Blouse Leo Bohemian

Aujourd’hui on parle couture.

Ce que le titre ne suggère pas forcément de prime abord.

De couture adulte !

Pour moi.

Je t’ai déjà parlé de mon placard qui crie famine. Il crie essentiellement famine de haut. Parce que des pantalons, des robes, des jupes, ok j’ai. Pour mettre au dessus des pantalons et des jupes c’est la misère. Réellement. Genre 5 trucs corrects qui se battent en duel sur l’étagère.

J’ai fais un gros gros vide en septembre. Vraiment très gros. Un peu trop radical. C’était pour me pousser à coudre !

Quelque part ça fonctionne. Sauf que j’avais un peu oublié à quel point je suis lente à réaliser la moindre chose. Alors attention, je ne me dénigre pas là. Je constate. C’est un état de fait. Il me faut du temps pour tout. Je suis la tortue de la couture. Et quand je vois tous ces blogs que les couseuses alimentent avec des créations de fou toutes les semaines je ne comprends pas comment elles font ( peut être qu’elles ne dorment plus ).

On s’en fout, c’est pas la quantité qui compte, c’est la qualité !

Et je peux te dire que je me suis appliquée. Des finitions qui ont de la gueule, rien d’approximatif, du « dans les règles de l’art ».

Donc modèle de départ

Une simple blouse en coton, des manches 3/4, des bracelets de manche et une encolure un peu travaillée.

Ma version :

Blouse Leo Bohemian – Ottobre 5/2013

Taille 44 avec marges de couture

Coton fleuri de mon magasin local

L’encolure, tout surpiqué ! Je suis trop fière !!!

Mais regarde moi cette fente au poignet !!! Et le bouton qui se marie à merveille.

C’est ça d’avoir quasiment une mercerie à demeure. J’ouvre un tiroir, je fouille dans mon stock et je dégote les boutons qui vont bien.

Ou « comment ENFIN rentabiliser ses stocks »

Oh une photo portée ! Moche mais portée.

Je me suis améliorée sur les photos de détails, je ne peux pas être partout. Mais ça va venir.

Je crois que je recommence une période bleue…

 Est-ce-que je la referai ? Hum pas sûre. J’aime longueur ( faussée sur les photos, je lève un bras pour prendre la dite photo), mais pas les manches froncées. J’ai déjà une carrure de Dark Vador, pas la peine de me rajouter de l’ampleur. Du coup avec le gilet ça passe très bien. Sans…Humm moyen.

5 réponses sur “Blouse Leo Bohemian”

  1. rhoooooo ! nan mais dites donc, cette encolure et ces fentes au poignets ! PARFAITS ! çà valait le coup d’y aller doucement ! j’adore !

    Bravo ma copine, t’es une championne !

    (et bravo pour les photos de détails 😉 )

    1. T’as vu un peu comment je me suis améliorée en photos de détails ??? Je me suis épatée moi même. Et ça sans pied photo…Parce que j’en ai dégoté un chez les grands parents d’Olivier, mais je me souviens plus où je l’ai rangé…Je me fais honte toute seule !

      En vrai, l’encolure et les fentes aux poignets c’est vraiment, mais vraiment pas difficile. Genre du biais retourné tu vois…Mais ça fait son petit effet !

      Faut qu’on se programme une cousette en duo d’Aubépine. Bien que je ne vois pas trop comment je vais rentrer dedans…

  2. je trouve la blouse super chouette, j’adore le modèle, la couleur, le tissu mais effectivement tu devrais la refaire sans manche froncée la prochaine fois.
    Sinon ton commentaire sur la tortue couseuse me rassure car je me trouve lente en crochet comparée aux autres super bloggueuses qui postent un article tous les 2 jours!!!!

    et aussi je vois enfin de qui Juliette tient sa super chevelure …….. :-))))

    1. On s’en fout d’être lente ma Josie ! Au final on réussit, et puis comment elles font pour un article tous les 2 jours ??? Elles dorment pas ? Ou elles mangent pas ? Ou elles rangent rien ?! C’est pas possible ça mince !!! On fait une production raisonnable et raisonnée, on est pas des productrice de masse et ça c’est mieux pour nos finances !!!

      La prochaine sera sans manches froncées oui, la prochaine sera surtout un autre modèle !!!

      Pour la chevelure, un jour je mettrais une photo de moi avec les cheveux détachés, et effectivement on peut facilement constater que Juliette ne tient pas forcément de son père de ce côté là…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *