2013, nous voilàààààààààààààà !

Tu as cliqué sur le lien ?

Tu découvres ce nouvel environnement ?

C’est beau hein ? Enfin toujours plus beau que l’ancien.

Un nouveau chez moi pour bloguer à tout va. Faire des liens qui fonctionnent sans avoir à taper toute l’adresse. Ce sera plus beau, plus clair et j’ai espoir que ça soit tellement simple que ça m’encourage à venir bien mais vraiment bien plus souvent.

Et puis je pourrais répondre, enfin, aux commentaires et ne plus avoir l’air de faire ma mijorée qui veut être lue sans aucun échange.

Je lui souhaite une jolie vie à ce petit blog.

Demain, ce sera l’heure du bilan et des nouvelles résolutions.

J’espère que tu seras au rdv…

Va y avoir du neuf !

Qu’est ce que j’avais dis hein ?

Que je revenais après Noël ?

Et je suis là ! Le 28 ! 

N’est ce pas formidable ?!

Non, hier, je ne pouvais pas, j’étais à Ikea.

 

Pour creuser mon découvert (même pas vrai, j’en ai pas !) faire deux petites folies.

D’abord la cuisineeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee (cris d’hystérie!) et un dressinnnnnnnnnnnnnngggggggg (re-cris d’hystérie).

Oui une cuisine, oh punaise, une cuisine, une vraie ! Avec des placards qui ne font pas CLAC à chaque fermeture plus ou moins douce(on a opté pour des amortisseurs de portes).Car chez nous à vrai dire, quand quelqu’un prend son petit déjeuner et referme le placard thé/sucre/café/nutella/chocolat toute la maison est au courant. Peu importe l’étage où tu es. Je crois que même les voisins sont au courant. 

Notre cuisine peut se recycler en boite à rythmes.

Et dans ma cuisine, j’ai prévu plein de tirois. Parce que dans l’actuelle, il n’y a qu’un seul et unique tiroir. Ce qui est très pauvre pour ranger la montagne de couverts et ustensibles de cuisson. Surtout dans un tiroir de faible hauteur. Note bien que cette faible hauteur a fortement été compensée par les années grâce à un superbe affaisement du fond. Il n’est plus plat, il est convexe. Ce faisant, le fond est donc déboité de la rainure tout au bout, laissant adroitement passer tout ustensible dont tu sais qu’il est chez toi, dont tu sais qu’il est dans le tiroir puisque tu n’en as qu’un seul, et que tu ne retrouves pas, PUTAIN !!! 

Généralement suivi de « MAIS QUELLE MERDE CETTE CUISINE » (en détachant bien les syllabes)

L’ustensible manquant à l’appel finira par être retrouvé un jour de grand nettoyage, dans le placard d’angle du dessous. Sera repositionné dans le tiroir du dessus, bloquera la fermeture ET la réouverture,  et fera pousser de grands cris.

Normalement, je ne suis plus censée pousser de grands cris. Et si j’en pousse, je serai l’unique responsable, c’est moi qui ai conçu les plans de la cuisine.

Enfin le logiciel 3D ikea et moi. Et du temps, beaucoup de temps. Et de l’enervement. Et une bonne dizaine de versions.

Mais finalement on l’a commandée. Hier.

A Tours. Que la très gentille vendeuse qui s’est occupé de nous s’appelle Juliette. C’était un signe !

Alors, roulements de tambours, je te dévoile le plan final :

cuisine grise 3.JPG

Non, ne critique pas ! C’est plus la peine, elle est commandée !!! Et payée.

Et oui y aura un plan de travail sur le petit meuble à côté de l’évier.

Oui c’est juste un évier simple bac. J’ai un lave vaisselle.

Le vide en plein milieu c’est la place du four.

Evidemment.

Et j’ai envie de penser que TOUT a été pensé.

Advienne que pourra si c’est pas le cas…

 

Elle nous sera livrée d’ici 3 semaines. Avec le dressiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiinggggggggggggggggg !!!

Sur ce coup là, même moi je me jalouse. Un dressing d’angle qui va avoir plusieurs avantages, le premier et non le moindre va être de pouvoir caser TOUS nos vêtements sans se la jouer soeur jumelle de notre tiroir de cuisine.

C’est à dire que le fond de notre amoire, aussi, se barre. Et les tshirts et autres pulls en profitent pour se faire la malle et se glisser entre les étagères et le fond. Me faisant pousser de grands cris  » MAIS A QUOI CA SERT QUE JE REPASSE ???? HEIN A QUOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ? » rapport que les tshirts et pulls sont à Olivier et que ce n’est pas du tout à force de tasser dans le fond que le fond, justement, s’est détaché du reste.

J’entends dire qu’il suffisait de le reclouer. Ce avec quoi je suis d’accord. Mais n’ayant pas souhaité le faire moi même, par pure conscience féminine de  » ne commence pas à le faire maintenant, tu te verras attribuée la tâche à VIE », j’ai attendu. En gueulant. Et en maitrisant l’angle d’ouverture de la porte de notre chambre de telle manière qu’on ne puisse voir ce fond détaché. Ca fait pas chic.

De toutes façons elle n’est pas assez profonde cette armoire. Dans l’espace penderie, ça fait bien longtemps qu’on ne peut pas fermer les portes à cause des cintres. Je veux bien hein, mais une penderie qui n’est pas conçue pour recevoir des cintres, c’est ballot. Et non ce ne sont pas mes cintres qui sont en cause, j’ai plusieurs modèles.

Enfin, cherche pas, fallait changer.

Et puisque l’homme va récupérer ma pièce-atelier dans quelques mois, ça nous laisse tout un angle vide dans la chambre. Angle actuellement occupé par son bureau et une étagère fort laide mais pratique. Mais laide. Mais qui peut contenir un monceau de bordel impressionnant. Ceci va être remplacer par un grand dressing en angle, avec MON côté et le coté d’Olivier.

Parce que j’en ai marre qu’en me cherchant un pantalon, je doive d’abord dégager ses pyjamas qu’il a mis là parce qu’il voyait pas trop où les mettre.

Et bah pas sur ma pile de pantalons, merdeeeeeeeeeeeeeeeeeeuuuuuuuuuuuuuhhhhhhhhhhhhh !!!

Ca ne se fera plus. J’envisage la pose d’un cadenas à code, voir à reconnaissance digitale si jamais il ose empiéter sur MA partie du dressing.

 

Tu auras le droit à des photos une fois qu’il sera en place. J’ose espérer dans un mois. Enfin, quand les 131 colis de la cuisine auront été montés…Ou avant, parce que peut être le dressing ce sera plus simple. On se fera la main.

 

En attendant je vais imprimer une grande image du plan de la cuisine en 3D. L’aimantée sur le frigo, avec une autre petite affiche à côté :

91620173639699354_E86YlWRg_c.jpg

Voilà, garde ton calme et imagine le résultat fini…

 

Ca va aller, ça va aller, ça va aller.

 

Je vais avoir une nouvelle cuisineeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

Et un dressiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiinnnnnnnnnnnnnnngggggggggggggg

Pour bien finir …

L’année !!! Parce que la fin du monde, tout ça, euh…Je veux dire on a quand même tous survécu au terrible bug de l’an 2000. Du coup, y a des chances qu’on fasse tous partie des élus pour passer le 21-12-2012.

 

Enfin bref, pour bien terminer l’année, entre les dizaines de paquets à emballer, la couture qui va rester à l’état de projet jusqu’à ce que je rentre, les valises à faire absolument ( on ne part que dans 8h30, je suis large !) et la montagne de cadeaux à faire rentrer dans le scénic. Plus les enfants, plus les valises, plus les parents. Nan y a pas, j’ai carrément le temps de répondre au tag lancé par ma copine grain de Cél il y a à peu près une demi éternité de ça ( avril !).

 

Techniquement il faut que je retague 11 personnes, et mette les règles, etc etc. Parce que sinon, peut être que je brise la chaine et que je risque la fin du monde..Mais euh, on s’en fout hein ! On est le 21-12-2012. Et comme je ne connais pas 11 blogueuses, parce que je ne connais personne sur la blogosphère et bien cette partie là, on s’en passera.

 

Il me faut déjà 8 mois pour répondre, alors imagine si en plus il faut que je trouve d’autres personnes à taguer.

 

Alors, on commence par 11 choses sur moi qu’elle a dit Grain de Cél.

 

11 choses ?

Une culotte, un soutif, un jean, un t-shirt, une ceinture. Ca fait déjà 5. Plus une bague et mon alliance. 7. Plus un bébé qui m’escalade, qui elle même porte une couche, un body et un pyjama. Ca fait 11 ! Le compte est bon !

Ce ne sont pas ces choses là ?!

Alors 

1- En vrai, je m’appelle Delphine. Et je n’ai jamais réussi à savoir s’il y avait 1 p ou 2 dans appeler et le nombre de « l » non plus. Rien à faire, ça ne veut pas rentrer. Du coup, c’est scrabble à chaque tentative. Je mets de tout, je mixe selon l’envie. 

2- Je suis née en 1980, ce qui fait que j’ai rêvé d’aller à un concert Dance Machine quand j’avais 14 ans, que chez moi, à cause de la forêt trop proche on ne captait pas M6, du coup ma meilleure amie m’enregistrer le dance machine et me raconter X-files. Tu te rends compte de la loose de ne pas pouvoir voir X files quand TOUT le collège en parlait ???

3- Ma meilleure amie de l’enregistrement du dance machine, c’est toujours ma meilleure amie d’aujourd’hui. Depuis que j’ai déménagé dans le berry, on se voit super rarement. Et souvent elle me manque. Mais on se mail, entre deux couches à changer. Et j’aimerai, en 2013, trouver le temps de lui faire des petites fringues home made pour un certain Jules … Et Louann aussi…

4- Je suis fascinée par la « manufacture ». C’est à dire le fait de passer d’une matière brute à quelque chose qui a une utilité. Je crois que c’est pour ça que je couds, que je bricole, etc etc. Pour voir en vrai cette transformation. Passer d’un métrage de tissu à un vêtement. Y a pas ça me fascine. J’aime les transformations.

5- Et l’immobilier. Quand je ne sais pas quoi faire, enfin plutôt quand je sais tout à fait quoi faire mais que je n’en ai pas envie, je traine sur les sites d’annonces immobilières. J’aurai adoré être chasseuse de maison ou d’appartement ! La chasse à la baraque !!! C’est mieux que la chasse au canard non ?!

6- Je ne bois ni lait,ni chocolat, ni de café, ni rien avec des bulles. Ca ne passe pas. Que de l’eau, du thé et des jus de fruits. Rien que la « texture » du lait m’a filé des hauts le coeur pendant des années. Un pack de 6 litres de lait fait plusieurs semaines chez nous et je vérifie toujours que la date de péremption soit la plus loin possible. Quand on s’approche de la fin, je fais des crêpes ! 

7- Par contre, j’adore le chocolat ! Au lait et praliné, avec un peu de croustillant dedans. Ou pas, juste la ganache. Miammmmmmmmmmmmmmm

8- Je n’aime pas le vert. Ni le orange. Les 2 ensembles étant le summum

9- Je ne peux pas jardiner sans gant si je dois mettre les mains dans la terre. J’ai bien trop peur de toucher la vie grouillante qu’il y a là dessous. Tel les vers de terre qui me dégoûtent au plus haut point. Je peux desherber, couper, tondre, tailler, mais pas planter. Au dessus de moi.

10- Je suis une maniaque de la lessive. J’aime que « le linge soit à jour ». Ce dont tout le monde se fout, mais qui emmerde bien ma famille quand on doit partir en vacances et qu’il est HORS DE QUESTION que ma banette à linge soit encombrée, ne serait ce que par un torchon. Torchon qui doit évidemment être repassé et rangé pour partir l’esprit libre. Nan parce que bon, on sait tous à quel point c’est hypra dangereux de laisser seul des vêtements non repassés dans un coin. Ils ont vite fait d’organiser une rave party…

11- Je suis trop exigeante et jamais satisfaite. Je travaille à améliorer ce point là, puisque de toute façon nous vivons dans « l’à peu près » propre/rangé/à l’heure/…

 

Alors, ça c’est fait ! Il faut continuer, sur moi, ma vie, mon oeuvre et répondre aux questions :

Si tu étais un truc qui te révolte, tu serais…

La violence envers les femmes dans le monde. Avec le viol en tête de liste. Et surtout, mais surtout, le peu de répression envers les responsables de ces violences. C’est pas grave hein, ce ne sont que les femmes qui sont touchées. Les lois sont faites par les hommes pour les hommes. C’est mon côté très féministe. Quand je vois qu’on risque plus à braquer une banque qu’à violer femme(s) ou enfant(s)…Ah bah tiens, je sens déjà la colère qui gronde.

Si tu étais un truc que tu kiiiiiiiiiiiiiffffffffffes grave, tu serais…

Les SMS ! J’adoreeeeeeeeeeee ! Certains plus que d’autres ! Mais j’adore !

Si tu étais un film, tu serais…

Le Seigneurs des Anneaux. On en parle souvent. Juliette est le porteur de l’anneau. L’anémie de Fanconi est son fardeau. Le dr Leblanc qui la suit à Paris est Gandalf, Olivier se veut être Aragorn, dans ce cas là, je suis Arwenn ! Ninon serait Sam, Maïa et Valentine Merry et Pipin ( aucune idée de comment ça s’écrit…). Notre médecin traitant est Gimli, il nous manque Legolas ! 

C’est vraiment le(s) film(s) qui se rapproche(nt) le plus de ce que nous avons l’impression de traverser.

Si tu étais une chanson, tu serais…

C’est ta chance, de JJ Goldman.

Il y en a une autre que je ne peux écouter sans pleurer. C’est la fée de Zaz. Je ne suis pas fan de Zaz, mais celle là, elle a une résonnance particulière.

Si tu étais un livre, tu serais…

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates.

Si tu étais un plat, tu serais…

Un tournedos rossini ! Je suis une carnassière.

Si tu étais une passion, tu serais…

La passion amoureuse, dévorante, imprévisible, créatrice et destructrice. 

Si tu étais ta prochaine création, tu serais…

la robe/tenue que je porterai pour le mariage de mes picards. Mais n’ayant quasi jamais réussi à coudre un truc portable pour moi, ça n’a pas l’air gagné d’avance.

Si tu étais un souvenir, tu serais…

Ah, non, celui là, je le garde pour moi. J’en ai un, le plus beau, le plus fort. Mais il est rien qu’à moi ! 

Si tu étais un regret, tu serais…

Celui de n’avoir pas su que je portais cette foutue maladie et que je pouvais la transmettre à chaque grossesse. 

Si tu étais un rêve, tu serais…

Qu’on jour on nous annonce que la thérapie génique fonctionne, que Juliette n’a besoin que d’une piqûre de je ne sais quelle protéine/cellule souche/mollécule pour que sa maladie soit anéantie et que sa vie soit longue et heureuse. Je rêve aussi qu’elle me dise un jour  » maman, tu vas être grand mère ».

 

Voilààààààààààààààà ! Sur ce concentré d’égocentrisme, je te laisse quelques jours, je m’en vais fêter la Noël dans ma normandie natale. Et avant d’arriver jusque là, j’ai encore quelques « trucs » à finir. 

Je te souhaite un excellent Noël, et je reviens bientôt avec les photos du sapin, les plans de la cuisine, l’avancée de l’écoprêt, la robe des fêtes de Maïa, la crise d’ado, le bilan de l’année…Et tout ce qui continuera de nous pleuvoir dessus à n’en pas douter !

Le concours de guirlandes

A l’école primaire des moyennes, c’est à dire Valentine (CP) et Maïa (CM1) ces deux là :

IMG_2054.JPG

Valentine, Maïa et Juliette. Oh les enfants sages ! Ca existe encore ???

(Non Juliette n’est pas encore à l’école primaire. Et je crois que depuis quelques temps je n’ai plus aucune photo où elle ne mange pas. Cette gamine mange toute la journée. N’en déplaise aux extrêmistes de l’alimentation, mon médecin me demande de la nourrir plus ! Parce que sa courbe de corpulence est en chute libre. Elle grandit mais ne grossit pas. Enfin bref. Elle est toujours en train de manger quoi. Et avec les mains occupées au moins elle essaye pas de me piquer l’appareil photo.C’était ça ou l’iphone.)

IMG_2049.JPG

Tiens des enfants de la vraie vie !!! 

Tu te disais aussi que c’était pas possible que je raconte autant de conneries et que je puisse  avoir des enfants qui semblent prêts à attaquer la dictée de Bernard Pivot l’air confiant de ceux qui ne connaissent rien d’autre que le « zéro faute »

Faut pas croire, chez nous ça rigole !

 

Donc dans leur école aux deux du dessus, à chaque fin d’année civile, il y a le grand concours de Noël où chaque parent enfant qui a envie de participer, participe. Ca n’a rien d’obligatoire, mais c’est rigolo.

Cette année c’était une guirlande qu’il fallait fabriquer et non pas acheter toute faite. L’année dernière c’était un sapin. Le tout est exposé dans la « galerie » de l’école (= l’immense couloir véranda qui dessert toutes les classes). Et c’est vraiment trop sympa de voir les idées et les réalisations de chacun. Les sapins en cintre de l’année dernière j’ai adoré, comme celui en fil de fer, en bonbons, en papier, en cartons, en guirlandes, à plat, en 3D, en relief. Bref, chaque famille interpréte le sujet à sa maniere et la découverte est toujours un très bon moment.

