La tête dans les nuages

Pas eu le courage de venir te coller tout plein de photos mardi. Et pourtant les Velux du grenier sont terminés. Depuis mardi. Je n’ai par contre toujours pas de toit à ma véranda. Et pas de bâche non plus.

Et on a pu constater que finalement avec ou sans toit, il ne pleut pas tellement plus dedans !

L’ancienne verrière  ne servait vraiment pas à grand chose…

 

On est parti pour un avant après lucarne de l’escalier.

Superbe lucarne en fonte et simple vitrage.

Facile à ouvrir…

Située à 3m du sol.

Le sol en dessous étant l’escalier.

Pratique non ?!

L’horrible papier peint est le dernier vestige de la décoration d’origine, le seul que je n’ai pas encore enlevé vu l’emplacement, et la hauteur.

Le mur de droite, est à 10m au dessus du vide.

Nouveau Velux.

Oui, je suis d’accord avec toi, on a vachement de mal à penser que c’est mieux.

Et pourtant ! Niveau isolation c’est nettement mieux, et une fois que le plaquiste sera intervenu et l’entourage refait, ça fera propre.

Et promis je passerai au dessus de mon vertige pour enlever cet horrible papier et faire quelque chose de plus joli.

Ou de moins moche.

Et maintenant le futur atelier :

Oh la jolie petite lucarne toute mignonnette!

Qui laisse passer l’eau, l’air et le vent.

A plus la jolie petite lucarne…

Et un deuxième Velux ! Un !

Je me suis dis que sans un point de comparaison, on ne se rend pas bien compte…

Il est placé très haut à cause de la charpente. Et vu la pente du toit, on ne voit que les nuages.

C’est ma seule déception, même si je le savais avant qu’il soit posé. J’avais quand même un vague espoir de pouvoir voir quelque chose.

Pour info, Ninon fait 1,65m.

Vue imprenable sur les nuages, les oiseaux en vol, peut être les avions…

Au moins de l’autre côté on voit quelque chose !

Comme je suis une fille sympa, je t’épargnerai les photos de l’installation de l’électricité. C’est tout à fait inesthétique, il y a des rouleaux de câble qui court d’étage en étage, mais ça ne durera pas et si je veux que mes machines à coudre puissent fonctionner c’est indispensable. L’emplacement des prises a été déterminé, Olivier rajoutera aussi de quoi éclairer l’escalier qui mène au grenier parce qu’actuellement c’est au petit bonheur la chance la descente du grenier au 2e étage. Un poil casse gueule.

Bref, on améliore au mieux les oublis, ratés, points noirs de la maison.

En espérant y arriver !

2 réponses sur “La tête dans les nuages”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *