La robe rouge

J’aurais aussi bien pu titrer  » En rouge et noir » ( j’exilerai ma peur, j’irai plus haut que ces montagnes de douleurs, en rougeeeeeeee et nouaaaaaarrrrrrrrrrrr ), ou encore la robe de la motivation. Mais j’ai fait simple.

Une robe rouge. Pour moi !

Une couture que je peux porter.

Et qui le sera.

Pour le mariage des Picards le mois prochain.

J’aime les robes, à la folie. J’aime quand c’est cintré, structuré. Le côté rétro.

Je louchais depuis un bon moment déjà sur la robe A du magazine Fait Main de juin 2012.

 

Oui, je l’avoue, j’achéte Fait Main. Quasi tous les mois. Oui malgré les choix de tissus souvent apocalyptique et des tricots ringards ( m’en fous, je tricote pas). Ca fait pas jeune jeune, faut bien avouer. Mais en ayant un brin d’imagination, on peut obtenir des fringues vraiment sympa.

Alors, suivant ma bonne résolution de l’année ( me faire confiance), j’ai décalqué le patron, sorti un tissu de ma pile et j’ai coupé. Et cousu.

Et je n’ai eu aucune difficulté ! Nada, zéro, rien !

Finger in the nose la robe rouge. Malgré les 12 pinces, les plis plats de la jupe, les fronces aux manches, le bustier doublé et la fermeture éclair dans le dos. C’est là que je vois à quel point j’ai progressé.

En vrai, je n’ai rien compris aux explications pour doubler le bustier, mais comme ce n’était pas la première fois que je doublais une robe, j’ai fais comme j’en avais l’habitude en suivant cet excellent tuto et ça a été impeccable.

Je te montre mes photos affreuses en pleine nuit sous un éclairage tout pourri :

                                                                

 

Robe A Fait Main juin 2012

Taille 44 ( comme ça, vous savez tout)

Tissu coton Buttinette (il me semble)

J’en suis assez fière et je la porterai avec plaisir. Surtout que vu le prix de revient final, je vais pouvoir m’offrir la paire de chaussures de mes rêves.

Chaussures Duo Avita , on est d’accord, elles sont faites pour aller avec la robe !

Sinon Olivier a proposé des Louboutin (avec la semelle rouge) pour être totalement raccord, mais c’est ballot, la seule paire que j’aime est en rupture. Zut alors, elles n’étaient pourtant qu’à 425 euros. Une paille !

Si le jour du mariage, j’ai des photos plus claires, je tenterai de te montrer ça. En attendant, je crains que tu ne doives te contenter de mon incompétence photographique.

Et sinon, ça te parait portable quand même ???