Sur la pointe des pieds

1 mois et demi…Tant que ça ???

Pas vu passer !

Mais que s’est il passé alors ?

Comment va Juliette ? Et les autres ?

Alors Juliette va plutôt pas mal. Enfin, en vrai, on n’arrive pas à savoir. Elle a été hospitalisée cette semaine suite à des pétéchies apparues sur ses tempes, son front, son thorax, dos et on en a aussi retrouvé sur la plante des pieds. Mais son taux de plaquettes n’a jamais été aussi élevé depuis 2 ans. Illogique au possible. Et aucune explication médicale sérieuse ne nous a été donnée.

Elle a visité l’école maternelle hier après midi, un vrai poisson dans l’eau. A fond sur le toboggan pendant les explications du fonctionnement de l’école par le directeur, marquant SON territoire dans sa future classe en virant notamment une petite fille ( bien plus grande qu’elle !) de SA place. Sachant que naturellement elle s’est attribuée toutes les places de la classe. Elle a toujours eu le sens de la propriété…Une vraie sauvage, mais qui parle beaucoup avec un vocabulaire souvent adapté…Nous allons donc souffrir sur certaines sorties verbales qu’elle ne manquera pas de faire. Honte nous voilàààààààààààààà !

Les 3 grandes vont bien de leur côté, chacune passant dans la classe supérieure. A la rentrée nous aurons donc Ninon en 4e, Maïa en 6e, Valentine en CE2 et Juliette en petite section. Soit 4 enfants sur 4 de scolarisés, soit des matinées à moi !!! Parce que Juliette n’ira pas à l’école l’après midi pour le moment. Par choix perso hein, on nous a rien imposé.

Des matinées pour moi, sans enfant, sans bruit, a faire ce que je veux si je veux ( tout est relatif ) et peut être que l’école fatiguera réellement Juliette et qu’elle renouera avec les siestes l’après midi…On peut rêver non ?!

Et puis sur ce mois et demi, il y a aussi eu une fatigue énorme pour moi, un épuisement incompréhensible, que j’avais collé sur le dos du stress lié à la maladie de Juju, du quotidien, de l’autre truc que j’avais pas le droit de dévoiler mais que maintenant je peux mais que t’attendra au moins demain que je t’explique et que non c’est pas une grossesse du tout du tout du tout, etc etc…Et puis, mon doc m’a prescrit une bonne grosse prise de sang histoire de faire le bilan et làààààààààà, dis donc, j’ai plus de fer ! Enfin le minimum du minimum du minimum. Que le chiffre du dessous c’était zéro ! Ce qui explique mes endormissements irrépressibles, mes envies de rien, changements d’humeur, douleurs aux jambes, etc etc. Et cette impression permanente d’être au bout du rouleau. L’anémie ferriprive que ça s’appelle. C’est beau non !

Du coup, mon doc m’a collé sous une cure de fer, évidemment, et m’a filé un autre médoc pour le RGO ( je sais resté jeune ! RGO comme les bébés) qui me pourrissait le reste de mes nuits et m’empêchait de dormir ( quand ça veut pas, ça veut pas hein ! J’avais aussi mis mon épuisement sur mes nuits hachées et douloureuses ) et là miracle de la vie, j’ai fais une allergie au médicament contre le RGO. Un urticaire géant !!! Parce qu’il faut savoir rester classe en toutes circonstances. Un urticaire géant ! Dont les traces ornent toujours mes cuisses, devant, derrière, un peu le visage et les avant bras. Ca va être sympa le maillot si c’est pas parti, déjà que j’ai pas la silhouette au maillot de bain. Bref bref bref.

 

Maintenant que je me drogue au fer dès le petit déj, que les vacances ont commencé et que j’ai un traitement efficace et non allergisant contre le RGO j’ai espoir de pouvoir retrouver le chemin de mon atelier, de mon appareil photo et du blog.

 

Et cette semaine, promis je prends le temps de te raconter le truc un peu dingue dans lequel on s’est embarqué.

Pardon de t’avoir inquiété, je te promets que ce n’était pas volontaire du tout.

3 réponses sur “Sur la pointe des pieds”

    1. Merci Isabelle ! Avec la rentrée et plus d’enfants à temps plein à surveiller, je devrais retrouver plus de temps pour écrire et alimenter plus ce pauvre blog bien en berne pendant les vacances. J’ai honte !
      Des bises à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *