfants était tellement bien. Je n’ai pas résisté.

Mais février sera consacré à Deer and Doe uniquement, j’ai encore quelques patrons tester !!! Yesssssssssss ! Du plaisir en perspective.

Un petit sac ( encore !)

Aujourd’hui Maïa été invitée chez une copine pour l’après midi, c’est la première fois qu’elle y allait. Du coup j’ai cousu un petit sac à offrir.

Rien de bien nouveau, même modèle que les sacs de Noël. J’ai juste opté pour simili cuir pour l’extérieur parce que c’est vraiment ce qui se mariait le mieux avec le tissu de la doublure et que j’avais envie d’essayer.

Le simili cuir n’est pas une matière si facile à dompter que ça, j’ai d’ailleurs un sac bien loupé qui traîne dans l’atelier pour me le prouver ! J’avais voulu me lancer dans un projet un peu trop compliqué et conçu pour du coton et pas du simili cuir nettement plus épais. Mais je ne déclare pas forfait, je le retenterai un jour et j’y arriverai !!!

Et voilà le grand retour du pruneeeeeeeeeeeeeeeee !!!

Mais oui ça te manquait, je le sais !

Sac O Mademoiselle.

J’ai élargi la bandoulière, c’était trop galère la dernière fois à coudre et je n’ai pas surpiqué en haut du sac.

J’ai essayé, c’était moche. J’ai arrêté et sorti le découd-vite.

Simili cuir Prune et coton imprimé de mon magasin local

(Ça t’avance non ?! Cap Tissus à Cap Sud Châteauroux)

Je suis amoureuse de l’association de ces 2 tissus. Je pense que je vais être obligée de la réutiliser sur autre chose.

Je l’aime d’amour cet imprimé. Improbable, importable ou pas loin, il m’en reste beaucoup.

Mais c’est comme ça, je l’aimeeeeeeeeeeeeee !

Sur ce sac, je clos pour un moment le chapitre « accessoires home made » parce que je ne suis pas une très grande fan de  couture d’accessoires. Je préfère de loin coudre des vêtements et j’ai plusieurs  projets.

La prochaine fois je reviens avec un stickers à la Cameo ( pas encore fait, la bête me terrorise… C’est nul, je sais !) ou avec la customisation du sweat de Valentine, toujours à la Cameo ( pas encore fait pour la même raison que plus haut ) ou avec autre chose…

La housse de DS de Valentine

Comme je l’ai expliqué dans le précédent article, j’avais prévu à la base des découpes pour un sweat pour Valentine et ne maîtrisant pas encore très bien ( c’est peu dire !) la silhouette cameo, je n’ai pas pu faire ce que je voulais.

Ça va finir par rentrer que c’est le côté blanc qu’on met sous la lame et pas le côté flex !!! Je dis ça parce que je suis encore fait avoir hier.

D’où la future carte à imprimer et à mettre au dessus de mon bureau ( je mets plein de petites cartes partout dans l’atelier maintenant. Tout n’est pas esthétique et à force ça devient plus un lieu de travail qu’une « pièce à vivre ») :

« Je ne fais pas 2 fois la même erreur

Je la fais 5 ou 6 fois pour être sûre !!! »

Du coup pour ne pas perdre mes premières découpes, j’ai cousu une housse de DS à Valentine selon ce tuto là :

http://mini-a-tuur.blogspot.co.il/2012/01/tutorial-nintendo-tas.html

Tu ne parles pas Néerlandais non plus ? Google traduction pourra t’aider un peu. Mais les photos sont plus parlantes.

Je ne suis pas hyper satisfaite du résultat niveau finitions. C’était pas mal du tout jusqu’aux couture de côté de la poche pour la DS qui partent dans tous les sens grâce à l’épaisseur de molleton.

C’est qu’une housse de DS hein, mais quand même, j’aurais aimé qu’elle claque un peu plus.

Et c’est en re-regardant le tuto que je réalise que j’ai zappé une étape dans la fixation du molleton…

Chute de Jean sûrement de chez Buttinette, mais sans certitude.

Flex de chez Happyflex pour le prénom

A l’intérieur, la poche pour la DS aux coutures côté moches sous le cœur en Flex

Le cœur fait 7cm sur 7cm. Et je suis épatée par les possibilités de coupe de la silhouette Cameo.

Parce que certains cœurs composant le motif sont vraiment minuscules.

J’ai choisi de faire des surpiqûres en rouge pour s’accorder au Flex

Une poche zippée pour ranger les jeux et stylets supplémentaires. Je ne crois pas que le chargeur puisse rentrer. Mais je n’ai pas essayé non plus.

3 emplacements pour des jeux et un porte stylet.

Le tout fermé par un scratch. Que j’aurais pris noir ça n’aurait pas été idiot non plus…

Un cœur pour une Valentine c’est logique non ?!

Surtout qu’on va nous rebattre les oreilles de la Saint Valentin très vite…

On apprend de ses erreurs

Je te préviens tout de suite, ce sera un article sans photos.

Oui parce que j’avais dit lundi  » demain, je reviens avec de la couture et de la custo Cameo ». On est jeudi et toujours rien.

Alors, je vais te révéler la vérité. Cruelle.

J’ai merdé avec la Caméo !!!

Le sweat de Valentine était prêt, il attend sa customisation pour devenir moins triste depuis le mois d’avril. Valentine voulait un cœur. Ok ! Je lui montre à peu près 52 000 cœurs possibles mais c’est toujours  » humm, mouais, bof, je le voyais pas comme ça. Plus rond, moins rond, plus beau, non ça c’est moche » Un cœur, c’est un cœur non ????

Valentine est ma fille. On dirait moi dans un magasin de fringues  » Ça ? Ah non, sûrement pas, ça brille ! Ce bleu là ? Nannnnnnnnnn il tire un peu trop sur le glacier et moi je voudrais un bleu plus profond. Non ça c’est trop profond. C’est tellement profond que c’est noir non ? Trop clair, trop foncé  » Ça marche aussi ( et surtout ) pour la peinture, le papier peint, la déco.

Bref, on a fini par se mettre d’accord sur un cœur fait de plusieurs cœurs à l’intérieur repéré sur Pinterest.

Déjà il a fallu enregistrer l’image dans la bibliothèque du logiciel de la cameo, et puis la « vectoriser » c’est a dire la rendre transformable à la coupe et puis la couper.

Jusqu’à la coupe j’avais tout réussi.

Jusqu’à la coupe.

Où j’ai collé la feuille de flex ( un thermocollant pour faire les motifs) à l’envers dans la caméo. Et là c’est le drame.

Ça n’a pas coupé le bon côté, donc pas eu le résultat escompté, donc merde quoi !

J’ai pu recouper son prénom et un petit cœur dans le reste de la feuille mise dans le bon sens. Mais pas le gros cœur qui fait tout.

On apprend de ses erreurs hein ?! On va dire ça !!!

Du coup, je ne l’ai pas mis sur le sweat parce qu’on sait ce qu’on veut avec Valentine et que si c’est pas le résultat, on est déçues.

Je suis en train de lui coudre une housse pour sa DS. Ça ne fait qu’un an bientôt qu’elle l’attend. Je mettrai son prénom dessus que c’est trop joli et le petit cœur remplis de cœurs. Rien ne se perd, tout se transforme.

Et j’ai recommandé plein de feuilles de Flex chez mon fournisseur attitré, sauf que j’ai passé la commande avant de merder sur la découpe, donc je n’aurai pas la couleur pensée au point de départ.

Mais c’est pas grave, je l’avais choisie par défaut !

Un mal pour un bien quoi…

Toujours positiver !

Demain, je fini la housse, s’il fait encore jour je fais les photos. Je vais y arriver !

 

Les finitions

Ah les finitions !

Les finitions qui n’en finissent pas de se terminer.

Ces 10% de visible qui font 90% du charme.

Le truc sur lequel il est facile d’attaquer.

 » Ah oui certes les meubles/la déco/la couleur de la peinture/les interrupteurs sont bien mais bonjour les finitions ! Hannnnnnnnnnn t’as vu les finitions ???  »

Les finitions…

En vrai, ça ne sert à RIEN. Vraiment.

Personne n’a jamais mieux réussi son gâteau au chocolat parce que l’interrupteur était assorti au robot.

Ça ne sert qu’à une seule chose : avoir la sensation du travail terminé. L’esprit libre, la conscience tranquille.

Au 13, on l’avoue facilement, les finitions peuvent prendre un certain temps avant d’être terminées. Si si, il en reste dans la moitié des pièces je dirais. Jamais rien de très délirant, mais plus tu avances en travaux, en déco, en amélioration dans une maison, plus ces finitions manquantes sautent aux yeux. Aux tiens et à ceux des autres.

Nous allons continuer d’y remédier. Tu le verras tout au long de l’année.

Yes We Can !!!

Et pour te le prouver, aujourd’hui je te montre la cuisine et son plafond qui ressemble à un plafond, un vrai et la véranda.

Un petit « avant » pour se rémémorer la situation de départ ?

Cuisine du 13 en juillet 2008, une semaine après l’emménagement

Regarde surtout le plafond.

Plafond de la honte en plaques amiantes, isolation nulle, effet décoratif improbable.

Je n’ai que très peu de photos le montrant, vu que je cadrais pour qu’il soit le moins apparent.

100% cache misère.

Oh waouhhhhhhhhhhhh, un vrai plafond ! Sans plaque, tout lisse, tout isolé, tout blanc.

Je ne veux rien entendre sur la table, comme quoi au moins un coup de peinture c’est possible.

Elle sera changée quand le radiateur sera changé. Et le radiateur sera changé quand j’aurais le courage de (re) supporter des ouvriers à la maison.

Mais il va falloir qu’on se presse un peu à le faire faire, parce que sinon le modèle de table qu’on a vu n’existera plus et les chaises non plus !

On ouvre maintenant le chapitre Véranda.

La véranda c’était clairement un des plus gros points noirs de la maison. Aucune isolation, des trous dans la toiture, des trous entre la toiture et la baie vitrée et une pièce si petite qu’elle n’avait aucune fonction à part glacière en hiver et sauna en été. Certains étés on ne pouvait même pas poser un pied sur le sol tellement il était brûlant. Et tu peux me croire, les années à neige, quand elle fondait, on avait une mare à disposition. Quand il pleuvait aussi et la grêle nous a pas mal stressé. Sans parler du nombre d’oiseaux qui se sont retrouvés coincés et paniqués alors que tout était fermé…Les trous entre la toiture et la baie vitrée…

Véranda avant

Véranda après.

Toiture en ardoise prolongée, velux pour la lumière, sol pvc et peinture blanche.

Quand c’est petit, il faut être simple.

Toiture avant

Après, un vrai plafond là aussi, et le velux pour garder de la lumière

Niveau déco on y avait jamais rien fait.

Applique Leroy merlin

Photos sur toile ( que j’ai prise à Symi ) Photobox

Je pense que tu as tout vu de ce minuscule espace. Mon seul regret est de ne pas l’avoir fait faire plus tôt. Je voyais ça comme peu utile alors que finalement maintenant que tout est isolé les grandes portes du salon restent constamment ouverte sur la véranda et nous profitons d’une vue sur l’extérieur. Certes le jardin est lui aussi minuscule mais nous essayons d’en faire un espace plus agréable.

Malheureusement s’il y a bien une chose pour laquelle on est pas doué du tout, c’est bien le jardin !

Les couvreurs sont partis vers d’autres cieux, cet après midi je récupère mon atelier, demain tu auras donc un article couture/caméo !

Le sac hibou

Chaque mois, j’achète religieusement le magazine Fait Main. Je regarde les modèles et il y a toujours un que je sais que je vais faire. Un jour. Le tout étant de savoir quel jour. Peut être cette année. Peut être jamais ! Jamais étant le plus probable…

Mais lorsque j’ai acheté celui du mois d’août (2013) et que Ninon a vu le modèle du sac hibou, il lui a plus que tapé dans l’œil. Le coup de foudre. Il le lui fallait ab-so-lu-ment. Ma fille commence à développer une passion pour les sacs, les vêtements…ma fille est une ado. C’est une certitude. Elle m’a d’ailleurs demandé un short en velours marron et un haut à col claudine. Elle adoorrrrrrrrrrrrrre les cols claudine. Le truc que moi passé 10 ans je haïssais.

Les modes passent…

Pour Noël je lui ai demandé ce qu’elle souhaitait et la première chose qu’elle m’a dit c’est  » Le sac hibouuuuuuu » avec un enthousiasme peu commun chez elle. Mais pas comme sur le magazine parce qu’il est moche.

Elle le voulait en simili cuir noir et violet. Ce qui tombait bien, c’est ce que j’avais en stock.

Quoi ? Comment ? Tu penses que j’ai orienté ses choix ??? Moiiiiiiii ???????????

 

Tu as raison

 

Toujours est il que c’était une surprise, jusqu’au bout elle s’est demandé si elle l’aurait. Si je l’avais fait, et quand et comment …

Et ce fût périlleux. Je ne peux coudre que l’après midi pendant les siestes de Juliette. Et j’avais au maximum 2h devant moi parce que Ninon fini à 15h50 3 jours par semaine (en contrepartie, elle n’a que 45 minutes pour manger le midi et elle rentre manger à la maison…c’est sport !) et nous sommes à 5 minutes à pied du collège.

J’ai décalqué un jour, coupé un autre, commencé à un assembler à un autre moment, me suis dépêchée à chaque « fin de session » de tout remballer, changer les fils et l’aiguille sur la machine parce que Ninon, on ne la surnomme pas « l’oeil de Moscou » pour rien. Elle fouine. Elle observe. Elle cherche les infos qui pourraient lui servir.

Le tout était rangé dans une boite en carton qui ne rentrait même pas complètement sous mon meuble à tissus ! Mais jamais elle n’a eu l’idée d’aller regarder dedans. Et pourtant elle m’a passé tout l’atelier en revue.

 » Je suis sûre qu’il est dans ce tiroir mon sac hibou, je suis sûre sûre sûre.

– Et bah regarde !

– ah non…Je suis sûre qu’il est dans le clic clac mon sac hibou !

– Mais regarde je te dis !!!

– Non il y est pas ! Tu l’as pas fait c’est ça ? Tu me le feras pas ?! »

L’œil de Moscou certes, mais il y a encore des progrès à faire…

Et à Noël voilà ce qu’elle a découvert :

Besace hibou Fait Main Août 2013

Simili cuir noir De Fil en Etoile

Simili cuir Violet, sangle et bouton de mon magasin local

Au dos, une petite poche zippée pour ranger l’Ipod de Noël.

Oui il est déjà tâché, Juliette l’a piqué à sa sœur et l’a légèrement traîné par terre…

Soyons positif, c’est qu’il plait ce sac !

Doublure de la poche par du tissu imprimé hibou, tant qu’à faire !

J’ai encore des progrès à faire sur la pose d’une fermeture éclair sur du simili cuir.

Je pense qu’il faut opter pour une fermeture plus épaisse.

Et une pochette zippée à l’intérieur aussi.

La photo est affreuse, j’en conviens.

Même doublure hiboux qu’à l’extérieur.

J’aime bien les poches zippées à l’intérieur des sacs, alors j’en ai mis une…et puis je voulais tester la technique.

Ce sac a déjà été plusieurs fois au collège, et aussi au cours de dessin du mercredi après midi et en Normandie et traîné par Juliette.

Au moins il sert !

Le jour de la découverte, je crois que c’est clair, elle est contente.

Deux articles sur deux jours, trois sur la même semaine … Pas sûre que je tienne encore le rythme longtemps. Mais je vais tout faire pour !

Je ne sais pas avec quoi je reviens la prochaine fois.

Surpriseeeeeeeeeeeeeee !

Viennoiseries et chocolats

En 2013, j’avais dis que mon grand défi de pâtisserie serait de faire mes croissants et pains au chocolat moi même ( ici )

Après plusieurs essais tout pourris sorti de divers livres, je m’étais fait une raison. Je n’y arriverai jamais !

Et puis pour mon anniversaire j’ai eu Pâtisserie ! L’ultime référence et c’est juste le meilleur du meilleur des livres de pâtisserie que je possède et j’en possède un certain nombre…Le jour où j’aurais fais toutes les recettes du livre, je pourrais aller me présenter au CAP pâtisserie.

Ce n’est pas dans mes projets, mais on ne sait jamais.

Dans l’excellent ouvrage de Christophe Felder, tout est par-fai-te-ment expliqué, avec plein de photos « pas à pas » pour chaque recette.

Evidemment, on peut toujours plus ou moins se louper. Mais ça devient presque difficile avec ce livre.

Et dedans, tu l’as compris il y a recette des croissants et des pains au chocolat. Entre autre. J’ai aussi testé le vacherin glacé pour Noël, en passe de détrôner le gâteau au chocolat meringué ( aussi appelé concorde, recette ici et photo qui donne envie ) mais pas pris de photo. Je n’avais pas de cercle pour le faire et du coup, mon vacherin était certes très très très bon, mais pas beau du tout.

Valentine en veut un pour ses 8 ans, je ferai des jolies photos à ce moment là, vu que j’ai un cercle maintenant. Et aussi des vraies barres de chocolat pour pain au chocolat.

Revenons à nos viennoiseries. En vrai, finalement ce n’est pas bien difficile ! Et je le fais sans robot, puisque j’ai investi dans un top super robot, mais qui n’est pas un robot pâtissier. Donc tout à la main et ce n’est pas beaucoup plus long.

Je ne te recopierai pas la recette ici, mais crois moi si tu tapes « croissant Christophe Felder » dans ton moteur de recherche tu vas très vite la trouver. Pour le beurre j’utilise un beurre AOC des Charentes, la levure fraîche se trouve au rayon boulangerie de mon carrouf local et la farine type 55 est  la farine premier prix de tous les magasins. Mais vraiment la premier prix.

Ce qui prend du temps, c’est l’attente entre chaque tour, mais ça attend au frigo donc c’est pas un soucis.

Et au final, voilà ce que ça donne :

On en boufferait ! Je sais !!!

C’est bien ce qu’on fait !

Tu le vois bien là le feuilletage réussi ???

Au niveau ultra positif de l’affaire, c’est qu’un seul croissant ou pain au chocolat suffit à être rassasié. Et j’en fais de taille tout à fait classique. Pas des minis, pas des mastodontes. On sent le goût du beurre, on entend le croustillant du feuilletage et oui, évidemment il y a plein de miettes partout ! J’en fais maintenant souvent le samedi, pour les cuire le dimanche et les manger jusqu’au mercredi. Généralement le mardi, il ne reste qu’un seul croissant ou un seul pain au chocolat, personne ne veut être celui qui a retiré le pain de la bouche de l’autre donc il reste TOUJOURS un truc tout seul. Je fini par designer d’office le préposé au finissage du truc tout seul. (Hors de question que ce soit moi qui finisse ! )

Et sache que non, le mercredi le croissant n’est toujours pas rassis. Et c’est pourtant pas grâce à mes grandes précautions de stockage.

Si jamais toi aussi tu as envie de te lancer dans les croissants et pain au chocolat maison, sache que c’est possible. Réellement possible. Et que c’est bon ! Vraiment, vraiment bon.

 

Comme j’avais déjà réussi les croissants, les pains au chocolat et le vacherin, et que j’avais un vase entier de noisettes du jardin d’une copine et qu’en plus dans le livre Pâtisserie il y a la recette des rochers pralinés, je me suis lancé dans l’aventure.

Faut dire que j’ai du temps l’après midi, puisque toujours les couvreurs à la maison( jusqu’à lundi midi !! Et mon week end couture ???)

Et quand je te parle d’aventure, on est pas si loin de la vérité.

J’ai des noisettes, du chocolat et du pralin. Jusqu’ici tout va bien. Mais les noisettes ça ne s’ouvre pas comme ça. Et de casse noix je n’ai pas. Ni de casse noisettes. J’ai bien une casse bonbon ou deux, mais elles ne cassent pas les noisettes…

J’ai donc tenté le presse ail, ça casse bien la noisette, mais ça la broie aussi. Donc non, puisqu’il faut les noisettes entières dans la recette.

J’ai envisagé la pince multiprise de mon mari, suis allé la chercher dans l’atelier et je ne l’ai pas trouvée. De là, m’est venu cette grande réplique de Coco Lapin dans Winnie l’Ourson ( film 2011)

« Un sécateur, j’ai besoin d’un sécateur! »

Coco lapin a donc sauvé ma recette des rochers praliné !

Et me voilà parti à décortiquer de la noisette en veux tu en voilà au sécateur, des dizaines de noisettes, des centaines de noisettes…Il faut compter une heure de décortiquage pour 100g de noisettes…Il en fallait un peu plus de 300g puisque torréfiées au four et épluchées ensuite.

Oui c’est bien ça, j’ai passé une après midi complète à décortiquer des noisettes…Faut vraiment n’avoir rien d’autre à faire. Et ça en fout partout en bonus.

Le lendemain, j’ai torréfié les noisettes et épluchées, ça ne prend pas un temps fou non plus ça. Puis fait le caramel, loupé le premier faute de surveillance, réussi le deuxième. Mis les noisettes dedans, attendu que ça refroidisse et coller le tout dans le super robot qui m’a fait une pâte de praliné !

Qu’il faut ensuite mélanger au chocolat fondu mais pas chaud, mettre dans des moules, faire prendre au frais pour que plus tard ce soit assez ferme pour faire l’enrobage.

J’ai commencé lundi, fait l’enrobage ce midi…On est que jeudi.

Ça se mérite les rochers praliné. Au 13 en tout cas.

La pâte de praliné moulée et refroidie, avant enrobage

Juliette m’en a piqué plusieurs le temps d’un coup de fil de quelques minutes, j’en ai déduis que c’était bon.

Après enrobage, ça ressemble quand même à des rochers non ?

Je ne peux être tenue responsable d’une tentative de bouffage d’écran.

Je te montre juste à quoi ça ressemble dedans !

Alors, est ce que c’est bon ? Oui, ça l’est ! Comme un rocher suchard où on aurait mis une noisette dedans ( la prochaine fois je m’abstiendrai je crois) …mais un rocher suchard Noir, et moi j’aime les rochers lait. Pour l’enrobage j’ai fais moitié chocolat noir moitié chocolait lait, mais si je retente une prochaine fois je ferai un enrobage chocolat au lait uniquement.

C’est assez long à faire, surtout la première fois et surtout si on décortique les noisettes soi-même. Et il faut un bon robot mixer pour faire la pâte praliné. J’ai utilisé un moule silicone à chocolat ( 3 euros à carrouf ). Je ne suis pas encore certaine que je recommencerai. Mais suis un peu barrée, y a de fortes chances que oui, pour savoir si oui ou non, sans la noisette et au chocolat au lait, ce serait pas encore meilleur !

Je reviens (normalement) demain avec de la couture, du simili cuir et des hiboux…

Arrête de lécher l’écran !

 

En avant la musique !

Les couvreurs posent du zinc sur le toit en passant par les velux du grenier. Je ne peux rien coudre, alors je cuisine ! Tu verras les résultats dans quelques temps.

Mais aujourd’hui on va parler déco. La déco d’une pièce très spécialisée que tu avais déjà vu ici.

Le bureau d’Olivier, aussi appelé le « studio ». L’homme étant à la base ingénieur du son.

Entre le mois de juillet et la semaine dernière,  il y a eu quelques améliorations.

Pour rester dans les tons du papier peint, on a pas réfléchi trop loin, nous avons tapé dans la gamme Inspire de Leroy Merlin.

Donc rideau rouge du même rouge que les rayures.

Et au passage tu peux apercevoir la nouvelle fenêtre posée en septembre.

Le luminaire vient aussi de Leroy Merlin, on ne le voit pas sur la photo mais il y a aussi des guitares dessus.

Ton œil averti remarquera sur la gauche l’interrupteur et la prise électrique parfaitement assortis au reste.

Le meuble gris avec tout plein de machines qui font de la lumière (et du bruit) est une construction Home Made avec des planches récupérées un peu partout dans la maison puisque l’homme ne trouvait pas son bonheur aux bonnes dimensions dans le commerce.

Un coup de peinture et ça se fond dans le décor.

Interrupteur assorti au papier peint.

C’est pas le plus économique mais ça fini tellement mieux.

Ça marche aussi pour les prises oui.

J’ai même dégoté le tapis de souris idéal !!!

Cultura

Quand j’aurais retrouvé mon atelier, je dégainerai la cameo pour customiser une petite boite qui sert à ranger le bazar des connectiques. Et peut être aussi son sublime pot à crayon  » crème de marron « …C’est pas rock la boite à conserve recyclée…

A la porte d’entrée, et aussi accroché à la poignée de la fenêtre.

C’était en cadeau dans l’énorme colis des cadeaux de Noel/anniversaire d’Olivier.

D’ailleurs si tu dois commander du matériel de musique sur internet, je te conseille vivement

Thomann

J’ai passé plusieurs commandes depuis 18 mois pour Olivier et jamais rien à redire.

La prochaine fois à priori on parle cuisine. Prépare tes papilles, ça peut donner faim !

(Au) Treize heureuse année 2014 !

Ce jeu de mot n’est pas de moi, mais d’une lectrice qui m’avait souhaité l’année dernière une treize heureuse année 2013, j’avais dis que je m’en souviendrais et que je l’utiliserai l’année d’après.

