c’est du gâteau !

Ce titre est très très facile je le reconnais.  M’en veux pas, suis crevée crevée ce soir. Rapport au fait que je ne peux pas enchainer 2 bonnes nuits. Même une seule d’ailleurs. Et que moins de 6h de sommeil par nuit ça commence à se faire ressentir.

 

Me coucher plus tôt pourrait être une solution, oui mais non. J’ai trop de trucs à faire et trop de retard qui s’accumule.

 

Coussinets de portes toujours pas fini. Normalement bon pour la fin de la semaine.

Marques pages et déguisements, même pas commencés.

 

Par contre le calendrier de l’avent est fabriqué ! C’est déjà ça, on est que le 30 novembre, je suis pas en retard. Il sera disposé dans l’entrée sur la console et chaque matin les filles trouveront une petite friandise ( j’aime ce mot totalement surrané ) ou un petit petit cadeau. Je tâcherais de prendre une photo chaque jour, de la dévolopper vu que j’ai largement ce qu’il faut à la maison et de compléter ce calendrier/mini album au fur et à mesure des jours.

 

Val, pour la recette du tatin de courgettes, il te faudra patienter quelques jours mais je m’en occuperai promis juré.

Par contre j’ai fais hier des photos d’une part de gâteau, c’est pas top top, faut un vrai talent pour faire de la photo culinaire et celui là comme tant d’autres, je l’ai pas eu à la naissance.

Photo 421.jpg
Faut l’imaginer pour 12. Il est juste hummmmmmmm ce gâteau. Des disques de meringues avec une crème chantilly au chocolat entre deux. Simplissime et qui fait son effet.
Calendrier de l’avent :
Photo 446.jpg
Photo 451.jpg
Aucun mérite là dedans, mais alors absolument aucun, pas la peine de s’emerveiller. J’ai acheté le kit de Noël d’accro de scrap et l’atelier on line pour fabriquer le calendrier.  Je suis encore grande débutante. J’apprends les techniques et les automatismes au fur et à mesure.
J’ai une montagne de repassage qui m’attends et qui me fait pas envie mais alors pas envie du tout. Mais si je veux pouvoir broder demain matin il faut que j’y mette et que je vide toutes les banettes.
Je te dis à demain, tard, j’ai encore un programme chargé…

démenti officiel

Des rumeurs couraient comme quoi je ne saurais pas cuisiner.

Bon évidemment, je les ai provoquées moi même. En racontant des histoires de steacks bouillis à la poele au lieu de bien saisis, tout ça tout ça.

Je n’aime pas cuisiner plus que ça. Que ce soit bien clair pour tout le monde. Mais je SAIS cuisiner.

Tu veux des preuves c’est ça ?!

 

Avant je te raconte pourquoi j’ai été presque obligée d’investir ma cuisine pour autre chose que des pâtes à la carbo !

 

Hier nous avions des copains à manger, et comme j’avais fais état de mes talents proche du point zéro de cuisinière. Relayé par Olivier qui aime à dire qu’ici la cuisine c’est son domaine mais que je maitrise parfaitement carrefour and co ! Chacun son domaine oh !

Il m’a été demandé un truc qui claque, que ce soit le top et qu’en prime je m’en occupe. Bah tiens … Y en a qu’on pas peur hein !

Etant donné qu’on devait regarder le match test de rugby, j’avais prévu un apéro dinatoire. Plein de petites choses à manger avec les mains dans le canapé et qu’en prime fallait pas que je sorte ça de chez Picard et consorts. Bah tiens … Bis

 

J’ai donc été sur le site http://erynfollecuisine.canalblog.com/, excellent blog qu’on m’a fait découvrir il y a près d’un an. Le truc qui tue franchement. Il y a des gâteaux à mourir. Je sens bien que je vais en tester un pour mon anniversaire. Ca fait trop envie. En même temps c’est pour la bonne cause, faut bien se sacrifier pour savoir ce qu’on va servir à Noël. J’y peux rien moi si mon anniversaire tombe avant.