L’année dernière, nous avions fait des sapins, mais apporté trop tardivement. Cette année grâce à mon agenda familial de folie qui va être l’équipement indispensable de chaque rentrée scolaire, je n’oublie plus rien, je ne suis (presque) plus en retard et je ne cale plus mes rdv à la même heure le même jour… 

Je m’égare.

Guirlandes, nous disions. 

Alors bon, évidemment, j’aurais pu sortir des guirlandes de folie de sous ma machine à coudre, évidemment ! Tout le monde connait mon talent ! Avec des rennes appliqués, une guirlande lumineuse à LED incorporée, qui chanterait vive le vent. 

Mais non, nous savons rester simple au 13.

Nous avons fait des guirlandes en papier.

Enfin les filles ont fait, parce que ce n’est pas mon concours à moi, mais le leur. Et que l’important c’est de participer. Même si, on aimerait bien gagner, faut dire ce qui est. On tente notre chance quoi.

 

Avec Valentine, on a fait celle en « double coeurs ». Oui je dis on, parce que l’agrafeuse c’est moi qui m’en suis chargé, elle n’a que 6 ans. Mais l’assemblage des papiers, l’enfilage sur ruban c’est rien que elle.

Avec Maïa celle en simple coeurs qui serpente sur la cheminée, j’ai aidé à tenir pour qu’elle agraffe bien droit, mais sinon j’ai pas fait grand chose.

IMG_2107.JPG

Guirlande double coeur sur ruban bleu : Valentine

Guirlande simple coeur qui serpente sur la cheminée : Maïa

 

Oui je sais, nous sommes douées de mère en filles au 13. Même pas on a repiqué des idées sur Pinterest. Nan nan nan…Enfin si ! 

IMG_2111.JPG

Avec le flash qui flashe 

IMG_2113.JPG

Guirlande de Maïa

 

Tu connais mon don pour la photo, j’ai pas mieux à te montrer. 

Par contre, tu peux aussi utiliser ces guirlandes très simples à fabriquer pour un goûter d’anniversaire sur le thème du coeur.

Des guirlandes coeurs, un gateau au yaourth coeur, des invitations coeurs, etc etc…Rapide et même pas cher.

Après 7 ans, n’essaye pas c’est trop cucul.

 

Si jamais, lecteur mon ami tu as besoin d’un pas à pas en image pour reproduire une de ces choses, je t’en ferais un. Mais je ne doute pas que tu y arrives seul si l’envie t’en prenait ( de faire une guirlande en papier, j’entends)

 

Je te dirais si on a gagné quelque chose !

La tête dans les devis

Faire faire des travaux ça prend du temps. 

Faire faire des devis déjà.

Contacter les entreprises, recevoir, expliquer, montrer ce qu’on souhaite et attendre des conseils avisés et judicieux en retour.

Comme si c’était Philippe Demougeot en personne qui venait prendre les mesures.

Et qu’on avait plus qu’à dire « Wouahhhhhhhhhhhouhhhhhhhhhh, je signe où ??? »

 

Sauf que non. En vrai, on prend des avis, on repique une idée par ci, une idée par là. On supporte les conneries de ceux dont on sait déjà qu’on ne travaillera jamais avec. Et parfois on rigole.

 

Surtout quand on a refusé la pose de volets roulants sur les velux du grenier. Et que le monsieur nous a dit « Quand même, les volets roulants pour la sécurité, on a rien fait de mieux ». Oui, tout à fait, certes monsieur, nous en convenons. Sauf que les velux que vous auriez pu poser, mais que ce sera un confrère, ils sont à 12 mètres au dessus du sol !!! 12 mètres. Et je peux te certifier monsieur qu’aucun voleur aussi abruti soit il n’optera pour cette solution de passer par les velux  pour rentrer dans la maison.

Ca l’a perturbé cette histoire de volets roulants sur les velux qu’on ne veut pas mettre. Tellement qu’après ça l’a fait soupiré pour le travail à deviser sur la véranda. Du coup, c’est à peine si on a jeté un oeil au devis. De toutes façons il est hors de prix. Alors qu’on y met même pas de volets roulants ! 

 

Très clairement, depuis plus d’un mois qu’on y est sur ces devis, nous avons enfin notre trio de choc. Les menuiseries, l’isolation, la couverture. C’est déjà une bonne chose. Parce que maintenant il faut faire revenir le commercial fenêtre et le commercial isolation rapport que le commercial couverture a levé un p’tit lièvre en nous expliquant que « attention, là, votre plafond de veranda, il va descendre 40cm plus bas que maintenant ». Oh bah oui !!! Forcément, puisqu’on le fait isoler pour avoir chaud. Mais du coup les mesures pour la baie vitrée sont totalement fausses…Non mais c’est pas grave. C’est pas grave du tout. C’est pas comme si on voyait notre banquier demain pour avancer le dossier de l’écoprêt et qu’on est censé avoir toute la paperasserie. Et les devis. Les définitifs. C’est pas un soucis.

 

On va y arriver, on va y arriver. Pas pour demain, mais ce sera bouclé pour fin décembre. Après les travaux … Mars ??? Avril au mieux ! 

 

Mais on aura de quoi s’occuper, vu que pendant les vacances de Noël nous allons commander la cuisine. Ca aurait dû être hier, mais Valentine était un peu malade. De ce genre de maladie que tu ne traines pas dans un magasin bondé. Du coup, ce sera pour après Noël. Comme ça, j’ai encore le temps de recevoir le plombier/chauffagiste qui doit nous faire un petit devis. Pour changer le radiateur de la cuisine, et surtout, enlever l’arrivée de gaz sous le plan de travail de la cuisine. Arrivée de gaz qui est fixée…Aux meubles !!! 

Oui, elle est fixée dans un placard l’arrivée de gaz. Du coup, pour démonter la cuisine, ça pose problème. 

 

Nan mais tout va bien.

 

J’ai même marqué sur le plan de la cuisine « plan cuisine définitif ». On oubliera que ce « plan cuisine définitif » est suivi du chiffre 3. Et tu peux être sûr que si je remets le nez dedans il y a une version 4 de ce plan définitif.

 

Je sais qu’un jour tout ça sera fini et que je pourrais contempler ma cuisine nouvelle depuis ma véranda nouvelle en imaginant mes velux nouveaux dans le grenier tout beau. 

 

Mais en attendant, faut s’attaquer au chiant !

 

 

Montréal

Oh mon dieu, ce blog va finir par devenir quotidien ! Même moi, je n’en reviens pas !

 

Alors après Sydney, après Londres, je t’embarque pour Montréal.

 

Sauf que cette fois ci ça ne restera pas virtuel !!!

 

Certains se préparent pour les élections en 2014, nous ce sera pour un départ en famille au Québec.

 

Nous sommes déjà allés à Montréal avec Olivier, en 2000, et nous avions a-do-ré !

Depuis l’envie d’y retourner nous travaille réguliérement. Mais entre déménagements, grossesses, travaux et autres imprévus plus ou moins délirants chez nous. Nous avons reporté d’années en années.

Sauf que là, on en a marre de reporter. Alors si 2013, sera la dernière année des travaux au 13, 2014 marquera le début des grands voyages en famille ( et peut être même avant…)

Pendant un an, je vais préparer minutieusement ce voyage, les endroits à visiter, les restaurants à tester pour que la semaine que l’on passera là bas soit la plus agréable possible.

Je suis donc preneuse de tous les bons plans. 

Nous irons très certainement loger à l’hotel Ambrose où nous étions déjà allés la première fois. C’est hyper familial et comme nous partons avec les 3 grandes, c’est tout à fait ce qu’il nous faut. Nous louerons aussi une voiture pour partir à la découverte des environs. 

Je voudrais emmener les filles voir les castors au Biodôme, faire les magasins dans la ville souterraine, manger de la poutine et des crèmes glacées de folie. 

Mais comme nous n’y avions passé que 3 jours, nous sommes forcément passé à côté de 90% des trucs à voir/faire.

Si toi, lecteur adoré, tu as déjà été là bas et que tu as des idées, des souvenirs imperissables, je suis plus que preneuse !

 

47479_1.jpg

Louvre from London !

Je sais qu’un peu de culture ne ferait pas de mal par ici. Et vu ce que je lis actuellement, je ne vais pas pouvoir t’en balancer beaucoup.

Si si, je lis. Beaucoup. Mais rien qui n’augmente de façon considérable mon quotient intellectuel. Ni mon vocabulaire.

 

Dimanche, j’ai eu 32 ans. 

Rien qu’à l’écrire, ça me fait bizarre.

Moi ? 32 ans ?

Faut être un peu sérieux à cet âge là, et en même temps 32 ans c’est pas super vieux ( Je décalle mon curseur de la vieillesse au fur et à mesure que je vieillis. Comme tout le monde.)

