Le Secret de la manufacture des chaussettes inusables

J’ai un peu bousculé le décor du 13 ce week end. Il était grand temps. J’espère que tu ne seras pas déçu, et même j’espère que tu aimeras.

Je suis ouverte à toutes critiques (constructives si possible) et je m’apprête d’ailleurs à en pondre une. De critique.

Sur ce livre :

le-secret-de-la-manufacture-de-chaussettes-inusables-628187-250-400

Qui me connait un peu, par le blog ou ailleurs, sait à quel point je suis tombée amoureuse du cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates.

Je le relis de temps en temps et je pleure et ris toujours à la lecture.

Je le conseille à tout le monde, je l’ai beaucoup offert et ce n’est pas qu’un hasard si Juliette s’appelle comme l’héroïne du livre…

Alors quand une de mes amies m’a alerté sur Facebook de la sortie d’un nouveau livre de l’une des deux auteurs « des patates » je me suis un peu précipitée à l’acheter en magasin.

Après les patates, les chaussettes !  Ca me va !

Ayant enchaîné plusieurs livres qualifiés par moi même de « mouais bof » ces derniers temps j’espérais une pépite.

Peut être trop.

J’espérais du bonheur.

Sûrement trop.

J’espérais retomber amoureuse.

Cœur d’artichaut que je suis.

Et rien.

Il ne s’est rien passé.

Il y a plus ou moins 300 pages de trop. Sur un livre qui en compte 600, 300 pages ça commence à faire.

L’ennui m’a submergé plusieurs fois et je n’ai tenu que par l’attachement que j’ai pour le cercle littéraire, priante presque pour une étincelle, un sursaut, quelque chose qui me donne envie de tourner la page.

Mais rien, pas de magie.

L’histoire est pesante, convenue et la fin inexistante.

Plusieurs personnages m’ont agacés, ceux qui auraient dû être attachants ne sont jamais traités en profondeur.

Bref c’est loupé.

Ma déception a certainement été plus importante  du fait des attentes que j’avais.

Impossible pour moi de le recommander.

Non vraiment. Surtout si on a aimé le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates.

Autant passer son chemin et lire autre chose.

Les seuls livres que je peux te recommander actuellement ce sont les Jussi Adler Olsen : miséricorde, profanation, délivrance et dossier 64. Je n’ai pas encore lu l’effet papillon. Ce sont des polars danois, un mélange de cold case et docteur house. Je suis conquise.

Je te déconseille toujours la lecture du Trône de fer en français. La traduction est mystérieuse…Souvent je lis des phrases à voix haute à Olivier afin de vérifier mon niveau d’intelligence. Est ce que oui ou non je suis trop con pour comprendre ? Si oui, alors on est deux ! Mais c’est rassurant de savoir qu’on est au même niveau que son conjoint. Qui se ressemble s’assemble quoi !

6 réponses sur “Le Secret de la manufacture des chaussettes inusables”

  1. Coucou !
    Ah comme c’est agréable de te lire à nouveau!!
    Tout d’abord, le besoin de lâcher du lest, ça se comprend. Et puis, ce n’est pas toujours évident de tenir un blog à jour (je t’avoue que le mien aurait besoin d’être défraichi un peu plus souvent…), surtout avec une famille nombreuse. Néanmoins, ça reste cool d’avoir des nouvelles =D j’espère que la rentrée s’est bien passée pour les filles, et qu’elles envisagent le reste de l’année avec plaisir.
    Côté bouquins, tu connais peut-être, mais si ce n’est pas le cas je te conseille Le Chardon et le Tartan de Diana Gabaldon. On m’en avait déjà parlé il y’a quelques années, mais j’ai sauté le pas seulement fin août… j’en suis actuellement au 5e tome, et pas du tome de frileux de la lecture attention!! Tu as dû les voir à Cultura, la Fnac ou autre, ils sont en tête de gondole avec la sortie de la série (qui d’ailleurs est très bien aussi, mais c’est mieux d’avoir lu les 2 premiers tomes avant de la regarder). Il y’a beaucoup d’Histoire, et j’ai appris pas mal de choses sur l’Ecosse (que j’aimais déjà avant, mais moins passionnément).
    Voilà voilà! Peut-être que ça pourrait plaire à ta grande aussi, mais si tu envisages de les lui offrir, lis les avant au cas où, car il y’a quelques scènes plutôt crues.
    Dans la lecture ado d’ailleurs, (oui hein, tant qu’on y est, je te fais un pavé!), l’Epouvanteur est très sympa aussi. Contrairement à ce que le titre laisse présager, non ça ne fait pas peur. Sorcières, gobelins, et autres monstres, sont chassés par l’apprenti de l’Epouvanteur du comté et lui même. On suit son apprentissage et ses aventures.
    Et comme j’adore les livres pour ado (je suis une grande ado de 27 ans, j’ai le droit 😉 ), j’en ai d’autres en réserve! La Guerre des Elfes, La Quête d’Ewilan, Magyk, Nicolas Flamel… pas d’histoires de vampires façon Twilight, mais de l’aventure et de la magie. Arthur de Kevin Crossley-Holland aussi.
    Ca te donnera peut-être des idées pour tes choupettes! =D je crois que ta grande est fan de mangas aussi. Si tu as besoin d’idées, fais moi signe!!! J’en ai quelques uns aussi qui sont plutôt sympa. Quant aux BD (et comics! ) c’est pareil, j’ai quelques trucs sympa qui peuvent plaire aux ados.

    Un gros bisou!! J’espère te relire bientôt!

    1. Merci beaucoup pour tes idées lecture ! Je ne connais pas du tout Le Chardon et le Tartan, je l’ai mis dans ma liste d’envie Amazon.
      L’Epouvanteur me fait de l’oeil depuis bien longtemps, tu me donnes une raison supplémentaire de passer le cap.
      Enfin quand j’aurais fini l’intégrale 2 du Trône de Fer ( bien du mal à avancer) je ferai une pause pour un truc un peu plus léger, au moins dans l’écriture !
      En tout cas je garde ta liste sous le coude. Et merci encore.

  2. exactement pareil que toi !! pourtant ne tant que femme de bibliothécaire et lectrice assidue, j’attendais du lourd de ce deuxième volet, je m’étais même installée sous la couette, avec une tablette de chocolat et l’ordre qu’on ne me dérange sous aucun prétexte 🙂
    Sauf que bon, en fait, non .
    je n’ai pas accroché, j’ai eu un mal de chien à m’attacher aux personnages et la fin s’étire en longueur…

    bref, même avis que toi: les chaussettes étaient peut être inusables, mais ma patience non !! 🙂

    1. Ah ça me fait plaisir de voir que je ne suis pas seule à partager cet avis. Tu avais même fait péter la tablette de chocolat ?! Comment que ça déçoit encore plus du coup !
      Je ne sais pas si tu as déjà lu La Voleuse de livres, si non tu peux y aller. Attention, ça fait pleurer !

        1. Et « le liseur  » tu l’as lu ? Absolument magnifique ( il fait pleurer aussi !).
          Si tu aimes les polars il faut que tu découvres les livres de Jussi Adler-Olsen. Dans l’ordre Miséricodre, Profanation, Délivrance, Dossier 64 + l’effet papillon ( mais pas lu ce dernier). Les titres font très glauques, et ne sont absolument pas représentatifs du contenu. C’est un mélange de cold case et docteur house. Tout ceux à qui je les ai refilé ont aimé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *