Le jardin

Depuis plusieurs mois déjà, nous nous penchons sérieusement sur le refleurissement du jardin et les aménagements dans le but d’en profiter totalement. N’étant clairement pas doués, ni l’homme ni moi même, nous essuyons régulièrement des échecs et pertes de toutes sortes.

Déjà, les asters et autres chrysanthèmes, ça ne prend pas. Les rosiers c’est moyen moyen, les lys n’ont pas voulu sortir de terre, et les dahlias sont mort noyés dans leur pot grâce à la météo automnale de cet été…Chouette chouette.

Mais nous avons aussi des réussites, le camélia, qui fleurit peu certes mais prend de plus en plus d’ampleur chaque année, les hémérocalles, un seul pied planté il y a 5 ans et maintenant presqu’un mètre carré d’occupé. Les véroniques se plaisent beaucoup, le chèvrefeuille, l’hydrangea continuent de se développer, la glycine est impressionnante et quelques plantes toutes neuves de cette année se sont très bien implantées. Petit à petit j’approche de mon idée du jardin idéal. Et puis nous avons refait la pelouse aussi qui n’était qu’un carré de terrain vague, et bien dégagé les pavés de la terrasse. L’autobloquant est loin d’être ce que je préfère, mais à défaut d’autre chose…Pour le moment on s’en contente ! Un jour sûrement nous referons le pavage, mais pas avant 2016. D’autres travaux plus ou moins coûteux d’amélioration et de finition sont prévu sur les 15 prochains mois.

Plus rien de très impressionnant par contre, juste des bonus plaisir/pratique. Notamment enfin le changement du radiateur de la cuisine ( devis signé, aucune date pour le moment !). Yesssssssss ! Ça signifie pour toi de nouveaux articles, du relooking de meubles, de la déco pure quoi !

Toute l’année scolaire sera consacrée à la finition des finitions. J’ai fais la liste pièce par pièce de ce qui a besoin d’un petit coup de rouleau, d’être changé par du neuf et plus assorti etc etc. Et tu peux me croire j’ai de quoi bien bien m’occuper.

Et le jardin ne fait pas exception ( amis de la transition en douceur, bonjour !)

Je réfléchis déjà à la floraison du printemps prochain, quoi, où, quelle couleur…

En attendant, si tu veux te souvenir de comment c’était en avril ( quand je pense que j’étais fière !!!) c’est.

Et comment c’est maintenant :

Ohhhhhhhhh une pelouse !!! Une vraie.

Un hydrangea à la floraison multicolore

Un massif fleuri et des pavés un peu nettoyés

Et des jardinières

Rien d’extraordinaire, rien de délirant.

J’aime beaucoup les jardins très designés, propre et maitrisés. Mais je n’avais pas le sentiment que ça allait avec le style de la maison et comme j’aime tout autant les jardins de style cottage anglais c’est vers cela que je tends. Très modestement. Mais je me dis que petit à petit, à force de plantations, de soins, d’observation de ce qui fonctionne ou non chez moi je finirai bien par y arriver.

A ça :

Ça :

ou encore ça :

images pinterest

Y a pas, il me reste encore beaucoup de chemin à parcourir ! Mais comme on a pas trop prévu de partir dans les 5 prochaines années, ça devrait déjà aider, surtout au vu la surface du jardin !

Et sinon, Georges la pétoche ( = le chat ) est arrivé jeudi à la maison. Il faut ruser pour le prendre en photo il a peur de tout ou presque ! D’où son surnom.

Du coup la prochaine fois tu auras peut être de la couture, plutôt que le chat.

Quand on perd l’habitude

Et voilà, à ne plus venir, à ne plus prendre de photos, je perds très vite l’habitude du blog. Bien plus vite que je ne la prends. Ce qui est nul parce que dans l’absolu j’aime beaucoup venir écrire ici. Mais quand ça fait longtemps, j’ai un peu honte, je sais que j’ai beaucoup à dire d’un coup et que j’ai du mal à faire le tri alors je fais un gros article fourre tout et plus rien pendant je ne sais combien de temps.

Ce qu’il faudrait évidemment ce sont des articles plus courts mais plus orientés et plus souvent que le gros fourre-tout du mois.

Donc action réaction !!!

Aujourd’hui j’hésite entre le futur habitant du 13 ou le jardin…Mais comme les photos du jardin ne sont pas chargées alors que celles du future habitant oui, je vais opter pour Georges.

Georges ? Mais qui est Georges ?

Georges est doux, Georges est frais, mais Georges n’est pas un Yéti, ni un tictac !

« Alors quoiiiiiiiiiiiiiiiii ? T’as dis que t’étais pas enceinte, t’as craqué sur un Cavalier King Charles c’est ça ?! Hein c’est ça !! »

Et bien non. Ni adopté un lapin, un acteur célèbre, un poisson ou un bébé royal. Rien de tout cela mais un chat. Ouais un chat !

Un autre chat oui je sais.

Est ce bien raisonnable ? Définitivement non ! Mais l’envie et le craquage ont été les plus forts. Et Milka n’est pas particulièrement sociable et câline comme chat. C’est même tout le contraire, elle est extrêmement indépendante et vient surtout nous voir pour réclamer des croquettes. C’est une chasseuse qui commence la traque dans l’escalier dès le matin. Attention aux pieds, ils ont sa préférence et la main qui tient la rambarde aussi. Et je ne parle pas des peurs qu’elle me fait quand je désherbe et qu’elle me saute dessus sans que je l’ai vu. Depuis toujours elle a atteint le level expert dans l’art du camouflage.

J’aime beaucoup ce chat, soyons honnête, elle est désagréable mais autant que moi, alors je comprends !

Du coup, après des mois à regarder les annonces chats sur le bon coin, à craquer sans craquer, la folie a été plus forte et nous avons réservé Georges. Qui à l’origine s’appelait Joker, mais Joker ça me fait penser à Batman et mouais bof quoi. Alors que Georges…

Fin de suspens, je te montre. Ose me dire que tu n’aurais pas craqué toi aussi (quoique vu la mini polémique que les premières photos de Georges ont levé sur Facebook, ne me dit rien !)

Georges 6 semaines. Sibérien gris pure race.

Photo qui nous a fait craquer définitivement.

Georges, la semaine dernière, toujours chez son éleveuse.

Il perd un peu ses yeux bleus mais pas son gros poil.

Je suis juste amoureuse de ce chat !

Nous allons le chercher dans 2 semaines, c’est un peu long mais on s’approche de la fin. Nous sommes allé le réserver le 15 juillet, alors forcément fin août c’est loin. Il aura alors 3 mois.

Le sibérien est réputé pour être un chat-chien, soit un chat très attaché à ses maîtres et très pot de colle. Tout ce dont on a envie. Nous avons tous besoin de câlins et douceur et l’homme rêve de lui apprendre à rapporter la balle comme là (c’est aussi un sibérien. Oui c’est gros comme chat ! C’est le but )

Voilà, tu sais tout sur le prochain habitant du 13 et je crains que contrairement à Milka que tu ne vois quasiment jamais ici, tu ne vois beaucoup mais vraiment beaucoup Georges.

La prochaine fois ( peut être demain qui sait ! ) on se fait un point jardin. On a fait beaucoup de progrès ça vaut la peine que je te montre.