Enfin bref.

Et parce que j’ai eu 32 ans, et une année de merde. Attends si, je pense que 2012 on peut la classer dans la catégorie année de merde. Avec 2011. Et même 2011 est un cran en dessous.

Donc parce que j’ai tout plein de raisons plus ou moins valable, je me suis offert une petite folie :

Des bottes Louvre de http://www.duoboots.com/fr

Une tuerie de bottes.

Faites pour moi. Pour mon mollet. Pour mon pied. Pour tout.

ladies-boots-louvre-black-leather-2422-1.jpg

Bottes Louvre-Duoboots

J’ai eu des réticences à commander sur internet sans avoir jamais pu essayer. Surtout vu le prix. Mais je n’avais lu que des commentaires positifs et je comprends pourquoi. Le cuir est vraiment beau, le tour de mollet plus que respecté et je peux même glisser mon jean à l’intérieur sans que mon mollet ne vire au bleu mauve ( même si on sait tous ici à quel point j’aime cette couleur !). Les délais de livraison sont on ne peut plus courts. Rien à redire.

Je n’ai trouvé qu’un seul point négatif : une fois essayé, on en veut d’autres !!!

J’ai passé la journée avec aux pieds hier, et même fait les magasins, pas une ampoule, pas une douleur. 8cm de talons et j’ai l’impression d’être à plat. Le confort est absolu. 

Je n’ai pas encore réussi à faire une photo correcte portées, mais ça viendra bien un jour.

Il ne faut jamais desespérer !

 

Et pour Montréal alors ???

 

Ce sera demain !

Sydney, Londres et Montréal…

Un véritable tour du monde !

Virtuel pour le moment …

Parce que Sydney, c’est juste le manteau de Valentine.

 

Modèle Sydney de C’est Dimanche ( pour changer…)

 

IMG_2034.JPG

Patron Sydney – C’est Dimanche

Taille 10 ans

Drap de laine violet (no comment) Coupons Saint Pierre ( sur le net je recommande)

Triplure polaire, invisible évidemment

Doublure satin 

Pression Kam Trehz Babig

IMG_2043.JPG

IMG_2046.JPG

Oh une photo de détail même pas floue !!! Parce que j’ai eu un coup de coeur sur ce tissu à fleurs sur Bouillon de couture et m’en suis offerrt un mètre. Qui n’est plus dispo maintenant, et que j’ai eu la chance de dégoter dans mon magasin de tissus le biais assorti pour faire le passepoil. 

Bon d’accord, personne ne le voit ce tissu à fleurs vu qu’il est en doublure des bavolets d’épaule. Mais c’est le soucis du détail qui signe la qualité (ou pas !)

 

Comme toujours avec C’est Dimanche tout est parfait et s’assemble sans problème. Et ma machine à coudre n’a pas tiqué une seconde lorsqu’il a fallu assembler les 5 épaisseurs au niveau du col. Un vrai mille feuilles, et même pas un raté. Plus on travaille ensemble, plus on s’améliore.

J’ai aussi ajouté des poches dans les coutures de côté, invisibles. Et passepoilé le col. Rien de bien délirant dans les modifications. 

L’année prochaine il faudra que je songe à attaquer un autre patron. 

Parce que s’il est joli, je crois que je me lasse de la coupe. En tout cas pour aller à l’école et tenir chaud cet hiver il sera parfait.

 

J’ai 2 autres projets couture dans l’atelier juste pour cette semaine. Tu peux espérer que je vienne plus souvent dans le courant du mois.

Et surtout, je reviens demain te parler de Londres et de Louvre…Mais pas de culture ! Et peut être aussi de Montréal !

Vertiges

Avant de te faire voyager entre Londres, Sydney et Montréal dans les jours qui viennent, j’avais envie de te parler d’un documentaire diffusé dimanche à 10h03 sur TV5 Monde.

 

Oui, je sais, les mots documentaire et TV5 sentent méchamment l’interminable exposé sur les limaces de mer. Et un dimanche matin en plus. Genre, on a rien d’autre à faire. 

 

Sauf que là, c’est sur l’anémie de Fanconi.

 

Enfin surtout sur Christophe,jeune adulte, atteint de l’anémie de Fanconi, certes, mais qui ne se résume pas à sa maladie.

 

Vertiges par rapport à sa passion, l’escalade.

Vertiges par rapport à sa maladie et sa manière de la gérer, de l’aprivoiser, de vivre avec. Et pas contre.

La nuance est très importante !

 

Qu’on parle de cette maladie est à peu près aussi rare que la maladie elle même, alors si jamais ça t’interesse, regarde le.

Et puis ça fout la pêche. 

C’est pas moralisateur pour 2 sous.

Nous ça nous fait pleurer, mais c’est parce qu’on est plus que concerné. Parce qu’on voit des images de lui petit et qu’il pourrait être le frère jumeau de Juliette tellement la ressemblance est immense. 

 

De mon côté, je vais l’enregistrer, en faire des copies et refiler le DVD au prochain qui me demandera  » mais euh, elle va avoir quoi comme handicap ? » 

« Tiens, regarde Christophe, tu verras s’il est atteint d’un quelconque handicap »

 

Maladie génétique ne signifie pas obligatoirement myopathie. Et je ne m’inquiète pas, les parents d’enfant en situation de handicap doivent se sentir bien plus chanceux que nous à partir du moment où ils savent ce qu’implique l’anémie de Fanconi. 

 

Et pour répondre à Josie77, Christophe est le fils de la présidente de l’AFMF. Nous sommes en contact avec l’association depuis juillet. C’est grâce à la présidente qui avait pris le temps de nous écouter et nous orienter à Robert Debré que Juliette a été diagnostiquée si tôt.

 

Et pour tout ceux qui sont déçus de ne pas avoir TV5 monde, voilà le lien pour regarder en direct dimanche à 10h03 précise :

http://playtv.fr/television/tv5-monde/

 

C’est à qui qu’on dit merci ???

Le manteau de Juliette

Oui, je sais, Juliette par ci, Juliette par là, et les autres alors ???

 

Et bah les autres, tu verras bientôt. Y a un manteau en cours pour Valentine. Maïa remet celui de l’année dernière qui lui va très bien et Ninon devra attendre encore un peu, j’ai bien plus de mal à me coller à de la couture de « grande » que de petite. Et crois moi, avec son 1,63m et sa taille 36/38, on ne peut plus parler pour elle de couture de petite. Finito, terminé, rideaux. 

 

Juliette avait grandement besoin d’un manteau. Parce qu’il fait froid. Parce qu’elle grandit à son rythme mais grandit quand même et parce que j’avais envie de lui en coudre un.

Un Sydney de c’est Dimanche, pour  bébé.

Qui n’existe pas !

Mais la très talentueuse Lou&Jo est passée au dessus de ça et du manteau des intemporels pour bébé de citronille elle a fait un très bon tuto pour le transformer en Sydney.

http://louandjo.canalblog.com/archives/tuto/index.html

Une merveille !

Le seul soucis c’est qu’en partant de citronille on ne sait pas quelle taille choisir pour obtenir celle désirée.

Pour faire un 9/12 mois pour Juliette, j’ai opté pour le patron en 6 mois de citronille. Et c’est nickel. Un peu court peut être en longueur, mais j’aime l’esprit caban que ça donne.

 

Et voilà ce qu’on obtient :

IMG_1915.JPG

Une Juju iphone addict !

IMG_1925.JPG

Manteau intemporel pour bébé transformé selon tuto Lou&Jo, Taille 6 mois

Velours crème et doublure polaire blanche

Passepoil fushia.

Pression Kam

 

Niveau fiche technique, je ne peux pas raconter grand chose, le velours a été acheté il y a 2 ans dans mon magasin de tissus local, la polaire blanche doit être à peu près aussi récente et commandée chez Buttinette, et le tissu fushia qui a servi à faire le passepoil et le noeud à presque 10ans d’âge. Coton au poids de chez toto tissus Rouen.

C’est vraiment le manteau qui coûte pas un rond. La fringue parfaite pour vider un peu le stock. 

Et parce que j’avais fait beaucoup mais beaucoup trop de passepoil, j’en ai profité pour passepoiler le col au passage. J’aime bien. 

Pour une fois je suis contente de mes choix de coloris, ce côté un peu fluo donne du pep’s à ce manteau somme toute assez classique. Et le noeud dans le dos c’est pour mon plaisir. J’ai rien inventé, mais j’adore le noeud dans le dos.

Et je me suis largement facilité la vie en posant juste des pressions. C’est 10 fois plus rapide et 10 fois plus pratique. Vite mis, vite enlevé.

 

La semaine prochaine, tu verras le grand frère de ce manteau. Il est facile à coudre et j’aime le rendu. Il faut juste que j’aille me fournir en polaire et doublure et passepoil ! 3 fois rien.