Voilààààààààààààààà c’est fait !!!

Alors à toutes et à tous, je vous souhaite une excellente année 2014, avec le meilleur du meilleur, l’épanouissement, le bonheur, la réalisation de vos projets, de vos envies etc etc.

Personnellement dans un élan d’altruisme immodéré j’ai souhaité beaucoup d’argent à mon mari.

Si c’est pour lui, ce n’est pas vénal ? Nannnnnnnnn, c’est de l’altruisme !

 

2013 a été une grosse année de travaux. Un dressing, une nouvelle cuisine, le coup de peinture dans la chambre de Valentine, un grenier aménagé en atelier/salle de jeux/chambre d’amis, une pièce de musique (dite « le studio ») pour monsieur mon mari, la redécoration de la chambre de Maïa, une mini véranda à la place de la glacière, la fin du papier peint dans la cage d’escalier, le changement des fenêtres et le micro relooking des wc du bas. Et là, je me dis que quand même, je me fiche un peu de la gueule du monde, parce que je n’ai pas mis de photos de la majorité des pièces terminées !!! En même temps, les finitions se font encore au moment où j’écris.

L’homme pose des luminaires, des cadres, des rideaux.

Cette maison ne sera jamais terminée, je le crains.

2013 a été une plutôt pas si mal année couturesque compte tenu des week end passés à déménager, monter des meubles, peindre, poncer, poser du papier peint…Il me reste des pièces à te montrer et d’autres que j’ai totalement oublié de photographier avant d’offrir.

En 2013 j’étais encore une courgette oui ! En 2014, je crains aussi de le rester !

En 2014, on fait quoi alors ???

Tu veux dire, à part découvrir des week end autre qu’en bleu de travail moche ?

En 2014, dans la maison, il y aura une petite rénovation de la salle de bain du 2e : nouveau lavabo, nouveau sol, nouvelle robinetterie pour la baignoire et croisage de doigts pour que les kits rénovation de baignoire fonctionnent. Une nouvelle robinetterie pour la salle de bain du 1er avec pose d’un pare douche parce que les filles grandissent et certaines préfèrent prendre des douches maintenant. Alors autant qu’elles le fassent dans leur salle de bain. Et puis j’ai 2 ou 3 idées décos ici pour cette pièce…A tester !

Il faut aussi finir de rénover l’escalier qui va du 2e étage au grenier et trouver une solution pour enlever les jolies écritures au marqueur sur le bois brut. Peindre les barreaux que j’avais abandonné  il y a 3 ans.

Ninon et Juliette grandissant, elles auront chacune un nouveau lit dans l’année, ce qui induira obligatoirement quelques changements décos/aménagement ! Bah ouiiiiiiiiiiiii, on est au 13 ou pas ?!

Et puis peut être se décider à faire poser un nouveau radiateur dans la cuisine, changer la table et les chaises, histoire que ce soit vraiment fini.

J’ai dis quoi à propos des week end sans bleu de travail ???

Nan mais comme ça, sur le « papier » ça peut faire beaucoup, en vrai, on le sait bien nous que ce sont des petites choses.

Niveau couture, le rendement ne sera peut être pas meilleur, mais parce que j’ai envie d’améliorer ma technique et du coup plutôt faire des pièces un peu complexes qui  me coûteraient trop cher en magasin que des choses basiques que je peux trouver partout.

Par contre, je vais pouvoir améliorer le basique uni tout con parce que le père Noel m’a apporté une silhouette Cameo ! Et que ça c’est trop cooollllllllllllllllllll !!! Donc des transferts personnalisés sur les vêtements, des stickers exactement comme je veux pour la maison, des découpes d’appliqués parfaits. Bref, elle va tourner à plein régime.

D’ici une dizaine de jours, parce qu’à partir de lundi c’est retour des couvreurs pour refaire le terrasson en zinc sur le toit. Des travaux invisibles mais qui vont garantir l’étanchéité de la maison. Qui nous bouffe le budget du voyage à Montréal aussi…On essayera de partir après la greffe de Juliette et tous les 6.

De toutes façons, on aurait jamais pu partir si loin d’elle l’esprit libre.

2014 sera encore bien remplie et je serai ravie de te faire partager encore quelques moments de vie du 13.

Bonne année !!!