 

Sur ce blog de perditions et autres tentations j’ai fais mon petit marché de recettes :

– Bâtonnets légers soufflés au parmesan

– Blinis au sarrasin, servi avec un tartare au deux saumons  trouvé là: http://www.linternaute.com/femmes/cuisine/recette/307789/1032334690/tartare-de-saumon.shtml

– Terrine légère de jambon parfumée à la sauge et moutarde

– Tartelettes au cantal et pommes

– Focaccia aux olives noires et vertes, recette de mon placard.

– Mini tatin de courgettes, grand classique chez nous tiré d’un magazine de cuisine de carrouf. A servir chaud, froid c’est mouais bof, chaud c’est hummmmmmmmm !

– Mini sandwich pain de mie complet toasté/kiri ! Pour les enfants vu qu’ils étaient plus nombreux que les adultes.

– des tomates cerises, pas de mon jardin, faut pas pousser. P’têt un jour mais là non ! Et puis euh, on est fin novembre hein, pas mi août.

 

Savoir qu’on ne sait pas suivre une recette à la lettre. J’ai donc zappé de mettre les abricots secs dans les tartelettes aux pommes, un tiers de moins de sauge dans la terrine et c’était encore trop, 5 feuilles seraient suffisantes. Après on a suivi au mieux.

 

En dessert, mon grand classique gâteau au chocolat meringué, appellé aussi Concorde dans les patisseries. Une bombe de gâteau. Mais dur à photographier pour qu’il donne vraiment envie de le faire. Surtout quand on en a déjà mangé la moitié, sans le photographier en entier … Dommage !

 

Allez en images pour ne pas changer une équipe qui … ( compléter selon la mention utile ) :

Photo 383.jpg
Tartare aux 2 saumons :
Photo 399.jpg
Mini tatin de courgettes :
Photo 401.jpg
Tartelettes cantal et pommes:
Photo 402.jpg
Blinis de sarrasin :
Photo 404.jpg
Terrine légère de jambon parfumée à la sauge:
Photo 406.jpg
Bâtonnets légers soufflés au parmesan:

Photo 408.jpg

 

Je n’ai pas tout fait toute seule, mais plus de 50% quand même surtout si tu comptes le dessert que j’ai fais entièrement moi même. Ce fût une action conjointe entre l’homme et moi même. Et non je n’ai pas fais le commis ! Faut pas déconner hein, c’est qui qui dirige ? Bonnnnnnnn

au rapport

Bon alors t’en es où ? Ca avance tes bêtises de Noyel ?

 

Oui ça avance. Les coussinets de porte seront prêts lundi prochain, au plus tard. J’enchainerais sur les marque-page. C’est ce qui est prévu dans mon programme.

 

A savoir que lundi je vais pas pouvoir produire grand chose. Le matin j’accompagne la maternelle au spectacle de Noël, l’après midi en toute logique je vais au cinéma. Bah oui, on sera lundi. Et y a Twilight 2 en ce moment. Je l’ai déjà vu lundi. Mais dans des conditions pourries. Donc ça compte pour du beurre. On est d’accord.

 

Que je te raconte.

 

Lundi, je me dépêche pour être à l’heure à la séance de 13h45. Parce qu’au cinémovida de Châteauroux si tu veux c’est une loterie les horaires. Ca peut parfaitement commencer pile à l’heure voire un peu avant que bien en retard. Ca marche avec la longueur du café du projectionniste du jour à mon avis. Oui c’est un projectionniste. Si si si. Nannnnnnn c’est pas en numérique. Te jure que non. Sinon crois moi qu’après plusieurs semaines de diffusion t’aurais pas les rayures sur le film et la bande qui saute, que tu te demandes si finalement t’as pas loupé un bout du film en clignant de l’oeil. C’est du vécu, 2 fois. La première fois avec les ch’tis. Je peux te dire qu’on a rigolé comme des bossus avec l’homme entre les hauts parleurs qui crachent, les pubs locales sur une bande plus fatiguée que fatiguée et les rayures sur le film. Bienvenu dans les années 80 !  C’était le jour où j’étais revenue seule pour faire la contre visite de la maison et voir à pied la situation dans la ville.  Enfin bref.

 

J’ai été voir le petit Nicolas il y a 2 semaines, projeté depuis un moment, la bande était très fatiguée. Ca lasse. Je ne me ferais plus avoir. Il faut venir dans les 3 premières semaines si on veut une qualité correcte. Ou alors pour écrire un article sur le blog quand je serais en panne d’inspiration…

 

Revenons à nos vampires. Lundi à 13h45 je suis au cinéma, dans la salle, je choisis un côté deserté de la grande salle. Mais vraiment et pour bien faire je me mets au milieu de la rangée qui fini par un mur. Ca sent la fille qui veut qu’on lui foute la paix non ?! Si si si si. D’ailleurs personne n’est venu s’installer près de moi jusqu’à ce que les lumières s’éteignent. Il devait rester au bas mots 230 places de libre dans la salle. 230.

Et voilà le hic. Je commencais à me mettre dans l’ambiance quand 2 types sont arrivés, en retard. Dont l’un gros. Non mais vraiment gros. C’est pas un problème en soi. Je suis grosse moi aussi. Et ils se sont mis à côté de moi. Juste à côté. Tellement à côté que je me suis sentie envahie dans mon espace vital. Que si je voulais pas que le type me fasse du genou et du coude toute la séance il a bien fallu que je colle à l’autre côté du siège le plus possible. Oui j’aurais pu changer de place. Mais je me suis dis que ça la foutait mal. Je n’ai donc pas bougé. Et pourtant le type d’à côté, il sentait pas la rose. Nan. Et il a bu du soda toute la séance. Une gorgée toutes les 10 secondes. J’ai compté. Dans une bouteille. Ouf j’ai echappé au bruit de la paille. Mais j’ai quand même bien eu envie de lui arracher sa bouteille des mains et de lui eclater sur le front. Mais je suis une fille civilisée. Lui pas. En plus il a roté. Et pas qu’une fois. Souvent. Y a rien qui me dégoûte plus. J’ai failli vomir, alors que j’aurais du être à fond dans le film. J’étais dégoûtée, littéralement et métaphoriquement. Chier chier et merdeeeeeeeeeee. Y a pas moyen d’être tranquille ?!

En prime dans le fond, y avait un groupe de nanas qui devaient avoir vu le film tous les jours depuis la sortie. Le connaissaient par coeur et devenaient hystériques à certains passages. Ca agace.

 

Normal donc que j’y retourne lundi, que je me trouve une place encore plus dans un coin et que je profite à fond de Bella et Edward. Ca sort en dvd le 13 mars.  Nannnnnnnn je suis pas accroc, alors là non, je vois pas ce qui te fait dire ça. J’aime bien c’est tout.

 

Et mardi, on part en virée à Limoges avec Olivier et les filles. Ouais un jour en semaine. Ouais d’abord. On est comme ça nous, on respecte aucune règle, on est libre, on fait ce qu’on veut.

En fait non, on a rendez vous chez l’ophtalmo, Ninon, Valentine et moi. Et comme je suis une poissarde en puissance je me dis que si j’y vais seule , l’ophtalmo va vouloir me mettre des gouttes dans les yeux et tiens, accroche toi pour revenir à la maison ! Alors qu’accompagnée je ne crains rien. Enfin moins. Théoriquement.

Et je reviendrais avec tout plein de prescriptions de lunettes. Et voilà mon cadeau d’anniversaire tout trouvé. Gé-nial.

Une photo des cadeaux home-made à J-1 mois. Je te ferais du questionnement métaphysique sur le point de croix demain. Je suis capable de tout, même du pire !

 

Photo 337.jpg

ça avance

Je te montre rapidou l’avancée de la hotte de la mère Noël.

Ce ne sont que les tous débuts mais ça va. J’avais pensé finir toutes les broderies ( coussins de portes et marque-page) fin novembre. Sauf que , euh, j’avais pas trop bien vu qu’on est déjà le 24 ! J’ai donc en gros 6 jours … Je suis dans les choux en ce moment.

 

M’enfin un coussin de porte ça fait 2 jours de boulot et pas à plein temps, donc ça va. Et pour celui qui me parait demander le plus de boulot. Après les marque-page j’ai pas regarder le temps de travail que ça demandera. J’espère pouvoir tabler sur la même chose.

 

Et j’ai remis la main sur le modèle d’abécédaire pour ma soeur, mais à moins d’un miracle je ne vois pas comment je pourrais lui avoir brodé pour Noël …

 

 

Pour les costumes de princesses mousquetaires, je pense tenir le bon bout dans les idées. Plutôt que de faire une jupe et un haut séparé, je vais faire une robe. Sur une base trapèze et rajouter de la déco qui brille et tout et tout histoire que ça claque ! La cape, c’est un grand rectangle de tissus et un biais et roule ma poule.

 

Une semaine de travail.

 

Noël étant dans un mois, je devrais pouvoir le faire.

 

Une photo de l’avancée de la broderie, commencée hier matin. Savoir que j’ai passé deux demi-matinée dessus et une soirée. Elle devrait être finie ce soir. Je me suis plantée dans les couleurs, j’ai inversé , mais tant pis, on dira que c’est fait exprès … La couronne rose reprenant exactement la couleur du papier peint de la chambre de Valentine. Ce sera pour elle. Ninon héritera d’un  » interdit aux parents « , Maïa  » le mot de passe ? « 

 

Photo 335.jpg

 

teasing !

Bah voilà, tu viens, tu viens, tous les jours tu viens vérifier si y a de la nouveauté et quedalle, rien ! C’est pas honteux ça ??? Si !

Surtout que j’ai de quoi alimenter le blog en nouveauté. De la toute petite nouveauté  à la très grosse nouveauté ! Du fait main et de l’usiner !

De l’anecdote, de l’intégration berrichonne, du culturel, j’ai tout ça en rayon. Te faudra juste patienter, à chaque jour suffit sa peine.

En attendant parce qu’en ce moment suis à fond scrapbooking, la nouvelle page d’hier :

Photo 010.jpg

création de gros doigts boudinés et moches

Je vais te changer un peu le style de création, je me suis remise au scrap’ dis donc. Comme tu t’en douteras je n’ai absolument aucun style, à part si  » oh c’est pourri  » peut être considéré comme un style ! Enfin bref une page faite rapidou sous le coup de l’enervement à cause de l’homme parti en goguette à Paris et que Mossieur le Cadre Dynamique il a même pas le temps de passer 5 pauvres minutes de son temps avec moi au téléphone et qu’il préfére aller bouffer avec ses ex collègues à la cantine de la maison mère. Nan mais je rêve là hein ?! Le rustre !

Me suis donc vengée sur des papiers format 30×30 cm et j’ai déchiré tout ce qui me passait sous la main. Le résultat ?

 

Photo 004.jpg

résultat d’activité mémérisante !

Le bonnet sans les décorations ( plein des boutons de différentes tailles qui doivent être cousus tout autour de la bordure ) mais sur la tête de ma fille. Pas celle à qui il est destiné au point de départ mais comme je trouve qu’il lui va bien elle aura le même ou presque !

 

Photo 086.jpg
Tu trouves la photo floue ? Moi aussi, comme d’hab’ je transmettrais à mon APN qui je sens va avoir un remplaçant dans peu de temps.
Je travaille aussi sur un pull pour moi et que je vais me hâter de finir parce que je me péle le cul en ce moment et on est même pas en automne.
Je dois absolument soit acheter soit me faire des hauts , c’est la berezina dans ma commode avec 6 pauvres hauts qui tournent en boucle et c’est pas comme si j’avais pas les patrons et le tissus hein ! Nannnnnnn pas comme si.
Mais comme j’ai toujours pas réussi à finir la tunique à encolure ronde pour Valentine et bah j’ai baissé les bras. Oui j’avoue c’est mal, bouhhh. Je vais m’y remettre aujourd’hui. Si ça ressemble à quelque chose, promis t’auras une photo ce soir. N’y compte pas trop non plus, j’ai une patience plus que très limitée.

des films plein la tête

Pfiouuuuuuuuuu, voilà que la rentrée m’a coupé le sifflet. Enfin pas la rentrée, mais le manque d’inspiration, de trucs à raconter et de tout ça.

Quoi ça t’arrive jamais à toi d’avoir juste envie de rentrer dans ta coquille et attendre que le vent passe ? Si hein ! Bah moi pareil.

De plus, l’homme était en vacances, enfin en vacances c’est vite dit, juste il allait pas au boulot quoi. Parce qu’à la maison il a bossé et pour ne pas changer dans la salle de bain du premier étage qu’on espère pouvoir utiliser pour Noël ! Ca fera que 13 mois de travaux. Te jure qu’on aurait que celle là elle serait finie depuis bien  longtemps, mais comme on a celle du 2e avec baignoire aussi, on s’en fout un peu je dois dire. Les filles sont trop petites pour que ce soit la queue devant la porte le matin. Puis merde d’abord, on fait ce qu’on peut. Et je fais un p’tit rejet des travaux alors je fous rien en ce moment à ce niveau là.

Par contre je lis, je lis, je lis. Quoi donc ?

T’as le droit de te moquer mais attends avant que je t’explique.

Garde en tête que pour moi un livre c’est un moyen d’évasion, le plus simple et le moins cher que je connaisse. Que je n’aime pas lire pour me prendre la tête, j’ai besoin que l’histoire soit fluide comme un périph’ parisien à 2h du mat’ au mois d’août. Faut que ça coule, que je sois tellement dedans que pour un peu je le vivrais. Il n’est d’ailleurs pas rare que je fasse des tonnes de mimiques quand je suis à fond dans un bouquin, que je souffre, que je pleure, que je rie, que je sois soulagée, enervée, etc etc.

Dans ma tête c’est comme un film qui défile, avec autant d’images et de détails que possible, j’aurais toujours plus de plaisir à  lire qu’à regarder un film même excellent. 

 

Si je te précise tout ça c’est que je suis toujours interessée et surprise de savoir comment pensent les autres, pour moi c’est en images. Mais Olivier c’est tout à fait différent à ce que je comprends. Et toi tu penses comment ???

 

Ceci ne nous dis pas ce que j’ai donc lu et qui m’a quasi coupée du monde pendant une semaine.

fascination.jpg

La série Twilight: Fascination, Tentation, Hésitation, Révélation. Les 4. J’ai commencé parce que je voulais voir le film et que j’ai des principes à la con, comme tous les principes ou presque, je ne vois pas un film qui pourrait me plaire si le livre existe et que je peux le lire avant. C’est comme ça que je n’ai toujours pas vu Slumdog Milionnaire, because pas encore lu le bouquin alors que je l’ai à la maison depuis des mois.

J’ai donc commencé Twilight, comme ça un soir, avec quelques préjugés et pas les bons du tout. De la  » littérature  » pour adolescentes en mal de passion déchirante. Et je reste sur cet avis quand même. Le vocabulaire est euh, pas hyper riche, soyons honnête, le style n’est pas particulièrement brillant, c’est pas écrit avec les pieds non plus, mais ça me semble pas valoir plus que moi niveau style j’entends.

Par contre l’histoire, dieu de dieu, ça embarque. Là où est l’auteur est douée c’est dans la description simple et précise des émotions, de celles qu’on a tous/toutes pû ressentir, chacun peut se retrouver à un moment de sa vie dans l’un ou l’autre des personnages et on a envie de s’identifier. C’est le rêve ultime, le fantasme absolue de la vie parfaite, mais pas trop, de celle qui se mérite et pour laquelle il faut se battre.

J’ai plongé là dedans à reculons et j’ai fini par rogner sérieusement sur mes heures de sommeil pour connaitre la suite. Et finalement le style à force tu t’en fous, tu tiques un peu oui parfois sur des tournures de phrases cahotiques et hasardeuses.

A lire dans le train pour aller au bosser, pour quand le boulot fait chier, et les enfants, et le mari et la maison. A lire quand on est amoureuse, pas quand on vient de se faire larguer, l’amour des autres même factice, même virtuel, même imaginé ça boussille le moral quand on l’a déjà dans les chaussettes. A lire à 16 ans pour se foutre dans le crâne ce que c’est que l’amour le vrai et pas le premier couillon qui passe et offre un collier de nouilles ou pas loin. Même si le couillon qui passe, faut le tenter aussi, mais pas obligatoirement le garder !

 

 

J’ai une collection de bouquins pour ados moi , pfiouuuuuuuuuuu, dans 10 ans je serais la mère la plus cool d’avoir autant à proposer. Et je compte bien rester à la page ! oui oui oui.

t_es_ou_t_es_la_a_la_manivelle_theatre.jpg

A part ça, j’ai aussi vu un spectacle pour tout petits très sympa, ça s’appelle  » t’es où ? t’es là ? « de la compagnie Meli Melo, 35 minutes de jolis plaisirs pour les enfants jusqu’à 5 ans je dirais. Après ça fait grand, maxi fin de maternelle, mais maxi maxi. Mélange de theatre et de cirque, de « magie ». Les petits de la maternels on tous beaucoup aimé. Un spectacle idéal en premier spectacle.

 

les-regrets-45193.jpg

Et je suis aller voir  » les regrets  »  qui a été tourné en partie dans le Berry et ce que je ne savais pas ! Ca fait drôle d’entendre des noms de villes et de coins que tu connais. Pour un peu tu te demandes si le film est pas sorti uniquement dans la région … Mais non !

Les regrets, hummmmmmmmm, un film français. Tu files le même scénar à un studio hollywoodien tu te retrouves rapidos avec une bonne comédie romantico/dramatique avec une fin jolie et l’amour qui triomphe de tout etc etc. Mais en France, nope, quedalle, en france t’as la souffrance, la vraie, la déchirure de l’homme, de la femme, du brut.

C’est un bon film, bien filmé avec un excellent jeu d’acteur mais ce n’est pas un film qui me marquera pour autant alors que pourtant j’y allé pour. 

Et ce qui me saoule mais alors vraiment mais vraiment et qui est trop récurrent dans les films français c’est que la fin n’est est pas une  et là grrrrrrrrrr de grrrrrrrrrrrrrr. Ok c’est en cohérence avec le film, on suit l’histoire en route, on prend les personnages à un moment de vie etc etc , mais c’est trop demander que de savoir ce qu’ils vont devenir ? Les fins ouvertes à l’imagination et au débat me tapent sur le système. Oui ça fait parler mais merde quoi. Seul bémol à ce joli moment d’émotions.

La semaine prochaine en toute logique, si les horaires concordent je vais voir le coach.

A la revoyure proche ou non !!!

Là Haut

Habitues toi, le bloguage du lundi va sûrement être souvent consacré à la critique cinématographique.

Pourquoi le lundi ? Parce que toutes les séances sont à 5 euros et que quand tu connais le prix d’une place à tarif plein, tu y vas le lundi, surtout quand t’es à plusieurs, et ouais !

Et comme ça fait plus que partie de mon programme de mère au foyer aux enfants scolarisés de retourner régulièrement au cinéma avec d’autres trucs comme l’aquagym, peut être des stages de scrap’ chez cultura + tu t’en doutes tout le quotidien à gérer hein. Je n’ai pas qu’une vie de loisirs, mais en m’organisant bien j’aurais surtout 2h30 rien qu’à moi 4 jours par semaine. Et ça, ça se refuse pas !

 

La-haut.jpg

Revenons en à nos moutons. T’as des enfants ( ou pas ) à partir de 3 ans, t’as envie d’un film sans aucune prise de tête, super sympa, rigolo, bien foutu et sans temps morts ??? Mais si t’as envie !!! Alors tu vas voir Là Haut, le dernier Pixar/Disney qui est très très très bien. Meuh oui y a du bons sentiments, meuh oui y a de l’humour et tout plein d’autres trucs aussi. C’est frais, émouvant, mimi comme tout.

Les jours prochains il va faire chaud, les salles de cinémas généralement c’est climatisé et ça occupera 2 bonnes heures les enfants . Que demander de plus ???

Et puis juste pour le court métrage avant le film, faut y aller !!! J’adore les courts métrages de Pixar !!!

 

Oh et tu sais quoi ? En 2010, y a Toy Story 3 qui sort !!! C’est pas une nouvelle qu’elle est bonne ?! Si si si si si !!!

Lundi prochain, t’auras sûrement la critique d’Harry Potter et le prince de sang mêlé, que ce serait bien que je me le remette en tête avant de le voir.