Going Grey 2 ans après

 

Pardon pour le choc ! Je sais que tu n’es pas habitué à avoir la photo avant le texte. Courage, le plus dur est passé !!! Enfin presque…

Quand tu penses que ce sont les meilleures photos, imagine les autres !!!

C’est fini ! Promis !

Pour les nouveaux arrivants, il y a 2 ans j’ai décidé de ne plus colorer mes cheveux (ici) puis de dégager ma tignasse longue et bousillée pour une coupe courte (). Je vis plutôt bien mon gris, même si quelque fois j’aimerai retrouver mes cheveux noirs de naissance, mais ça c’est impossible sans colorer !

Ce qui me manque le plus, à vrai dire c’est la longueur. Mes cheveux longs me manquent. Mes boucles me manquent, la liberté de coiffage me manque.

Du coup je laisse repousser. Jusqu’où ? On verra bien !

Je garde le rythme d’un passage chez le coiffeur tous les 3 mois histoire d’entretenir la base et d’avoir une certaine « structure » (Ou sinon j’investis dans une topiaire…) pour ne pas me sentir « negligée ». Parce que les cheveux gris plus une vieille coupe informe ça ne va pas être possible.

Les cheveux gris naturels, faut pas croire c’est de l’entretien ! Et j’use des shampoing déjaunisseurs et même avec ça j’ai des quand même des mèches quelque peu jaunasse…Et ça m’énerve !!!

Et bien sûr plus les cheveux sont longs plus ça risque de jaunir, puisque c’est l’exposition au soleil, à la pollution et  aux brushings et/ou lissages quotidiens qui font que ça oxyde.  Je ne porte jamais de chapeau, je vis en centre ville et j’alterne brushing et lissage ! Tout pour plaire !

Mais quand même je veux des cheveux longs ! Affaire à suivre !

Devenir grise et le rester

Il y a un an je prenais la décision de ne plus me colorer les cheveux.

Par ras le bol essentiellement. Ras le bol de la pose et du rinçage qui salit tout, ras le bol des racines apparentes après 10 jours, de voir mes cheveux devenir de la paille coloration après coloration, d’avoir le cuir chevelu à vif, et j’en oublie.

A 34 ans je décidais que mes cheveux blancs n’étaient pas un défaut à cacher.

J’ai laissé pousser pendant des mois, supporter la bicolorité et même plus la tricolorité et au delà. Oui ce n’était pas très joli, pas bien harmonieux mais finalement on s’en fout.

IMG_8500

Allez toi aussi comptes les couleurs de mes cheveux !

Et encore là j’avais coupé les pointes qui était d’un roux queue de vache de toute beauté.

C’est une des dernières photos avec mes cheveux longs.

Et puis un jour de novembre j’ai décidé qu’il fallait tailler dans le vif. Enlever les cheveux colorés, repartir à zéro.

Je suis allée chez le coiffeur le 13 novembre. Ninon était furieuse que je coupe, elle ne m’a pas parlé de la journée. Jusqu’au soir… où nous avons suivi les attentats et où elle a parfaitement réalisé que des cheveux coupés en s’en fout. Mais vraiment.

Quand j’ai pris rdv, la coiffeuse m’a demandé ce qu’on ferait ( coupe ? Couleur peut être ???), j’ai répondu que je voulais dégager toute la couleur. Elle m’a regardé avec des yeux ronds.

Le lendemain, elle m’a demandé plusieurs fois si j’étais sûre. Oui j’étais sûre !

Enfin pas vraiment, mais j’étais arrivé jusque là, ce n’était pas pour reculer. J’avais envie de garder de la longueur, autant que possible.

On s’est mise d’accord pour une coupe un peu asymétrique, je me suis retrouvée 20 minutes après avec la même tête que Laurence Boccolini, le choc ! Ce n’est pas que je n’aime pas  Laurence Boccolini mais je voulais quand même quelque chose d’un peu plus fun, moins dadame.

La coiffeuse a recoupé ! Un peu ici, beaucoup là, encore là sur le côté et la nuque et dieu merci j’avais enfin quelque chose qui me correspondait plus.

20151113_111925

C’est court, c’est gris, ça change !

Bon pour le côté fun, ce n’est pas encore ça. Comme me dit ma coiffeuse  » je ne vous connais pas encore suffisamment pour savoir jusqu’où on peut aller »

Plus loin, on ira un peu plus loin, j’ai envie de plus de structure, moins le côté brushing.

Chiante ? Moi ? Jamaisssssssss !

Et le gris alors ? Je le vis comment ?

Très bien, comme tu peux le constater je me préoccupe bien plus de la coupe que de la couleur. Je voudrais une coupe qui mette la couleur en valeur, qui accentue les mèches les plus blanches. Ca viendra, ça viendra. Encore un peu de patience.

Le plus dur est passé, j’ai maintenant la couleur que je voulais au point de départ, un gris argenté et pour la première fois de ma vie, des cheveux brillants !

20151222_170530

2e coupe, plus court mais pas encore ça.

Pour ce qui est de l’accueil de cette nouvelle tête, je peux dire que j’ai fait l’unanimité. A la sortie de l’école, ça a été un torrent de compliments. Que j’avais eu raison, que ça m’allait très bien, que c’était beau.

Et aussi que beaucoup aimeraient faire pareil mais la transition fait peur et les cheveux blancs mal répartis etc…C’est un cap à passer. Je ne me sens pas plus vieille ni plus moche qu’avec mes cheveux colorés. Je me sens plus « moi » par contre. Et je n’ai plus la tête en sang, ce qui est un réel bénéfice.

Je ne sais pas si je garderai toujours mes cheveux courts. Ils ont déjà été plus courts, évidemment ils ont déjà été bien plus longs. Je fonctionne par cycle, quand je sature du court et que j’ai envie de retrouver mes boucles je laisse repousser, quand j’ai envie de structure et de nuque dégagée je coupe. C’est l’avantage des cheveux, on peut toujours changer. Il suffit d’un peu de patience !

Voilà l’article qui clos la partie « Going grey » du blog. Je ne peux qu’encourager qui a envie de passer le cap, et de dire que ce n’est qu’une question de patience et de regard sur soi.

(Au) 13 heureuse année 2016 !

Je ressors le même jeu de mot tous les ans, mais ça me fait penser à chaque fois à la lectrice qui me l’avait suggéré en commentaire. Comme quoi ce blog est participatif !

Je vous souhaite donc à toutes et tous une excellente année 2016. Une très très belle année. Une magnifique année. Une année qui offrira un bilan bigrement positif fin décembre (quelqu’un  utilise encore le mot bigrement ?) !

Je t’avouerai qu’à l’heure de renouveler l’hébergement de mon blog je me suis posée la question de continuer. J’écris si peu et de manière très irrégulière. Mais, quand je m’y mets j’aime ça et je crois qu’arrêter totalement me manquerait trop.

J’ai envie de partager encore, alors une année de plus je vais envahir mon petit espace internet.

Dans ma liste des bonnes résolutions reprendre le rythme de 2 articles par semaine arrive en tête. Je deviens raisonnable, il fût un temps où je pensais pouvoir écrire un article par jour ! Mais bien sûr…Et la marmotte elle met la tablette dans le papier d’alu ???

En tête de liste il y a aussi

– coudre plus ( et pour moi aussi)

– continuer les tutos ( notamment pour la cameo)

– utiliser pleinement les capacités de toutes les machines que je possède…Et pas seulement celles de l’atelier, je pense aussi à mes robots de cuisine.

– fabriquer, fabriquer, fabriquer et photographier !

– arrêter de procrastiner !

Pas la peine que j’en rajoute, ma liste des résolutions est déjà très remplie. Si si si, tu peux me croire, je pars de loin, autant se fixer des petits buts.

On se retrouve vendredi ?

Un indice sur le prochain article ?

20151113_113731

 

White and Black no blues

Un tout petit article, essentiellement visuel sur ma nouvelle couleur de cheveux qui s’installe doucement mais très sûrement.

Je suis surprise, je ne pensais pas que j’avais encore autant de cheveux noirs. Et le contraste me plait beaucoup.

Bon ok, j’ai plus l’air d’un zèbre qu’autre chose.

Faut il que j’envisage la coupe en brosse ???

il_570xN.434521684_6osg

Ça se négocie !!!

577

580

486

      2 mois sans coloration ( Mars 2015)                                                4 mois sans coloration ( mai 2015)

Je ne dis pas que ce n’est pas spécial, je commence à avoir quelques regards coulants de mamans de l’école sur ce manque d’entretien de moi même. Comment leur dire que je m’en fous ?!!!

Ca fait 11 ans que je fais des aller retours à la maternelle, évidemment qu’au bout d’un moment ça colle des cheveux blancs !

Mes 2 plus grandes filles, contre toute attente, aiment assez. Le côté méché les éclate. Bon elles sont fans de mangas où les coupes et couleurs de cheveux sont toujours très excentriques donc je ne sais pas comment je dois le prendre. Et l’unique homme de cette maison me dit que c’est assez cool, un peu comme un tatouage…unique !!!

Ce que je sais moi c’est que je n’ai plus le cuir chevelu à vif, qui gratte et les cheveux desséchés. Comme pour la mini jupe, le cropped top et le bikini, je n’étais pas faite pour les couleurs.

On se revoit dans quelques semaines pour la suite !

Enfin plus tôt normalement pour des articles moins égocentriques…ou pas !

(Je viens de retirer à l’instant son premier cheveu blanc à Maïa, 11 ans et demi…la génétique quand ça veut pas hein !)

De la couleur au noir et blanc

Il y a tout juste un mois, je te disais à la toute fin d’un article que j’étais une femme de conviction et que j’arrêtais les couleurs !

Et tu sais quoi, 2 mois après ma dernière coloration, les cheveux blancs sont bien présents. Ce n’est pas une découverte non plus. Je ne me les colorais pas toutes les 3 semaines parce que j’avais du temps à perdre.

Mais depuis un an j’en ai marre des couleurs, de ces heures perdues, des racines apparentes au bout de 2 semaines, de l’obligation de m’y recoller pour recouvrir le tout. Des cheveux de plus en plus secs, du châtain qui vire au roux…

Quand j’en ai marre, je suis radicale, j’arrête puis c’est tout !

Et arrêter les couleurs ce n’est pas non plus bien difficile. Même pas douloureux !

IMG_7453

IMG_7455

Mais non je ne fais pas la gueule !

C’est pas le genre de la maison de pleurer !

IMG_7462

« Mais t’as pas peur que ça te vieillisse ? »

Bah non. Je vais juste avoir les cheveux blancs. Evidemment que c’est rarement un signe de grande jeunesse, mais ça ne me fera pas sauter dans la case 3e âge en même temps qu’ils pousseront. Je ne prendrais pas une année par cm de blanc supplémentaire.

On ne me donnera pas mon âge mais sûrement plus voire bien plus.

Et alors ?

Non mais vraiment !

Et alors ?

Même si on me file 10 ans de plus, ça va me changer quoi ?

Ce n’est pas le regard des autres qui importe.

« Mais t’as pas peur d’avoir l’air négligé ? Comment tu vas pouvoir sortir comme ça ? »

Je refais le couplet regard des autres ?

Je jure que je vais continuer à me laver tous les jours, m’habiller proprement, me maquiller. Je ne vais juste plus colorer mes cheveux.

Pour le reste, j’ai 34 ans et des cheveux plus blancs que noir. C’est ma couleur de cheveux. Juste une couleur de cheveux. Qu’on m’explique en quoi je devrais avoir honte de ma couleur de cheveux ? La nature, la génétique, le hasard a fait que j’ai les cheveux blancs. J’ai les yeux bleus aussi, mais apparemment ça c’est pas grave ! Et des tâches de rousseur, et des petites oreilles ! Si je commence à avoir honte de ma couleur de cheveux, je n’ai pas fini de trouver tous les prétextes possibles pour ne pas sortir de chez moi.

« Mais tu vas les couper quand même ? »

Aucune idée ! J’aime avoir les cheveux longs. Bon là, ils sont trop longs, je dois en recouper 15 bons centimètres mais est ce qu’un jour j’en aurais ras le bol de la bicolorité et passerai par la case coupe courte ? C’est tout à fait possible ! Mais vu qu’aller chez le coiffeur pour moi représente la même trouille que d’aller chez le dentiste pour d’autres, ce n’est pas certain.

Il n’y a que l’avenir qui nous le dira.

Ce ne sont que des cheveux après tout, ça repousse !

D’autres questions ?

En vérité, le plus difficile ce n’est pas d’avoir des cheveux blancs, mais ne plus avoir les cheveux foncés. Attends, je t’explique.

Je suis habituée à mon image avec les cheveux foncés, ils étaient même noir corbeau quand j’étais enfant, je ne me connais pas autrement que comme ça. Passer à la couleur la plus claire qui soit c’est étrange. Je pense qu’il va me falloir ces mois de transition où le blanc va prendre doucement le pas sur le reste pour m’habituer. C’est aussi pour ça que je ne vais certainement pas les couper court tout de suite. Parce que le changement serait trop brutal et qu’à mon avis je finirais par refaire une couleur derrière.

En me maudissant de l’avoir faite !

La patience, comme très souvent, sera ma meilleure amie.

Je ferai peut être ce qu’on nomme sur les blogs spécialisés « un journal de coupe » qui suit la progression de ce blanc justement. Pas pour te gonfler mais parce qu’il y en a d’autres qui moi qui se posent la grande question de « j’arrête ou pas ? » et qui ont besoin de voir ce que ça donne en vrai de vrai.

Il existe d’ailleurs un bon blog français ici qui ne parle que de ça.

Et sinon sur Pinterest en tapant « Going grey » il y a pas mal d’exemples.

J’aime les américains qui ont toujours une expression pour chaque événement d’une vie !

Mardi, y a de fortes chances qu’on parle Cameo.

Bon week end !