Les finitions

Ah les finitions !

Les finitions qui n’en finissent pas de se terminer.

Ces 10% de visible qui font 90% du charme.

Le truc sur lequel il est facile d’attaquer.

 » Ah oui certes les meubles/la déco/la couleur de la peinture/les interrupteurs sont bien mais bonjour les finitions ! Hannnnnnnnnnn t’as vu les finitions ???  »

Les finitions…

En vrai, ça ne sert à RIEN. Vraiment.

Personne n’a jamais mieux réussi son gâteau au chocolat parce que l’interrupteur était assorti au robot.

Ça ne sert qu’à une seule chose : avoir la sensation du travail terminé. L’esprit libre, la conscience tranquille.

Au 13, on l’avoue facilement, les finitions peuvent prendre un certain temps avant d’être terminées. Si si, il en reste dans la moitié des pièces je dirais. Jamais rien de très délirant, mais plus tu avances en travaux, en déco, en amélioration dans une maison, plus ces finitions manquantes sautent aux yeux. Aux tiens et à ceux des autres.

Nous allons continuer d’y remédier. Tu le verras tout au long de l’année.

Yes We Can !!!

Et pour te le prouver, aujourd’hui je te montre la cuisine et son plafond qui ressemble à un plafond, un vrai et la véranda.

Un petit « avant » pour se rémémorer la situation de départ ?

Cuisine du 13 en juillet 2008, une semaine après l’emménagement

Regarde surtout le plafond.

Plafond de la honte en plaques amiantes, isolation nulle, effet décoratif improbable.

Je n’ai que très peu de photos le montrant, vu que je cadrais pour qu’il soit le moins apparent.

100% cache misère.

Oh waouhhhhhhhhhhhh, un vrai plafond ! Sans plaque, tout lisse, tout isolé, tout blanc.

Je ne veux rien entendre sur la table, comme quoi au moins un coup de peinture c’est possible.

Elle sera changée quand le radiateur sera changé. Et le radiateur sera changé quand j’aurais le courage de (re) supporter des ouvriers à la maison.

Mais il va falloir qu’on se presse un peu à le faire faire, parce que sinon le modèle de table qu’on a vu n’existera plus et les chaises non plus !

On ouvre maintenant le chapitre Véranda.

La véranda c’était clairement un des plus gros points noirs de la maison. Aucune isolation, des trous dans la toiture, des trous entre la toiture et la baie vitrée et une pièce si petite qu’elle n’avait aucune fonction à part glacière en hiver et sauna en été. Certains étés on ne pouvait même pas poser un pied sur le sol tellement il était brûlant. Et tu peux me croire, les années à neige, quand elle fondait, on avait une mare à disposition. Quand il pleuvait aussi et la grêle nous a pas mal stressé. Sans parler du nombre d’oiseaux qui se sont retrouvés coincés et paniqués alors que tout était fermé…Les trous entre la toiture et la baie vitrée…

Véranda avant

Véranda après.

Toiture en ardoise prolongée, velux pour la lumière, sol pvc et peinture blanche.

Quand c’est petit, il faut être simple.

Toiture avant

Après, un vrai plafond là aussi, et le velux pour garder de la lumière

Niveau déco on y avait jamais rien fait.

Applique Leroy merlin

Photos sur toile ( que j’ai prise à Symi ) Photobox

Je pense que tu as tout vu de ce minuscule espace. Mon seul regret est de ne pas l’avoir fait faire plus tôt. Je voyais ça comme peu utile alors que finalement maintenant que tout est isolé les grandes portes du salon restent constamment ouverte sur la véranda et nous profitons d’une vue sur l’extérieur. Certes le jardin est lui aussi minuscule mais nous essayons d’en faire un espace plus agréable.

Malheureusement s’il y a bien une chose pour laquelle on est pas doué du tout, c’est bien le jardin !

Les couvreurs sont partis vers d’autres cieux, cet après midi je récupère mon atelier, demain tu auras donc un article couture/caméo !