L’atelier du 13

Il y a 2 ans et demi, je m’installais dans mon grenier (ici).

Et quand je parle de grenier, c’est une réalité ! La couture (entre autres) se mérite !

IMG_9520

54 marches ! Ca fait les cuisses et les fesses fermes…

Et tout ça pour ça ?

IMG_9516

IMG_9555

Enfin surtout pour ça !

IMG_9524

Et ça !!!

IMG_9560

Voilà qui aide à oublier la montée des marches

IMG_9533

Ce meuble contient 90% de mes tissus. Les chutes gardées précieusement ( mais pourquoi ?) sont réparties dans la commode multitiroirs et deux cartons dans le meuble plutôt réservé au scrap.

Un tiroir est dédié à ma réserve d’enveloppes, de CD vierges ( j’écoute beaucoup de musique ), un autre au cuir, un pour tous les consommables de la cameo et le dernier au bordel. Oui, j’ai besoin de tiroirs à bordel. Et ils sont nombreux !

A la  base mes bobines de broderie étaient posée dessus. Oui, ça rentrait oui !

20151218_105741

La preuve !!! Mais ce n’était pas pratique du tout. Trop proche de la sous pente, pour choisir une couleur il fallait dégager toutes les autres.

IMG_9528

J’ai donc investi 26,50e dans des étagères normalement destinées à des cadres décoratifs ou photos.  Mes bobines broderies sont à portées de main et c’est tellement plus simple pour choisir la bonne couleur.

IMG_9578

Je ne m’en lasse pas !

IMG_9586

Dans la commode multitiroirs, les petits tiroirs sont quasi tous consacrés à la « mercerie » : boutons, renfort, trucs et machins divers et variés ( C’est clair non ?)

Tous les grands tiroirs de gauche sont réservés à la maison, cahiers, crayons, papiers et encre pour l’imprimante, mais aussi photos de classe, etc…

Ceux du milieu sont dédiés au point de croix et projets en attente ( les boulets qui trainent depuis des lustres qui, lorsqu’ils seront finis, plus personne ne pourra les porter/utiliser)

Dans les tiroirs de droite il y a le molleton qui prend du volume mais ne pèse rien, des chutes et des petits coupons qui finiront un jour en patchwork (et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’alu ?)

Les rouleaux de couvre livre, adhésifs ou non, tentent de tous tenir dans un vase assez haut. Le résultat n’est pas hyper hyper esthétique mais dans l’atelier je veux plus du pratique que de l’esthétisme. La pièce est faite pour travailler non pour rester figée comme une page de magazine.

IMG_9551

Le grand meuble blanc est le meuble de stockage du scrap. Les tampons sur le dessus dans les paniers et des tiroirs regorgent de perforatrices, encres, rubans, embellissements.

Les portes pleines cachent un stock de projets à venir.

Dans le meuble en pin, on repart sur de la couture

IMG_9547

 Le seul dont j’accepte de te montrer l’intérieur :

les livres de couture et quelques patrons.

Mes précieux !

Les magazines de couture sont dans des ranges revues les plus basique du monde sous la table des machines.

D’autres patrons, dont les Deer and Doe sont rangé dans un des placards sous le bureau/table de coupe.

IMG_9549

Sur le dessus, encore de la mercerie : des élastiques, des pressions, du biais et des tonnes de fermetures éclairs.

IMG_9522

Maintenant au boulot !!!

Les contretemps

2409645bf2fe54d06368caa48203aeaa

Voilà ! En théorie aujourd’hui j’aurai dû te montrer « Le grenier » (=mon atelier), mais en fait non.

Parce que je n’ai pas pu y faire tout ce que je voulais pour obtenir des photos qui font au moins un peu envie.

Un léger contretemps dû à la grève du monde enseignant qui a fait que les enfants de cette maison sont restés à demeure ou se sont relayés. Celle restée à demeure a 4 ans et aime beaucoup le photobombing ! Même pas la peine d’essayer de prendre une photo correcte, c’est impossible.

Alors j’ai réfléchi, qu’est ce que je peux te proposer à la place ?

La nouvelle fenêtre de la cuisine ? Installée en septembre…Mais l’enduit qui l’entoure n’a toujours pas été poncé ni repeint. On attendait le pose du nouveau radiateur dans la cuisine pour faire un tir groupé.

Radiateur dont la pose était prévu la semaine juste avant les vacances d’octobre, nous laissant tout loisir de lisser les murs et repeindre tout proprement pendant les dites-vacances.

Oui mais non. Le jour fixé pour la pose, j’ai juste vu débouler un patron un peu survolté et se confondant en excuses. Qui a foncé vers ma cuisine et m’a posé une seule question  » On est d’accord le radiateur vous le voulez en hauteur hein ? ».

Oui tout à fait ! A priori le modèle commandé était tout en longueur. Dommageeeeeee…

Il est parti en promettant de ne pas m’oublier et de me recontacter sous quinzaine.

Mais sans préciser l’unité de quinzaine temporelle que lui utilise. Alors quinzaine de jours je peux te dire que ce n’est pas ça. Quinzaine de semaines, je crois qu’on commence à être hors délai, quinzaine de mois peut être ?

Ce n’est pas improbable, entre la signature du devis et ce rdv de pose manqué, il ne s’est écoulé que 14 mois. Je crains que l’unité de quinzaine du chauffagiste soit le mois.

Pourtant quand Olivier l’a croisé lors de travaux réalisés à la Grande Entreprise, il s’est rappelé à son bon souvenir, et tu me crois tu me crois pas, il ne nous a pas oublié !!! Alléluiaaaaaaaa !!! Même que le radiateur est arrivé, si si. Il va nous rappeler.

Sous quinzaine ???

J’aurais aussi pu te montrer le beau plafond de la salle de bain des filles, avec de toutes nouvelles moulures qui font le tour, une rosace  neuve et un luminaire plutôt sympa et même pas cher. Oui j’aurais pu.

Si j’avais fait de bonnes photos AVANT le dégât des eaux de la rentrée.

Enfin de la rentrée…De la veille de la rentrée scolaire.

J’sais pas, la machine à laver a dû se sentir sous pression, elle a pété un câble. Enfin, non, en réalité c’est le tuyau d’évacuation qui est sorti du tuyau PVC dans lequel il est enclenché. Pourquoi ??? Comment ??? Nul ne sait !

Mais quand un enfant te dit « maman il pleut dans la maison » et que dehors il fait 35 degrès et un soleil de plomb, tu commences par douter jusqu’à ce que tu reçoives toi même des gouttes venant de la cage d’escalier. La machine à laver étant au 2e étage, quand elle se répand sur le sol, ce sont les étages du dessous trinquent. Bon rien de bien grave, on a épongé et constaté que la peinture du plafond de la salle de bain des filles serait à refaire. En partie. C’est con, ça faisait 3 semaines que c’était fini !

J’aurais pu te parler de ma nouvelle addiction au maquillage et de l’acquisition du graal : la palette smoky Urban Decay , hors de prix naturellement mais à force de la voir partout et de regarder des videos où des filles, déjà très belles, deviennent encore plus belles je me dis que moi, avec un truc pareil je pourrais devenir moins moche.

Ouais j’aurais pu…Si la centrale vapeur n’avait rendu l’âme jeudi dernier. Et qu’il a donc fallu la remplacer. Et lâcher un rein à Darty. Mais oui je te promets, un rein. Et à contre coeur en plus. Alors elle repasse du tonnerre, et heureusement et elle a tout plein de trucs vraiment agréables mais ce n’est qu’un gros fer à repasser, merde quoi !

Oublié le budget maquillage, adieu palette hors de prix. Bon, j’ai très bien vécu sans ces 35 dernières années, je pourrais tenir encore. Mais justement au vu du nombre d’années que je cumule et d’un manque de sommeil chronique, il me FAUT investir dans des produits cache misère, ravalement de façade intégrale.

Je n’évoquerai pas plus le dernier sweat en cours d’assemblage demandé par Maïa. Pour une fois qu’elle me demande un truc, brodé d’un loup sublime. Oui mais un peu basse la broderie. Et bien trop large le sweat, malgré une réduction de 3 tailles en largeur…

Alors soyons positifs, vendredi tu auras des photos du grenier, p’têt même qu’elles seront réussies, en tout cas elles seront garanties sans enfants.

Maïa aura  bientôt un très joli pyjama où elle sera bien à l’aise. Et ça c’est important pour la qualité de son sommeil.

J’aurais de quoi faire péter le champomy le jour où le radiateur sera enfin posé et en attendant je fais travailler l’argent réservé au projet sur le compte épargne. Et avec tous les intêrets je pourrai m’offrir la palette Naked Smoky !

Et pour le plafond de la salle de bain ?

Joker !

A vendredi !

J’ai vaincu le jersey

Parfois dans mon magasin de tissu local je trouve des merveilles. Bon en fait, quasiment à chaque fois. Mais je résiste, surtout quand c’est encore un coton fleuri et que j’en ai déjà, euh beaucoup…

Qui finiront en tunique et robes très prochainement… Suffit d’y croire !

Et puis il y a eu ce jersey imprimé renard, assez épais. Je l’ai vu une première fois, pas acheté. Je l’ai vu une deuxième fois, pas acheté. Je l’ai vu une troisième fois, je l’ai acheté ! J’y suis même allé exprès

J’avais déjà vu une utilisation sur l’incroyable blog de Smichkine qui a fini de me décider à me l’offrir. Plus une furieuse envie d’enfin me confronter au jersey et réussir à en sortir quelque chose.

J’ai opté pour un tshirt à manches longues issu du magazine ottobre 04/2015. En croisant les doigts, surtout après la prise des mesures de Juliette qui oscille entre le 18 mois et 2 ans en largeur mais à qui il faut du 3 ans et demi (98cm) en longueur.

IMG_9499

Juliette vous envoie des bisous !

IMG_9500

L’ourlet du bas rebique, mauvais choix d’aiguille double, je sens que je vais le défaire et le refaire avec une aiguille double plus large.

IMG_9501

Aucune difficulté dans le montage de ce tshirt. J’aime beaucoup le petit empiècement d’épaule, le pli creux et le passepoil. Evidemment il faut savoir qu’il y a un passepoil. La prochaine fois (je pense qu’il y aura d’autres versions maintenant que le patron est coupé !) je  le ferai contrastant, le passepoil.

Bon, hormis l’ourlet du bas qui fait un peu son malin et que je ne peux pas aplatir au fer, vu que ma centrale vapeur a profité de l’hécatombe de janvier 2016 pour elle aussi rendre l’âme  (elle n’était pourtant connu que de moi-même !), je pense pouvoir dire que j’ai vaincu le jersey.

Et heureusement, vu la montagne que j’ai acheté…

Mardi, il y a de fortes chances que tu profites des derniers changements et aménagements dans l’atelier.

Mes débuts de « brodeuse machine ».

Avoir une brodeuse c’est bien. Si c’est bien !  Ca fait chic et ça remplit (beaucoup) l’atelier.

Mais s’en servir c’est encore mieux.

Je t’épargne mes tout premiers essais sur des chutes de coton blanc, à part te montrer que oui la machine fonctionne cela ne te donnera rien.

La toute première vraie broderie en grand a été faite pour un coussin. Normalement destiné à passer l’hiver sur le canapé. Mais ayant suivi le choix des coloris proposés par le designer je me suis retrouvée avec quelque chose d’assez éloigné des coloris de mon salon…

Le coussin a été adopté par Juliette !

IMG_9119

Il y en a au moins une de contente !

Bonhomme de neige urban threads (offert par le site au moment de Noël)

La prochaine fois je le fais gris/bleu/blanc et je n’espère pas que plusieurs couches de violet ne finissent par faire du gris.

Après cette demi réussite et le besoin d’équité de Valentine je lui aussi fait un coussin, que je n’ai pas photographié ! Tu devras donc me croire sur parole quand je te dis qu’il est tout à fait réussi.

Et puis Ninon a voulu elle aussi  sa broderie. Quelque chose de motivant pour le sport. Quelque chose à l’image familiale. Quelque chose de léger…

IMG_9460

Elle sortait de sport et en plus elle avait essuyée une averse de neige.

Je défie quiconque dans ces conditions de sortir avec le cheveux impeccable !

IMG_9461

I believe I can fly !

Toujours y croire bon sang !

En errant sur le site d’urban threads nous avions pleuré de rire à la découverte de cette licorne et de ce mouvement « gracieux ».

Le tshirt de sport de Ninon, vieux,ouhla vieux, a retrouvé une nouvelle jeunesse et la broderie supporte très bien les lavages et séchage au sèche linge répété.

Que des bons points.

Emportée dans mon élan et constatant la perte du bonnet (moche) de Juliette ( zut alors !) j’ai décidé de lui en faire un moi même.

En polaire, brodée, doublé de jersey, montage à la surjeteuse. Que de défis pour un bonnet !

IMG_9466

Objectif atteint !

IMG_9467

Renard des neiges Urban Threads

Modèle bonnet Ottobre 04/2014

IMG_9473

Doublure en jersey tout doux sur la tête.

Evidemment, Juliette ayant un bonnet, Valentine n’a pas attendu longtemps pour me réclamer le sien rien qu’à elle.

Sens de l’équité toujours…

IMG_9488

Assortis au manteau, tant qu’à faire !

IMG_9491

Toujours le modèle ottobre 04/2014

Chaton kawaï

IMG_9493

Doublure en jersey, forcément, assorti au reste.

Je fais des progrès !

Maintenant je pense même aux détails.

Ca ne fait que 6 ans que je me suis mise à la couture, il ne faut desespérer de rien.

A vendredi !

 

 

La nouvelle venue

Comment te dire ? Tu rajoutes des cheveux à Olivier et tu as Garth !

Il faut aussi remplacer la guitare par une brodeuse.

La guitare ça marche pour Olivier. Enfin lui c’est sur une basse qu’il bavait ( et qu’il a eu ! 50 ans oblige !)

Bref, je bavais sur une brodeuse. Je pleurnichais auprès de ma copine Céline que je voulais une brodeuse moi aussi. Et je m’émerveillais sans cesse des merveilles que sort Meloncollie (l’achat de la cameo peut lui être imputé oui, même si on ne se connait pas du tout)

J’ai même créé un tableau pinterest « broderie machine ».

Et à chaque anniversaire, fête des mères, Noël je n’ai pas manqué pendant plusieurs années de mettre « Brodeuse » sur ma liste.

Alors je vais faire un petit apparté sur « La Liste » parce que je vois autour de moi que plusieurs d’entre vous, lectrices, amies, connaissances, même ma coiffeuse, espèrent encore ( mais enfin pourquoi ????????) que leur amoureux comprennent les sous-entendus plus ou moins nébuleux que vous glissez un mois avant votre anniversaire/Noel/fête perso de votre vie à vous…Vous pensez que l’homme va comprendre, vous espérez qu’il va enfin vous faire cette putain de trop belle surprise que vous vous échinez à lui faire passer en message subliminal.

Et au moment du déballage, c’est le drame ! Il n’a ENCORE rien compris ! Non même si vous avez laissé trainer le catalogue ouvert aux wc ou sur la table basse pendant des semaines à la page de l’objet de vos désirs. Ca ne marche pas !

J’ai essayé ! Tu penses ! Moi aussi j’ai été tout plein de naïveté, d’espoir. Et d’amertume et de déception…

Depuis pour ne plus jamais être déçue j’ai enterré toute forme de romantisme je fais une liste ! Mais une liste 2.0, une liste intelligente, une liste par mail. Avec les liens des sites marchands où l’homme peut se procurer le cadeau désiré. Je marque « Liste idées cadeaux » en objet pour que tout soit très très clair. Et dedans je glisse tout ce qui me passe par l’envie. Livre, CD, patrons de couture, brodeuse,matériel pour la cameo, parfum, maquillage,diamant,  nouvelle voiture (oui bah quoi ? On sait jamais hein !), du pas cher, du cher, du très technique pour la couture, bref ce qui me fait vraiment envie.

Olivier fait exactement la même chose de son côté, je reçois sa liste d’envie par mail avec les liens et références d’où je peux acheter ce qu’il sera heureux de déballer et tu sais quoi ? Nos Noëls/anniversaires/fête des pères et mères n’ont plus jamais eu un goût de  » mais pourquoi elle/il acheté ça pour moi ? Je vis avec une truffe, c’est pas possible… »

Tu sens ce halo de bonheur qui émane de moi ?! Mais ouiiiiiiiiiiii !

Si toi aussi tu as été déçu(e) de ton Noël, fais une liste par mail !

Apparté terminé.

J’ai donc pendant des années mis « brodeuse » sur ma liste d’envie.

Et comme cette année, enfin l’année dernière, enfin en décembre quoi, j’ai eu 35 ans, l’Homme de cette maison, le seul et unique m’a persuadé de m’offrir cette brodeuse dont je rêvais. Oui c’est lui qui a insisté. Je te jure ! J’ai hésité ( tu n’auras jamais le bléééééééééé), regardé, comparé ( tu te fais du mallllllllllll) et finalement devant le désarroi de mon mari à qui j’ai fini par annoncé « non c’est trop cher, tu m’offres autre chose » j’ai craqué. En fait je l’ai sauvé ! Il n’avait pas prévu de cadeau.

Enfin si, mais 3 fois rien (selon lui) et là 2 jours avant mon anniversaire il sentait bien que 2 mètres de couturière et un CD de Phil Collins ça ne passerait pas ( je suis très attachée à mon anniversaire, depuis 35 ans qu’on se fréquente faut dire…). Bref il a craqué, au bord du burn out. Il FALLAIT que j’achète cette brodeuse ( je n’ai même pas brandi la menace d’un divorce, j’ai même dit que c’était pas grave, au pire je me contenterais d’un diamant. Grand seigneur quoi !).

J’ai envoyé 2 mails, un au site où j’ai acheté ma machine à coudre et ma surjeteuse, leur offre personnalisée pour l’achat de la brodeuse m’a fait rire jaune. 10% de réduction sur ma prochaine commande !!! Ah ah ah ah (<<<< rire jaune) bien sûr, 10% sur un pied pose biais ( soit 2e ou 3e…) c’est une sacré offre non ?!

Et un à Annika qui a une boutique physique à Limoges. Et comme j’étais à Limoges le jour J, autant en profiter. Elle m’a répondu très vite, avait le modèle choisi en boutique et m’offrait un kit de démarrage broderie. En plus de me faire le prix internet !

J’ai sauté sur l’occasion et libéré mon mari de la pression du cadeau. J’ai même payé avec ma carte !

Je suis donc rentré à la maison avec ça

20151202_190126

Brodeuse Brother Innov-is800E

Et les mètres de couturières ( en vrai j’en ai eu 3, la grande règle en bois est hyper utile)

Les patrons (deer and doe) je les avais commandé pendant le black friday mais comme ils sont arrivés le jour de mon anniversaire, autant que les rajoute hein !

Et le dernier livre de sweet anything pour des chaussons en cuir pour petits et grands ( pas encore testé )

Nan mais en vrai, il n’y avait pas besoin d’une brodeuse en plus. Mais bon, maintenant qu’elle est là !

20151212_152659

En situation dans l’atelier, ça prend un peu de place…La surjeteuse et la machine à coudre ressemblent à des jouets à côté

J’ai évidemment testé la bête, brodé des petites choses ( des coussins…étonnant non ?!) et je te montrerai tout ça bien sûr. Mais pas ce soir. Non, je pense que le pavé que je viens de te faire se suffit à lui-même !

Et puis, je sens que tu vas en bouffer de la broderie machine, et de la couture. Oh oui…Beaucoup !

Des coussins

Ces derniers mois, si j’ai peu publié, très peu même, j’ai cousu.

Certes pas autant que j’aurais souhaité, Juliette ayant attrapé la varicelle et deux semaines après, temps d’incubation oblige, Valentine prenait le relais.

Ca c’est fait !

Mais comme avant la varicelle il y avait déjà eu divers virus et qu’après la varicelle d’autres ont suivi, j’ai passé quasi toute la période entre la Toussaint et Noël avec des enfants à demeure.

Et les enfants, surtout les plus jeunes, sont peu compatibles avec un investissement de l’atelier.

J’ai quand même réussi à sortir quelques petites choses, dont des coussins fait à la demande de ma sœur pour ma nièce.

Elle m’a fourni en tissu, je me suis occupée de la fabrication.

IMG_8989

Tissus Mondial Tissus  et

Deux tissus très agréables à travailler, à couper, rien à redire sur la qualité. J’aime beaucoup le rendu.IMG_8991

Je préfère toujours faire des coussins déhoussables. Sûrement un rapport avec le nombre d’enfants qui vit chez moi…Va savoir !

 Pour arriver à ce résultat j’utilise le tuto des Lubies de Louise. Elle fait de très très jolis tutos qui donnent des résultats impeccables. Pour les débutantes c’est une vraie mine pour apprendre et pour les moins débutantes, mais faignasses dans mon genre, ça permet d’avoir déjà les bonnes dimensions à couper. Oui je sais, c’est la honte…

IMG_8996

La fermeture cachée j’a-do-re. C’est rapide à faire et donne un côté vraiment pro

Je ne fais plus jamais autrement maintenant.

Comme il restait de ce beau tissu qui rappelle  » la petite robe noire » et que ma nièce a eu du maquillage en cadeau pour Noël je lui ai rajouté une petite trousse pour commencer à ranger sa collection

20151226_133120

Juste une trousse, pas de quoi se pâmer !

J’ai quand même rajouté un passepoil argenté entre les 2 tissus, histoire de faire moins basique.

Il reste encore un petit peu de tissu, dès que j’aurais 1h devant moi j’en ferai une dernière petite trousse. A-t-on jamais assez de trousse pour ranger notre petit bazar ? Bien sûr que non !

Devenir grise et le rester

Il y a un an je prenais la décision de ne plus me colorer les cheveux.

Par ras le bol essentiellement. Ras le bol de la pose et du rinçage qui salit tout, ras le bol des racines apparentes après 10 jours, de voir mes cheveux devenir de la paille coloration après coloration, d’avoir le cuir chevelu à vif, et j’en oublie.

A 34 ans je décidais que mes cheveux blancs n’étaient pas un défaut à cacher.

J’ai laissé pousser pendant des mois, supporter la bicolorité et même plus la tricolorité et au delà. Oui ce n’était pas très joli, pas bien harmonieux mais finalement on s’en fout.

IMG_8500

Allez toi aussi comptes les couleurs de mes cheveux !

Et encore là j’avais coupé les pointes qui était d’un roux queue de vache de toute beauté.

C’est une des dernières photos avec mes cheveux longs.

Et puis un jour de novembre j’ai décidé qu’il fallait tailler dans le vif. Enlever les cheveux colorés, repartir à zéro.

Je suis allée chez le coiffeur le 13 novembre. Ninon était furieuse que je coupe, elle ne m’a pas parlé de la journée. Jusqu’au soir… où nous avons suivi les attentats et où elle a parfaitement réalisé que des cheveux coupés en s’en fout. Mais vraiment.

Quand j’ai pris rdv, la coiffeuse m’a demandé ce qu’on ferait ( coupe ? Couleur peut être ???), j’ai répondu que je voulais dégager toute la couleur. Elle m’a regardé avec des yeux ronds.

Le lendemain, elle m’a demandé plusieurs fois si j’étais sûre. Oui j’étais sûre !

Enfin pas vraiment, mais j’étais arrivé jusque là, ce n’était pas pour reculer. J’avais envie de garder de la longueur, autant que possible.

On s’est mise d’accord pour une coupe un peu asymétrique, je me suis retrouvée 20 minutes après avec la même tête que Laurence Boccolini, le choc ! Ce n’est pas que je n’aime pas  Laurence Boccolini mais je voulais quand même quelque chose d’un peu plus fun, moins dadame.

La coiffeuse a recoupé ! Un peu ici, beaucoup là, encore là sur le côté et la nuque et dieu merci j’avais enfin quelque chose qui me correspondait plus.

20151113_111925

C’est court, c’est gris, ça change !

Bon pour le côté fun, ce n’est pas encore ça. Comme me dit ma coiffeuse  » je ne vous connais pas encore suffisamment pour savoir jusqu’où on peut aller »

Plus loin, on ira un peu plus loin, j’ai envie de plus de structure, moins le côté brushing.

Chiante ? Moi ? Jamaisssssssss !

Et le gris alors ? Je le vis comment ?

Très bien, comme tu peux le constater je me préoccupe bien plus de la coupe que de la couleur. Je voudrais une coupe qui mette la couleur en valeur, qui accentue les mèches les plus blanches. Ca viendra, ça viendra. Encore un peu de patience.

Le plus dur est passé, j’ai maintenant la couleur que je voulais au point de départ, un gris argenté et pour la première fois de ma vie, des cheveux brillants !

20151222_170530

2e coupe, plus court mais pas encore ça.

Pour ce qui est de l’accueil de cette nouvelle tête, je peux dire que j’ai fait l’unanimité. A la sortie de l’école, ça a été un torrent de compliments. Que j’avais eu raison, que ça m’allait très bien, que c’était beau.

Et aussi que beaucoup aimeraient faire pareil mais la transition fait peur et les cheveux blancs mal répartis etc…C’est un cap à passer. Je ne me sens pas plus vieille ni plus moche qu’avec mes cheveux colorés. Je me sens plus « moi » par contre. Et je n’ai plus la tête en sang, ce qui est un réel bénéfice.

Je ne sais pas si je garderai toujours mes cheveux courts. Ils ont déjà été plus courts, évidemment ils ont déjà été bien plus longs. Je fonctionne par cycle, quand je sature du court et que j’ai envie de retrouver mes boucles je laisse repousser, quand j’ai envie de structure et de nuque dégagée je coupe. C’est l’avantage des cheveux, on peut toujours changer. Il suffit d’un peu de patience !

Voilà l’article qui clos la partie « Going grey » du blog. Je ne peux qu’encourager qui a envie de passer le cap, et de dire que ce n’est qu’une question de patience et de regard sur soi.

(Au) 13 heureuse année 2016 !

Je ressors le même jeu de mot tous les ans, mais ça me fait penser à chaque fois à la lectrice qui me l’avait suggéré en commentaire. Comme quoi ce blog est participatif !

Je vous souhaite donc à toutes et tous une excellente année 2016. Une très très belle année. Une magnifique année. Une année qui offrira un bilan bigrement positif fin décembre (quelqu’un  utilise encore le mot bigrement ?) !

Je t’avouerai qu’à l’heure de renouveler l’hébergement de mon blog je me suis posée la question de continuer. J’écris si peu et de manière très irrégulière. Mais, quand je m’y mets j’aime ça et je crois qu’arrêter totalement me manquerait trop.

J’ai envie de partager encore, alors une année de plus je vais envahir mon petit espace internet.

Dans ma liste des bonnes résolutions reprendre le rythme de 2 articles par semaine arrive en tête. Je deviens raisonnable, il fût un temps où je pensais pouvoir écrire un article par jour ! Mais bien sûr…Et la marmotte elle met la tablette dans le papier d’alu ???

En tête de liste il y a aussi

– coudre plus ( et pour moi aussi)

– continuer les tutos ( notamment pour la cameo)

– utiliser pleinement les capacités de toutes les machines que je possède…Et pas seulement celles de l’atelier, je pense aussi à mes robots de cuisine.

– fabriquer, fabriquer, fabriquer et photographier !

– arrêter de procrastiner !

Pas la peine que j’en rajoute, ma liste des résolutions est déjà très remplie. Si si si, tu peux me croire, je pars de loin, autant se fixer des petits buts.

On se retrouve vendredi ?

Un indice sur le prochain article ?

20151113_113731

 

Faire ses stickers à la silhouette cameo

Il y a une eternité quelques temps je t’avais fait un tuto pour couper du flex à la silhouette cameo et le poser, aujourd’hui je te propose un tuto pour réaliser et poser tes stickers toi même.

Pour faire des stickers muraux il faut du vinyl adhésif, mat ou brillant comme tu préfères.

Pour le couper à la silhouette cameo il ne doit pas faire plus de 30,5 cm de large sinon ça ne passe pas.

IMG_9056

noir mat, rose brillant, rouge mat et blanc mat

Comme pour le flex je me suis fournie chez Happyflex mais on n’y trouve maintenant que du vinyl brillant et j’ai une nette préférence pour le mat. D’autres sites en proposent mais je n’en ai testé aucun. J’ai encore un peu de stock…

Maintenant que tu as choisis ta matière première, il faut passer à la préparation du fichier à couper.


tuto stickers 1

Le stickers est destiné à la porte du Home Studio d’Olivier ( la pièce a un peu évolué depuis 2 ans, enfin évoluée…elle s’est remplie  et quelque chose me dit que ce n’est pas terminé….quelque chose comme mon compte en banque !)

Fichier silhouette store ici, j’ai juste rajouté Olivier au milieu. et redimensionné.

Allez zou à la coupe !

Quoi y a pas plus à faire ??? Non ! C’est simple comme tout je te dis !

 

 

Pour charger le vinyl tu vas d’abord vérifier que les rouleaux de la cameo sont au bon endroit et si besoin tu les déplaces

IMG_9060

Les rouleaux c’est ce truc blanc, pour le déplacer tu le tournes vers dans toi au niveau de la partie la plus épaisse. Les « dents » sortiront des encoches et tu le glisses vers la gauche si la matière à couper est peu large ou vers la droite si ça fait 30cm ou un peu plus. Et tu n’oublies pas de le tourner dans l’autre sens pour que les dents s’ancrent bien dans les encoches. Des rouleaux à la bonne place c’est aussi important que le bon réglage de la lame.

IMG_9061IMG_9073Voilà tu comprends mieux mon histoire de rouleau une fois le vinyl chargé dans la machine.

Pas besoin de feuille de transport pour couper du vinyl adhésif. Si tu coupes un petit stickers tu peux le mettre sur la feuille si ça te sécurise mais ce n’est pas obligatoire.

Tout comme le dérouleur n’est pas obligatoire pour couper mais je t’avouerai que depuis que je l’ai je n’ai raté aucune coupe.

Comme tu le vois mon vinyl ne colle pas parfaitement à sa base, ça n’a pas plus d’importante que ça pour le résultat. No stress !

Maintenant que tout est en place tu sélectionnes Load Media

IMG_9059

Tu règles la lame sur 2

IMG_9071

Oui même si le logiciel te dit 1, je te promets que la lame sur 2 c’est plus simple.

Sur le logiciel tu choisis Vinyl silhouette ( même si ça n’est pas du vinyl de la marque, ça coupera pareil)

tuto stickers 2

Et c’est parti !

IMG_9077

Voilààààààààà !!!

IMG_9082

Après échenillage

Maintenant tu as ton stickers  coupé, certes c’est beau mais il va falloir le poser et c’est là que les choses vont se corser.

Je n’ai pas de papiers de transfert, et je le regrette à chaque fois. J’utilise du couvre livre adhésif et c’est très loin d’être idéal. Il faudrait vraiment que je teste le film transfert Silhouette mais 12,50e ça fait cher pour partir à la poubelle…

Enfin bref, je coupe un morceau de couvre livre adhésif proche de la taille du stickers et je défais la partie adhésif sur le dessus du stickers. C’est cette partie collante qui va permettre de détacher le stickers de son support de coupe et de le placer après sur la surface voulue.

IMG_9086

Une fois que tout est transféré sur le couvre livre, tu retires le support du stickers (le papier blanc)

IMG_9090

C’est facile et le stickers reste bien en place sur le couvre livre.

Place à la pose ! Enfinnnnnnnnnnnnn !!!

IMG_9095

Tu ne verras pas sur ces photos toutes les minutes passées à centrer le stickers, vérifier au niveau que tout est bien droit, recommencer, re-niveau, re centrer.

Tu n’entendras pas l’agacement général avec ce papier qui colle et qui met beaucoup de bâtons dans les roues pour centrer et mettre de niveau.

Non, tu ne vois que le résultat !

IMG_9097

Ton stickers est centré, de niveau, où il faut ! Dernière étape, retirer le film couvre livre.

Arme-toi de patience, il peut avoir très bien adhéré au stickers, surtout quand, comme moi tu l’as marouflé à fond…

IMG_9104

Tu n’auras pas de trop de tes deux mains…mais la fin est proche !

IMG_9109

Stickers personnalisé même pas cher ! J’adore, j’adhère !!!

IMG_9113

Oh ! La belle porte !

Pour les plus fidèles ( s’il en reste) en 2016 il y aura:

  • une nouvelle machine dans l’atelier
  • de la déco
  • de la couture
  • du scrapbooking/carterie/project life
  • des fins de travaux
  • des cheveux courts
  • des enfants qui grandissent
  • et une meilleure organisation pour le blog ! Si si c’est mon unique résolution.

Un nouveau cheval de bataille !

Oui, j’ai deserté. Encore

Oui, je reviens !

Non, je n’ai aucune excuse. Je ne cherche même pas à m’en trouver.

Le rythme sera peut être plus assidu pour rattraper le retard, on verra.

J’ai tout plein de sujets qui me tiennent à coeur, certains peut être un peu trop « engagés » pour ce blog qui somme toute est la plupart du temps plutôt léger. Mais on peut évoluer aussi ! Et créer le débat !

P’têt pas aujourd’hui…

Aujourd’hui on va parler anniversaire d’enfant ! Ouaissssssssss ! Superrrrrrrrrrrr ! Youpiiiiiiiiiiiiii !

Ca fait un bon moment que je voulais t’en parler.

Des goûters de n’anniversaire avec les copains et les copines mais surtout de tout ce qu’il y a autour.

Je milite ( oui parfaitement je milite !) contre le sur-investissement parental dans le goûter de n’anniv’ du héros du jour.

Par fainéantise ? Mais ab-so-lu-ment !!!

Je revendique de n’avoir aucune envie de passer 3 semaines à préparer consciencieusement une « fête » de 3h30. De limiter la déco au minimum (=rien), de présenter un gâteau maison à la déco approximative


523Ceci est un chat ! Fort laid !

Je revendique de n’organiser ( les bonnes années) qu’un « atelier créatif » et pas autre chose.

Je ne supporte plus la surenchère des goûters d’anniversaire, des animations en veux tu en voilà, des trucs qu’il faut absolument faire pour épater la galerie ( les enfants ou les parents ???), de la course à l’originalité.

Et si on faisait simple bon sang ! De toutes façons, les assiettes en carton magnifiques ou non finiront au même endroit (la poubelle!) le gâteau sublime ou simplissime sera à peine entamé, les fraises tagada seront avalées toute rondes et le jeu qui fonctionne le mieux restera « cache cache ».

Non, Parent, tu n’as pas besoin de contacter Cetelem pour payer la fête du petit !

Oui tu peux dégainer des assiettes moches et des serviettes en papier !

Oui tu peux juste faire un gâteau au chocolat tout con !

Et même un gâteau au yaourt !

Oui tu peux aussi ressortir les bougies de l’année précédentes.  Celles qui sont à moitié fondues déjà avec les traces de cire qui dégoulinent parce qu’il faut toujours les rallumer 50 fois pour  » les souffler d’un coup, j’ai pas réussi ! »

Tu feras des photos floues, de cheveux la plupart du temps, tu auras des sourires plein de miettes et de moitié de chamallows, les enfants seront surexcités, feront la gueule quand les parents reviendront les chercher  » on commencait seulement à s’amuserrrrrrrrrrrrrrr »

Toi aussi, refuse la  » professionnalisationn  » du goûter de n’anniversaire.

On s’en fout bien de ne pas avoir de belles photos à coller sur instagram « oh qu’elle est belle la fête qui se prépare « . C’est un goûter bon sang, pas un mariage !

Que les pailles soient assorties au gobelet, à 7 ans les gamins s’en fichent royalement. Et je vais te dire si tu peux réussir à en piquer à mac do des pailles tu seras la plus forte des mamans de la terre entière. Mais faut les laisser emballer hein ! Pour que les gamins puissent faire un concours de celui qui souffle le papier d’emballage le plus loin.

Et si tu n’as pas de petits cadeaux à offrir quand les enfants partent ce n’est pas grave.

Le plaisir c’est d’être ensemble, pas de ramener un truc.

Si toi aussi tu as une fête de n’anniversaire qui se prépare, je te souhaite bon courage.

Et t’emmerde pas, fais simple !

IMG_8611

Simple mais efficace !

2 gateaux l’un sur l’autre

Des smarties, des fraises tagada.

Faut il vraiment faire plus ?????