Education de masse

 

Tu sais à quel point j’aime mes enfants. Les 4. Beaucoup. Très fort. Hummmm très très fort. 

Mais là, il est temps, grand temps que l’école reprenne. 

Mais si je les aime, je l’ai dis plus haut.

Juste que j’en ai marre de ramasser tout derrière elles parce qu’elles n’ont toujours pas intégré que cette maison ne se nettoie pas d’une manière magique. Que les vêtements ne volent pas d’un coup de baguette à traver les pièces, se lavant, séchant, se repassant et se rangeant seuls. Les pantalons ont beau avoir 2 jambes et les tee-shirt deux bras ou deux bouts de bras, jamais ils ne s’en servent !

Parce qu’ils n’ont pas de cerveau !

Au contraire des mes enfants. 

Mais qui comme tous les enfants, je le sais bien, je connais les autres, ont l’oreille selective et font barrage à certaines infos. Généralement tout ce qui commence par 

 » Dis, tu ferais bien de… »

C’est assez impressionnant à voir et j’envisage de lancer une étude scientifique sur le sujet.

Fille ainée, 11 ans, n’a plus l’air de maitriser l’usage du sac à linge. 

Je te promets ! Pourtant c’est pas compliqué il suffit de mettre ses vêtements DEDANS. Bah non, elle c’est à côté, vaguement dessus, quand déjà c’est dans la pièce et qu’à ce moment là il faudrait faire péter les applaudissements et la hola. Parce que sinon elle a deux autres options :

– laisser son linge, en boule forcément, sur le marbre devant sa cheminée. Elle imagine peut être qu’en le laissant là il va être plus frais le lendemain ? 

– le balancer dans les premières marches de l’escalier qui méne au 2e. Puisque l’espace buanderie ( rhooo je me la pète pas du tout!) est au 2e étage (mais enfin pourquoi ??? Y avait pas assez de place ailleurs peut être ???). Du coup, en montant je le ramasserai. 

Niveau débarrassage de la table, je dois dire qu’elle est aussi au top. Elle aide. Un vrai régal.

Les grands jours elle me glisse son assiette sous la mienne et ses couverts au dessus. Pour que je ne fasse qu’un seul voyage. C’est mignon non ? 

 

Et on s’étonne que j’ai poussé la gueulante de l’été après abandon du paquet de pim’s orange sur la table basse ce matin ( mon ainée abandonne aussi les paquets de gâteaux, les mouchoirs, son cartable, ses livres, ses dessins, ses chaussures …),que Juliette, qui se met maintenant debout tout le temps, a récupéré en 10 secondes et emietté religieusement sur le tapis, son pyjama, le parquet, ses mains, la table basse. Et si tu as déjà essayé d’émietté un pim’s avec son morceau de truc orange qui colle à l’intérieur, tu sais que ça ne s’émiette pas. Ca colle partout ! Absolument partout. 

Forcément j’ai vu rouge. 

J’ai gueulé ! 

Fort.

J’ai encore mal à la gorge.

Ca commence à bien faire les conneries !

Des mots comme  » je ne suis pas la bonne »  » si vous êtes capable de faire le chemin placard de cuisine canapé, vous êtes techniquement capable de faire le retour ! » « C’est assez grand à nettoyer, pas assez pour se perdre » « A vos âges on peut quand même vous demander de ranger ce qui vous sortez,puisque vous l’avez sorti seule ! »  » Et débarasser votre assiette » « Et ramasser vos mouchoirs » « Et mettre votre linge sale DANS le sac à linge »

Tout ça à un niveau sonore assez elevé pour que tout le quartier aujourd’hui ai débarassé son assiette, mis son linge sale dans le réceptacle adapté et ramassé ses mouchoirs. 

A mon avis, je vais bientôt recevoir des fleurs de mes voisines qui vivent la même chose. J’aurais gueulé à leur place. C’est mon côté généreux. 

L’éducation de masse que ça s’appelle.

 

Vivement la semaine prochaine ! Que je découvre avec l’emploi du temps de Ninon combien d’après midi tranquilles il me restera avec le collège. Déjà qu’on me sucre mes grasses matinées du mercredi matin. Bah oui, tu crois quoi toi ? Qu’elle va se lever toute seule la presqu’ado ? Pour être au collège à 7h50 ? Ouais bah ça se voit que tu vis pas avec elle !

 

Ninon a hérité du gêne de son père « optimisme de l’horaire » qui dit que tant que l’heure n’est pas arrrivé tout est possible. 

 

Je réveille Olivier tous les jours pour aller bosser. Il dit qu’il entend pas le réveil. Ma voix mélodieuse  » putain Olivier il est 8h30 là faut envisager de se lever peut être » sur un ton cajoleur lui font plus d’effet.

 

Comprends pas.

 

J’en viens à me demander si je préfére pas les vacances finalement.

 

Nannnnnnnnnn. Je vais retrouver ma copine de shopping en tête à tête et tout le mois de septembre sera consacré à notre activité favorite : faire les magasins !! 

Hein Juliette que tu aimes faire les magasins ?! Mais siiiiiiiiiiiiiiiiiii tu aimes ! La poussette, la clim’, les couleurs, la musique ! 

J’ai fais du repérage, la carte bleue va mourir. Mon banquier aussi. 

 

Tant pis !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *