Les contretemps

2409645bf2fe54d06368caa48203aeaa

Voilà ! En théorie aujourd’hui j’aurai dû te montrer « Le grenier » (=mon atelier), mais en fait non.

Parce que je n’ai pas pu y faire tout ce que je voulais pour obtenir des photos qui font au moins un peu envie.

Un léger contretemps dû à la grève du monde enseignant qui a fait que les enfants de cette maison sont restés à demeure ou se sont relayés. Celle restée à demeure a 4 ans et aime beaucoup le photobombing ! Même pas la peine d’essayer de prendre une photo correcte, c’est impossible.

Alors j’ai réfléchi, qu’est ce que je peux te proposer à la place ?

La nouvelle fenêtre de la cuisine ? Installée en septembre…Mais l’enduit qui l’entoure n’a toujours pas été poncé ni repeint. On attendait le pose du nouveau radiateur dans la cuisine pour faire un tir groupé.

Radiateur dont la pose était prévu la semaine juste avant les vacances d’octobre, nous laissant tout loisir de lisser les murs et repeindre tout proprement pendant les dites-vacances.

Oui mais non. Le jour fixé pour la pose, j’ai juste vu débouler un patron un peu survolté et se confondant en excuses. Qui a foncé vers ma cuisine et m’a posé une seule question  » On est d’accord le radiateur vous le voulez en hauteur hein ? ».

Oui tout à fait ! A priori le modèle commandé était tout en longueur. Dommageeeeeee…

Il est parti en promettant de ne pas m’oublier et de me recontacter sous quinzaine.

Mais sans préciser l’unité de quinzaine temporelle que lui utilise. Alors quinzaine de jours je peux te dire que ce n’est pas ça. Quinzaine de semaines, je crois qu’on commence à être hors délai, quinzaine de mois peut être ?

Ce n’est pas improbable, entre la signature du devis et ce rdv de pose manqué, il ne s’est écoulé que 14 mois. Je crains que l’unité de quinzaine du chauffagiste soit le mois.

Pourtant quand Olivier l’a croisé lors de travaux réalisés à la Grande Entreprise, il s’est rappelé à son bon souvenir, et tu me crois tu me crois pas, il ne nous a pas oublié !!! Alléluiaaaaaaaa !!! Même que le radiateur est arrivé, si si. Il va nous rappeler.

Sous quinzaine ???

J’aurais aussi pu te montrer le beau plafond de la salle de bain des filles, avec de toutes nouvelles moulures qui font le tour, une rosace  neuve et un luminaire plutôt sympa et même pas cher. Oui j’aurais pu.

Si j’avais fait de bonnes photos AVANT le dégât des eaux de la rentrée.

Enfin de la rentrée…De la veille de la rentrée scolaire.

J’sais pas, la machine à laver a dû se sentir sous pression, elle a pété un câble. Enfin, non, en réalité c’est le tuyau d’évacuation qui est sorti du tuyau PVC dans lequel il est enclenché. Pourquoi ??? Comment ??? Nul ne sait !

Mais quand un enfant te dit « maman il pleut dans la maison » et que dehors il fait 35 degrès et un soleil de plomb, tu commences par douter jusqu’à ce que tu reçoives toi même des gouttes venant de la cage d’escalier. La machine à laver étant au 2e étage, quand elle se répand sur le sol, ce sont les étages du dessous trinquent. Bon rien de bien grave, on a épongé et constaté que la peinture du plafond de la salle de bain des filles serait à refaire. En partie. C’est con, ça faisait 3 semaines que c’était fini !

J’aurais pu te parler de ma nouvelle addiction au maquillage et de l’acquisition du graal : la palette smoky Urban Decay , hors de prix naturellement mais à force de la voir partout et de regarder des videos où des filles, déjà très belles, deviennent encore plus belles je me dis que moi, avec un truc pareil je pourrais devenir moins moche.

Ouais j’aurais pu…Si la centrale vapeur n’avait rendu l’âme jeudi dernier. Et qu’il a donc fallu la remplacer. Et lâcher un rein à Darty. Mais oui je te promets, un rein. Et à contre coeur en plus. Alors elle repasse du tonnerre, et heureusement et elle a tout plein de trucs vraiment agréables mais ce n’est qu’un gros fer à repasser, merde quoi !

Oublié le budget maquillage, adieu palette hors de prix. Bon, j’ai très bien vécu sans ces 35 dernières années, je pourrais tenir encore. Mais justement au vu du nombre d’années que je cumule et d’un manque de sommeil chronique, il me FAUT investir dans des produits cache misère, ravalement de façade intégrale.

Je n’évoquerai pas plus le dernier sweat en cours d’assemblage demandé par Maïa. Pour une fois qu’elle me demande un truc, brodé d’un loup sublime. Oui mais un peu basse la broderie. Et bien trop large le sweat, malgré une réduction de 3 tailles en largeur…

Alors soyons positifs, vendredi tu auras des photos du grenier, p’têt même qu’elles seront réussies, en tout cas elles seront garanties sans enfants.

Maïa aura  bientôt un très joli pyjama où elle sera bien à l’aise. Et ça c’est important pour la qualité de son sommeil.

J’aurais de quoi faire péter le champomy le jour où le radiateur sera enfin posé et en attendant je fais travailler l’argent réservé au projet sur le compte épargne. Et avec tous les intêrets je pourrai m’offrir la palette Naked Smoky !

Et pour le plafond de la salle de bain ?

Joker !

A vendredi !