Sous la poussière numérique, le blog !

27 août, à une semaine de la rentrée scolaire je n’ai rien à faire. Enfin si, en vérité si. Evidemment. Mais des trucs peu divertissants, du genre les vitres du premier étage (mais il pleut, enfin presque, c’est très gris, il va pleuvoir), du repassage (une seule tournée ? Petit joueur ! La centrale ne s’allume pas à moins de 3 !) et pour ma décharge j’ai déjà fait tout ça hier. Enfin pas les vitres du premier étage, je suis barrée mais pas au point de faire les vitres tous les jours. J’ai fait le rez de chaussée. Et du repassage. Et le grand tri, rangement de la chambre de Juliette. 

Je sais, je te vends du rêve à chacun de mes passages !

Donc je disais que vu que je n’avais rien à faire d’épanouissant, j’allais dépoussiérer numériquement le blog. Pas la peine de passer le balai swiffer ou de chercher 2h où est le chiffon à poussière pour se souvenir qu’il est dans la bannette à linge sale…

Ce n’est pas pour autant plus rapide. J’envie les blogueuses qui mettent 10 minutes à faire un post qui tient la route du début à la fin. J’ai du mal à faire moins d’une heure. Et ça c’est si je n’insère pas de photos.

Je manque de pratique ! 

La période de la rentrée est la période des bonnes résolutions chez moi, comme en janvier, comme à chaque début de mois, surtout s’il débute un lundi. 

Toi aussi tu as ta liste de bonnes résolutions qui traine dans ta tête et ressort tranquille au milieu de la nuit ? Avec toute la meilleure volonté du monde que tu as dans ton lit à 2h30 du mat’ de te coller au régime (-10 pour Noël ), te mettre au sport ( je m’inscris à la salle de sport demain matin/ je participe au groupe facebook pour le footing collectif autour du  lac/ 6000 pas par jour, non 10 000, 10 000 pas par jour), tester les recettes vegan healthy pinterest… 

A 2h30 je suis partante pour tout, à 7h30 pour rien. Du tout. Mon poids ? Pfffff, je suis née grosse, on ne peut pas lutter contre sa nature. Le sport ? Le plus adapté à ma morphologie c’est le lancer de poids. Ca va me  déboîter l’épaule ça. Le vegan healthy ? Avec 3 ados et une 7 ans qui n’aime que les pâtes, laisse moi rire !

Mais il y a une résolution que je peux essayer de tenir sans que ça ne me coûte un sous, ni devoir affronter la pluie et qui me tient le plus à cœur, c’est de reprendre l’écriture.

L’écriture, c’est pompeux, vu ma prose littéraire, mais n’empêche que ça me manque. 

J’ai envisagé de changer totalement de blog, de fermer définitivement celui ci et recommencer ailleurs. Parce que j’envisage un autre angle que la déco, mes petites coutures moyennes, et puis finalement…Le 13 c’est chez moi, depuis 10 ans. 

Et tu auras moins de déco parce qu’il y a bien moins à faire, même s’il en reste, que lorsque nous avons emménagé. Tu auras encore quelques cousettes quand je serai un peu fière de ce que je fais. Tu auras encore quelques brico maison mais tu auras surtout de la vie de tous les jours. 

Dans l’idéal tous les jours. Dans la réalité ?!

Mise à jour

Et voilà, j’ai réussi l’exploit de laisser passer un an complet sans venir mettre un mot ici. A croire que j’avais pris une bonne résolution et que celle là, pour une fois, je l’avais tenue.

Sauf que non, en vrai, non.

2017 a t elle été une grande année ? Ce qui me vient en premier est un grand NON. Alors qu’en regardant les photos finalement…On a eu de très chouettes moments.

Aurait elle pu être pire ? Ouiiiiiiiiiiiiii de très loin ! Le potentiel du 13 est conséquent.

Un petit bilan rapide pour se mettre à jour :

  • La moelle osseuse de Juliette va bien !
  • Son foie moins. Pourquoi ? Pour le moment aucun médecin ne trouve la cause…
  • Nous avons dit adieu à la maternelle avec une joie non dissimulée. Je comptais les jours, je n’en pouvais plus.
  • Juliette est donc au CP et sait lire ! Oui et même très bien. Et écrire aussi. Et même très bien.
  • La chambre de Valentine est passée en mode ado, avec changement de papier peint et nouveaux aménagements.
  • Nous avons adopté une petite Sibérienne en septembre, Plume, qui a quasiment 8 mois et commence seulement à nous montrer des signes d’affection. Les chats demandent de la patience C’est qu’elle a l’air aimable non ?

 

  • J’ai cousu…pas autant que j’aurais voulu mais j’ai cousu…parfois très bien, parfois très mal…notamment un pantalon tellement inadapté que je n’ai même pas pris la peine de fait les ourlets. Mauvais choix de tissus. Trop large. Horrible. Une robe à fleurs dans un tissu adoré, portée 3 fois. Une blouse à carreaux qui ne va avec rien.  Et je me demande encore pourquoi j’ai tant de mal à me coudre des trucs pour moi ?
  • La couture pour les filles, j’ai tout réussi ! Yepaaaaaaaaa
  • J’ai mis 6 mois à réaliser un cadeau de naissance. A moins que ce ne soit 7…
  • Je suis tombée amoureuse de la série de livres La passe-miroir. Je n’avais pas eu un tel coup de cœur depuis des années.  Je t’en reparlerai.
  • Je n’ai pas refait un seul coussin pour la maison !
  • Et sinon je peux reprendre toute ma liste de l’année dernière 

 

J’ai vraiment vraiment vraiment très envie de reprendre ce blog, de partager à nouveau des choses avec vous. Même si ça fait très « moi, ma vie, mon oeuvre ».  Tant pis hein, on fera avec ?!

Bonne année mes lecteurs chéris. Celle là, on se la fait ensemble ?

Tous mes voeux !

3 mois de silence, il y a de fortes chances que j’ai perdu la quasi totalité de mes lecteurs. Forcément !

Mais pour ceux qui restent, pour les nouveaux, pour les arrivés par hasard, pour les courageux et pour tout ceux qui rentrent dans la case « autre » je vous souhaite une très très très belle année 2017.

Je ne fais pas le bilan de 2016, pas la peine.  Je suis toujours d’avis que lorsqu’un truc n’est pas terrible autant ne pas le garder en mémoire.

Je ne me souviens d’ailleurs jamais des dates difficiles. De la période de l’année oui mais du jour exact non! Ceci afin de ne pas me pourrir année après année le Jour-J-Tout-Pourri. Rupture, décès, annonce de diagnostic ? Cherche pas je ne sais pas !

L’avantage de 2016 c’est qu’elle ne reviendra pas et je suis prête à parier qu’en 2116 je ne serai plus de ce monde pour me rappeler qu’un siècle avant ce n’était franchement pas terrible.

Pour 2017 j’ai des voeux.

Plus ou moins les mêmes que toutes les blogueuses couture/DIY encore en activité :

  • Coudre plus ! Créer plus !
  • Utiliser les stocks plutôt qu’accumuler
  • Photographier et bloguer ce qui a été cousu/créé
  • Dépasser mes limites et m’attaquer aux grosses difficultés (faire un vrai pantalon avec une vraie braguette par exemple)
  • Combiner les possibilités de mes machines (comme mélanger du flex à de la broderie,…)
  • Reprendre le scrap, même si c’est totalement futile.
  • Désencombrer la maison, petit bout par petit bout. Je ne vire pas minimaliste, c’est contre ma nature mais pas la peine de garder ce qui ne sert à rien, jamais et à personne ici.
  • Et surtout, profiter sans culpabiliser ! Et même ne plus culpabiliser à propos de tout. Cela serait déjà pas mal !

En 2017 je veux reprendre le goût de faire les choses et ne plus faire des choses pour reprendre goût à la vie. Je voudrais laisser à la porte de mon atelier toutes les angoisses, les peurs, les soucis et les emmerdes de mon quotidien et vivre quelques heures chaque jour dans mon monde un peu à part du Monde.

Je ne te promets rien sur le partage ici. Le blog a été en sursis, j’ai tergiversé jusqu’au dernier jour pour renouveler l’hébergement. Je nous laisse une dernière année, si je ne viens qu’une fois tous les 3 mois, l’aventure du 13 s’arrêtera avec 2017.

J’ai relié le blog, enfin pour être exacte ma webmaster attitrée ( = fille aînée)  a relié le blog à la page facebook du 13, tout aussi moribonde que le blog.  Sans promesse aucune non plus je ferai tout mon possible pour les faire vivre tous les deux. Et que l’un ne remplace pas l’autre.

Allez j’y crois ! 2017 sera meilleure !

Bonne année !!!

 

Give me Five !

5 ans !

Juliette a 5 ans.

Aujourd’hui.

Dans 2h exactement.

Elle n’a donc pas tout à fait 5 ans.

Elle aime les voitures, beaucoup. Et les camions, encore plus. Elle est inventrice de jouets. D’ailleurs si un constructeur, de jouet j’entends, est en panne d’inspiration nous pouvons lui filer un coup de main !

Elle aime les pâtes et le chocolat. Comme sa mère quoi.

Elle aime les gâteaux arc en ciel et les petits poneys.

Elle aime dessiner et faire des puzzles.

Elle aime se déguiser en princesse et regarder les hélicoptères.

Elle aime choisir ses chaussures le matin et son pyjama le soir.

Elle aime s’allonger sur le canapé et mettre ses pieds sous mes jambes.

Elle dort en travers de son lit.

Elle voudrait un cocker rose et violet. Un vrai.

Et le bus de playmobil.

Elle aura le bus de playmobil.

J’ai cherché partout pour le cocker rose et violet pas trouvé.

On est à ça d’acheter un cavalier king charles.

Mais elle veut l’appeler Nemo-Baymax…

Dommage c’est l’année des M !

 

Juliette a 5 ans !!!

img_0316

Juliette 5 ans

Patron maison !

 

 

 

Envie de nouveauté

Cela arrive par cycle, sûrement lié à la rentrée, au changement de saison, aux nouvelles tendances dégotées sur pinterest…

L’envie de nouveauté ! De dévaliser les magasins, de tout changer, de tout tester !

Oh des nouvelles recettes ! Oh la rentrée littéraire ! Oh les nouvelles tendances modes et déco ! Oh des nouveaux patrons ! Oh il est trop beau ce vélo !

Rhoooooo je veux touttttttttttttt !!!

Sauf que non. Ce n’est pas possible. Il faut faire des choix. Parce que la maison n’est pas extensible (un concept à étudier ?) et que ma conseillère bancaire n’est pas hyper open sur le fait que j’utilise l’argent de la banque avant le mien (et comment tu veux que l’économie reparte hein ? Elle a vachement plus de sous que moi la banque et tu peux me croire je les ferai tourner).

Je dois donc me résoudre. Ne pas acheter (trop). Mais à la place investir !!!

Ah ah, mais ça change tout non ?! Je ne dépense pas, j’in-ves-ti.

J’ai donc dernièrement investi dans les nouveaux intemporels pour enfants. Pas encore testé, mais je prévois une tunique trop mignonne pour Juliette dans la semaine.

Et parce qu’investir ne fonctionne pas sans rentabiliser. Il me fallait ab-so-lu-ment ce livre pour rentabiliser la montagne de coton fleuri du stock de tissus.

Bien sûr, je sais que les intemporel taillent souvent trop court et même mal. Oui je les ai décrié surtout pour les débutantes. Ouaisssssssss je sais il va sûrement falloir que j’adapte mais cette tunique à empiècement j’en ai rêvé des années. Sans trouver le patron idéal. Je vais te le rentabiliser le livre. Mais siiiiiiiiiii et même que je te montrerai ce que ça donne sur le blog. Mais siiiiiiii crois moi !

J’ai aussi envie de nouvelles déco pour la maison et là, même pas en rêve je peux parler d’investir. Ca ne peut pas passer auprès de l’Homme. L’investissement dans un bouquin passe encore…mais dans des coussins ! Ah ah ah !

Mais tu me connais, j’ai fait des stocks. De coussins à recouvrir, de tissus, de broderie ! Reste plus qu’à rentabiliser ! Qui est ce qui va bientôt voir une tonne et demi de nouveaux coussins sur le blog hein ??? Je te laisse deviner !

Et puis surtout, j’ai retrouvé mon énergie. Je me croyais en pleine dépression, avec pour seule envie, celle de dormir, même en sortant du lit. L’envie de rien d’autre. Ni de créer, ni de partager, ni d’écrire (ça c’est grave), ni de sortir. Quedalle je te dis. Seulement dormir. Je me voyais sombrer, comme ça, gentiment. Les insomnies, les sautes d’humeur, me trainer, la tronche en biais et la bactérie aux aguets. Alors qu’en fait tu sais quoi ? Je manquais juste de fer ! Ouaissss ! Juste quelques mg en moins et c’était le bordel dedans mon corps.

Depuis un mois, je me prends mes 2 p’tites gélules le matin avec mon tropicana pure premium même pas acide et je revis !!!

Epuisée ??????? Genre à 9h ? Fini !

Le teint cadavérique ? Fini !

Coudre ? Hein ? Mais pourquoiiiiiiiiiiiii tant de haine ???????? Fini !

Je revis et le blog va revivre avec moi ! Vive le fer !

carte d’anniversaire

Au mois de mars, ma nièce a eu 9 ans, et comme nous ne pouvons être présents pour lui souhaiter, tous les ans nous lui envoyons une carte. Ma belle sœur est championne pour ce qui est de trouver des cartes à tomber pour les anniversaires. Et comme celui de Valentine tombe juste avant celui de ma nièce, il y avait du challenge à relever !

Après en avoir vu sur plusieurs blogs, des  sophistiquées, très décorées, magnifiques j’ai eu envie moi aussi de m’essayer à la carte pop-up

Mais pour une fois j’ai réprimé mes envies de grandiose qui virent généralement au fiasco pour faire plus simple et être sûre d’avoir quelque chose à envoyer.

Et j’ai fait ma feignasse (pour changer !) et dégainé la cameo et ce fichier

Voilà le résultat :

IMG_9803

 Fermé ça rentre dans une petite enveloppe classique

Et quand on déplie, tandammmmmmmmmmm !

 

IMG_9805IMG_9812 IMG_9809

Quand même, ça en jette !

Cette carte peut tout à fait se faire sans cameo, il y a plein de tutos sur le net pour les dimensions, les pliages, quoi coller où. C’est vraiment très sympa et simple à faire. Beaucoup mais alors beaucoup plus simple qu’il n’y parait.

Nous avons écrit un petit mot à l’arrière de la boite, sur le grand côté derrière le gâteau. Il y a suffisamment de place. Il faut bien faire attention à ne pas mettre trop de décorations en volume pour que la carte ferme bien et garde son effet de surprise mais à part ça et encore…Aucune difficulté !

Et puis ça change de la couture  !

Mes droits pas ma fête !

8 mars, Journée internationale des droits de la femme

Non pas la fête des femmes, non. Non. Non et NON !

Pour ma fête, il y a le 26 novembre voire la fête des mères ou même mon anniversaire.

Mais le 8 mars ce n’est en aucun la « Fête des femmes ».

Pas besoin de m’envoyer des mails pour me vendre des sous-vêtements, des chaussures ou du maquillage.

Ce n’est  pas le jour.

Parce que ce n’est pas ma fête.

Aujourd’hui ce sont de mes droits qu’on parle, de nos droits. Aujourd’hui je m’insurge, je m’énerve, tout me fout en rogne. Les « bonnes fêtes mesdames », la « féminisation des métiers » ( ça veut dire quoi qu’ils se travestissent les métiers ? Qu’en fait ce n’est pas mixte d’office un métier ???), les « petites filles aussi forte que les garçons ».

Oui je m’énerve. Après les JT de france 2, celui de ce midi et de sa féminisation des métiers et que je te balance des vieilles images de 1950 pour te prouver que le monde a bien changé (ah ouais? Et les inégalités salariales on en parle ou bien…) et derrière pour faire bonne mesure le reportage sur le dopage au féminin !

Ah comme c’était bien mené, bien joué ! Mesdames vous voulez l’égalité, on va vous la donner. Ne parlons pas des femmes compétentes contemporaines, non parlons plutôt des sportives qui se dopent !

Et qu’à 20h je te balance du cliché « les filles réussissent mieux à l’école mais elles ne supportent pas bien la pression ». Ohhhhhhhhh mais bien sûr. Je me disais aussi…C’est pour ça qu’il y a si peu de femmes dans les hautes fonctions. Nous ne sommes pas des compétitrices nous, nous ne sommes qu’amour et générosité. Nous sommes des femmes, des p’tites douceurs de la nature.

J’ai l’air d’une p’tite douceur de la nature là ???

Ma colère est tellement immense.

Je ne tolère plus les « quotas » mis en place et les lois qui les accompagnent. Et encore moins les hommes qui les mettent en place. Ce paternaliste ambiant qui, sous couvert d’égalité, jette un doute permanent sur les compétences de la p’tite dame au conseil d’administration ou municipal.

Sommes nous là par et pour nos compétences ou parce que notre code génétique comporte un double X ?

« Ah mais sans les quotas, c’est qu’il y en aurait pas des gonzesses hein…Alors bon, faudrait voir à pas trop en demander non plus ! »

Des quotas ? Pour que la moitié de la population mondiale ait voix au chapitre il faut des quotas ? Pour que l’autre moitié de la population reconnaisse qu’il y a des cerveaux compétents dans chaque moitié il faut des quotas ?

Ou peut être juste de l’éducation…Beaucoup beaucoup beaucoup d’éducation.

Alors le premier qui me souhaite bonne fête, je vais la lui faire…sa fête.

Et j’aimerai beaucoup, mais vraiment, vraiment beaucoup que lorsque mes filles seront adultes et ça n’est pas si loin, le 8 mars ne soit plus la journée internationales des droits des femmes. Parce que cette putain de journée n’est pas censée exister.

Avant d’être une femme, je suis un être humain, avec les mêmes droits que mon voisin.

Enfin, il parait…

L’atelier du 13

Il y a 2 ans et demi, je m’installais dans mon grenier (ici).

Et quand je parle de grenier, c’est une réalité ! La couture (entre autres) se mérite !

IMG_9520

54 marches ! Ca fait les cuisses et les fesses fermes…

Et tout ça pour ça ?

IMG_9516

IMG_9555

Enfin surtout pour ça !

IMG_9524

Et ça !!!

IMG_9560

Voilà qui aide à oublier la montée des marches

IMG_9533

Ce meuble contient 90% de mes tissus. Les chutes gardées précieusement ( mais pourquoi ?) sont réparties dans la commode multitiroirs et deux cartons dans le meuble plutôt réservé au scrap.

Un tiroir est dédié à ma réserve d’enveloppes, de CD vierges ( j’écoute beaucoup de musique ), un autre au cuir, un pour tous les consommables de la cameo et le dernier au bordel. Oui, j’ai besoin de tiroirs à bordel. Et ils sont nombreux !

A la  base mes bobines de broderie étaient posée dessus. Oui, ça rentrait oui !

20151218_105741

La preuve !!! Mais ce n’était pas pratique du tout. Trop proche de la sous pente, pour choisir une couleur il fallait dégager toutes les autres.

IMG_9528

J’ai donc investi 26,50e dans des étagères normalement destinées à des cadres décoratifs ou photos.  Mes bobines broderies sont à portées de main et c’est tellement plus simple pour choisir la bonne couleur.

IMG_9578

Je ne m’en lasse pas !

IMG_9586

Dans la commode multitiroirs, les petits tiroirs sont quasi tous consacrés à la « mercerie » : boutons, renfort, trucs et machins divers et variés ( C’est clair non ?)

Tous les grands tiroirs de gauche sont réservés à la maison, cahiers, crayons, papiers et encre pour l’imprimante, mais aussi photos de classe, etc…

Ceux du milieu sont dédiés au point de croix et projets en attente ( les boulets qui trainent depuis des lustres qui, lorsqu’ils seront finis, plus personne ne pourra les porter/utiliser)

Dans les tiroirs de droite il y a le molleton qui prend du volume mais ne pèse rien, des chutes et des petits coupons qui finiront un jour en patchwork (et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’alu ?)

Les rouleaux de couvre livre, adhésifs ou non, tentent de tous tenir dans un vase assez haut. Le résultat n’est pas hyper hyper esthétique mais dans l’atelier je veux plus du pratique que de l’esthétisme. La pièce est faite pour travailler non pour rester figée comme une page de magazine.

IMG_9551

Le grand meuble blanc est le meuble de stockage du scrap. Les tampons sur le dessus dans les paniers et des tiroirs regorgent de perforatrices, encres, rubans, embellissements.

Les portes pleines cachent un stock de projets à venir.

Dans le meuble en pin, on repart sur de la couture

IMG_9547

 Le seul dont j’accepte de te montrer l’intérieur :

les livres de couture et quelques patrons.

Mes précieux !

Les magazines de couture sont dans des ranges revues les plus basique du monde sous la table des machines.

D’autres patrons, dont les Deer and Doe sont rangé dans un des placards sous le bureau/table de coupe.

IMG_9549

Sur le dessus, encore de la mercerie : des élastiques, des pressions, du biais et des tonnes de fermetures éclairs.

IMG_9522

Maintenant au boulot !!!

Les contretemps

2409645bf2fe54d06368caa48203aeaa

Voilà ! En théorie aujourd’hui j’aurai dû te montrer « Le grenier » (=mon atelier), mais en fait non.

Parce que je n’ai pas pu y faire tout ce que je voulais pour obtenir des photos qui font au moins un peu envie.

Un léger contretemps dû à la grève du monde enseignant qui a fait que les enfants de cette maison sont restés à demeure ou se sont relayés. Celle restée à demeure a 4 ans et aime beaucoup le photobombing ! Même pas la peine d’essayer de prendre une photo correcte, c’est impossible.

Alors j’ai réfléchi, qu’est ce que je peux te proposer à la place ?

La nouvelle fenêtre de la cuisine ? Installée en septembre…Mais l’enduit qui l’entoure n’a toujours pas été poncé ni repeint. On attendait le pose du nouveau radiateur dans la cuisine pour faire un tir groupé.

Radiateur dont la pose était prévu la semaine juste avant les vacances d’octobre, nous laissant tout loisir de lisser les murs et repeindre tout proprement pendant les dites-vacances.

Oui mais non. Le jour fixé pour la pose, j’ai juste vu débouler un patron un peu survolté et se confondant en excuses. Qui a foncé vers ma cuisine et m’a posé une seule question  » On est d’accord le radiateur vous le voulez en hauteur hein ? ».

Oui tout à fait ! A priori le modèle commandé était tout en longueur. Dommageeeeeee…

Il est parti en promettant de ne pas m’oublier et de me recontacter sous quinzaine.

Mais sans préciser l’unité de quinzaine temporelle que lui utilise. Alors quinzaine de jours je peux te dire que ce n’est pas ça. Quinzaine de semaines, je crois qu’on commence à être hors délai, quinzaine de mois peut être ?

Ce n’est pas improbable, entre la signature du devis et ce rdv de pose manqué, il ne s’est écoulé que 14 mois. Je crains que l’unité de quinzaine du chauffagiste soit le mois.

Pourtant quand Olivier l’a croisé lors de travaux réalisés à la Grande Entreprise, il s’est rappelé à son bon souvenir, et tu me crois tu me crois pas, il ne nous a pas oublié !!! Alléluiaaaaaaaa !!! Même que le radiateur est arrivé, si si. Il va nous rappeler.

Sous quinzaine ???

J’aurais aussi pu te montrer le beau plafond de la salle de bain des filles, avec de toutes nouvelles moulures qui font le tour, une rosace  neuve et un luminaire plutôt sympa et même pas cher. Oui j’aurais pu.

Si j’avais fait de bonnes photos AVANT le dégât des eaux de la rentrée.

Enfin de la rentrée…De la veille de la rentrée scolaire.

J’sais pas, la machine à laver a dû se sentir sous pression, elle a pété un câble. Enfin, non, en réalité c’est le tuyau d’évacuation qui est sorti du tuyau PVC dans lequel il est enclenché. Pourquoi ??? Comment ??? Nul ne sait !

Mais quand un enfant te dit « maman il pleut dans la maison » et que dehors il fait 35 degrès et un soleil de plomb, tu commences par douter jusqu’à ce que tu reçoives toi même des gouttes venant de la cage d’escalier. La machine à laver étant au 2e étage, quand elle se répand sur le sol, ce sont les étages du dessous trinquent. Bon rien de bien grave, on a épongé et constaté que la peinture du plafond de la salle de bain des filles serait à refaire. En partie. C’est con, ça faisait 3 semaines que c’était fini !

J’aurais pu te parler de ma nouvelle addiction au maquillage et de l’acquisition du graal : la palette smoky Urban Decay , hors de prix naturellement mais à force de la voir partout et de regarder des videos où des filles, déjà très belles, deviennent encore plus belles je me dis que moi, avec un truc pareil je pourrais devenir moins moche.

Ouais j’aurais pu…Si la centrale vapeur n’avait rendu l’âme jeudi dernier. Et qu’il a donc fallu la remplacer. Et lâcher un rein à Darty. Mais oui je te promets, un rein. Et à contre coeur en plus. Alors elle repasse du tonnerre, et heureusement et elle a tout plein de trucs vraiment agréables mais ce n’est qu’un gros fer à repasser, merde quoi !

Oublié le budget maquillage, adieu palette hors de prix. Bon, j’ai très bien vécu sans ces 35 dernières années, je pourrais tenir encore. Mais justement au vu du nombre d’années que je cumule et d’un manque de sommeil chronique, il me FAUT investir dans des produits cache misère, ravalement de façade intégrale.

Je n’évoquerai pas plus le dernier sweat en cours d’assemblage demandé par Maïa. Pour une fois qu’elle me demande un truc, brodé d’un loup sublime. Oui mais un peu basse la broderie. Et bien trop large le sweat, malgré une réduction de 3 tailles en largeur…

Alors soyons positifs, vendredi tu auras des photos du grenier, p’têt même qu’elles seront réussies, en tout cas elles seront garanties sans enfants.

Maïa aura  bientôt un très joli pyjama où elle sera bien à l’aise. Et ça c’est important pour la qualité de son sommeil.

J’aurais de quoi faire péter le champomy le jour où le radiateur sera enfin posé et en attendant je fais travailler l’argent réservé au projet sur le compte épargne. Et avec tous les intêrets je pourrai m’offrir la palette Naked Smoky !

Et pour le plafond de la salle de bain ?

Joker !

A vendredi !

Un nouveau cheval de bataille !

Oui, j’ai deserté. Encore

Oui, je reviens !

Non, je n’ai aucune excuse. Je ne cherche même pas à m’en trouver.

Le rythme sera peut être plus assidu pour rattraper le retard, on verra.

J’ai tout plein de sujets qui me tiennent à coeur, certains peut être un peu trop « engagés » pour ce blog qui somme toute est la plupart du temps plutôt léger. Mais on peut évoluer aussi ! Et créer le débat !

P’têt pas aujourd’hui…

Aujourd’hui on va parler anniversaire d’enfant ! Ouaissssssssss ! Superrrrrrrrrrrr ! Youpiiiiiiiiiiiiii !

Ca fait un bon moment que je voulais t’en parler.

Des goûters de n’anniversaire avec les copains et les copines mais surtout de tout ce qu’il y a autour.

Je milite ( oui parfaitement je milite !) contre le sur-investissement parental dans le goûter de n’anniv’ du héros du jour.

Par fainéantise ? Mais ab-so-lu-ment !!!

Je revendique de n’avoir aucune envie de passer 3 semaines à préparer consciencieusement une « fête » de 3h30. De limiter la déco au minimum (=rien), de présenter un gâteau maison à la déco approximative


523Ceci est un chat ! Fort laid !

Je revendique de n’organiser ( les bonnes années) qu’un « atelier créatif » et pas autre chose.

Je ne supporte plus la surenchère des goûters d’anniversaire, des animations en veux tu en voilà, des trucs qu’il faut absolument faire pour épater la galerie ( les enfants ou les parents ???), de la course à l’originalité.

Et si on faisait simple bon sang ! De toutes façons, les assiettes en carton magnifiques ou non finiront au même endroit (la poubelle!) le gâteau sublime ou simplissime sera à peine entamé, les fraises tagada seront avalées toute rondes et le jeu qui fonctionne le mieux restera « cache cache ».

Non, Parent, tu n’as pas besoin de contacter Cetelem pour payer la fête du petit !

Oui tu peux dégainer des assiettes moches et des serviettes en papier !

Oui tu peux juste faire un gâteau au chocolat tout con !

Et même un gâteau au yaourt !

Oui tu peux aussi ressortir les bougies de l’année précédentes.  Celles qui sont à moitié fondues déjà avec les traces de cire qui dégoulinent parce qu’il faut toujours les rallumer 50 fois pour  » les souffler d’un coup, j’ai pas réussi ! »

Tu feras des photos floues, de cheveux la plupart du temps, tu auras des sourires plein de miettes et de moitié de chamallows, les enfants seront surexcités, feront la gueule quand les parents reviendront les chercher  » on commencait seulement à s’amuserrrrrrrrrrrrrrr »

Toi aussi, refuse la  » professionnalisationn  » du goûter de n’anniversaire.

On s’en fout bien de ne pas avoir de belles photos à coller sur instagram « oh qu’elle est belle la fête qui se prépare « . C’est un goûter bon sang, pas un mariage !

Que les pailles soient assorties au gobelet, à 7 ans les gamins s’en fichent royalement. Et je vais te dire si tu peux réussir à en piquer à mac do des pailles tu seras la plus forte des mamans de la terre entière. Mais faut les laisser emballer hein ! Pour que les gamins puissent faire un concours de celui qui souffle le papier d’emballage le plus loin.

Et si tu n’as pas de petits cadeaux à offrir quand les enfants partent ce n’est pas grave.

Le plaisir c’est d’être ensemble, pas de ramener un truc.

Si toi aussi tu as une fête de n’anniversaire qui se prépare, je te souhaite bon courage.

Et t’emmerde pas, fais simple !

IMG_8611

Simple mais efficace !

2 gateaux l’un sur l’autre

Des smarties, des fraises tagada.

Faut il vraiment faire plus ?????